Crédit Agricole s'allie avec le chinois Citic

La banque d'investissement chinoise Citic Securities s'allie dans le courtage actions avec le Crédit agricole en entrant au capital de Cheuvreux et de CLSA à hauteur de 19,9% pour 374 millions de dollars.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Crédit Agricole et la banque d'investissement chinoise Citic Securities vont collaborer pour créer un leader mondial dans le courtage actions. Les deux groupes ont annoncé jeudi soir leur rapprochement dans une opération qui verra Citic entrer au capital de Cheuvreux et de CLSA à hauteur de 19,9%. Ils expliquent dans un communiqué commun que Citic versera 374 millions de dollars (environ 258 millions d'euros) pour prendre les participations dans les deux filiales du Crédit agricole.

L'accord, qui doit être finalisé avant la fin de l'année, prévoit également de rapprocher les deux filiales Cheuvreux et CLSA, la première étant spécialisée sur l'Europe et la seconde sur l'Asie. "L'objectif stratégique de ce rapprochement est de créer un leader mondial du courtage actions", précisent les deux groupes qui n'excluent pas "d'autres domaines ou formes de coopération dans le futur."

"C'est un peu décevant. On aurait pu imaginer que le Crédit agricole vende Cheuvreux et que le Crédit agricole réduise davantage son exposition à cette activité de courtage qui n'est pas très rentable pour la banque", commente un analyste basé à Londres qui n'a pas souhaité être nommé. D'après le bulletin des annonces légales obligatoires (BALO) du 1er juin, Cheuvreux a dégagé en 2010 une perte nette de 12,5 millions d'euros et des revenus en recul de 10%. "Ils espèrent avoir du 'business' en Asie avec la contribution de Citic", poursuit l'analyste à propos du Crédit agricole, se demandant si Citic s'était engagé à apporter ses propres activités de courtage à l'opération.

"L'idée de ce projet est bien que les clients de Citic passent à l'avenir par le nouveau courtier pour leurs besoins de courtage en dehors de la Chine continentale", a déclaré à Reuters un porte-parole de Crédit agricole CIB, la banque de financement et d'investissement du Crédit agricole.

Le Crédit agricole et Citic avaient décidé en fin d'année dernière de prolonger pour six mois leurs négociations exclusives entamées en mai 2010. Cette décision avait alors alimenté des rumeurs sur un échec des discussions entre les deux groupes. Et le scénario d'une vente pure et simple de CLSA et de Cheuvreux par le Crédit agricole avait aussi été évoqué dans la presse. Cette hypothèse de cession laissait toutefois certains analystes sceptiques.

A la Bourse de Paris, l'action Crédit agricole a clôturé à 10,1950 euros en baisse de 0,34%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/06/2011 à 18:02
Signaler
c'est la confirmation de la montée en puissance des pays émergents telle que la chine...tant mieux si ca peux rééquilibrer les rapports de force dans ce monde économique et financier impitoyable ... Mousté

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.