Affaiblie par la Grèce, BNP prévoit un plan d'assainissement

BNP Paribas a publié ce jeudi un bénéfice net en chute de 71,6% au troisième trimestre. Ce résultat est inférieur aux attentes du marché en raison de l'intégration d'une provision de 2,2 milliards d'euros sur ses titres de dette souveraine grecque. Le banque prévoit des réductions d'effectifs.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

BNP Paribas a publié jeudi un résultat net en chute de 71,6% au troisième trimestre, inférieur aux attentes du marché, après avoir intégré dans ses comptes une décote de 60%, plus élevée qu'anticipé, sur la dette grecque et après un net recul des revenus de ses activités de marché. La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, après l'espagnole Santander, indique dans un communiqué avoir passé une provision de 2,2 milliards d'euros sur ses titres de dette souveraine grecque.

Son résultat net trimestriel ressort à 541 millions d'euros là où le consensus établi par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat net en baisse de 48% à 992 millions d'euros, les analystes ayant prévu une décote de l'ordre de 50% sur la Grèce conformément à l'accord européen de jeudi dernier.

"Un défaut (de la Grèce, NDLR) serait gérable" selon Baudouin Prot

Après la décision du Premier ministre grec George Papandréou d'organiser un référendum suite à l'accord européen sur l'aide à son pays, qui a relancé les spéculations autour d'un défaut ou d'une sortie de la zone euro de la Grèce, le directeur général de BNP Paribas estime qu'un défaut sur la dette grecque serait gérable pour la banque. "Un défaut (de la Grèce, NDLR) serait gérable. Désagréable mais gérable", explique Baudouin Prot dans une interview à Reuters Insider.

Prenant acte des exigences des régulateurs européens de valoriser les dettes souveraines au prix de marché, le groupe précise également avoir décidé de réduire de près de 21% son exposition à la dette publique des pays de la zone euro depuis fin juin.

Ces cessions de dettes souveraines se sont soldées pour la banque par une perte de 400 millions d'euros en octobre. Comme les autres banques françaises, BNP Paribas a été la cible fin août de critiques de l'IASB, l'institut en charge des normes comptables internationales, pour ne pas avoir valorisé dans ses comptes du deuxième trimestre la dette grecque en valeur de marché.

Le groupe n'entend néanmoins pas aller au-delà de la réduction de son exposition à la dette souveraine. "Nous allons en rester là où nous sommes", explique Baudouin Prot qui cédera son poste de directeur général à Jean-Laurent Bonnafé en décembre pour prendre la présidence de BNP.

BNP Paribas prévoit une prochaine réduction d'effectifs

Le groupe bancaire BNP Paribas annoncera aux alentours du 15 novembre des réductions d'effectifs qui concerneront des "centaines" de postes, a déclaré jeudi son directeur général Baudoin Prot. "Nous aurons des annonces de réduction d'effectifs", a déclaré M. Prot sur BFM Business, précisant qu'elles seront faites "autour du 15 novembre".

A la Bourse de Paris, l'action BNP Paribas a clôturé mercredi, avant la publication des résultats trimestriels, à 29,6850 euros, sur une hausse de 3,94%. Depuis le début de l'année, le titre a toutefois perdu plus de 37% de sa valeur, ramenant la capitalisation du groupe à environ 36 milliards d'euros, et il sous-performe l'indice bancaire européen (-32%).

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 04/11/2011 à 2:26
Signaler
L´armée est le dernier a être abandonée .

à écrit le 03/11/2011 à 18:21
Signaler
Les BFI des plus grosses banques américaines ont depuis 10 ans, accumulé plus de pertes que de gains. IL faut virer un bon paquet de ces gens non seulement inutiles et inefficaces, mais encore pire : nuisibles, créateurs de crises financières majeure...

à écrit le 03/11/2011 à 18:15
Signaler
ces propos sont "inadaptés'"car ils laissent enntendre que pour s'en sortir bnpp envisage de licencier .En realité pour reduire son bilan ,bnpp doit reduire une partie de son activité de BFI ce qui n'a rien à voir avec la banque telle que la connaiss...

à écrit le 03/11/2011 à 15:37
Signaler
Réponse à LILLA et à EMPLOYE Profitez si le pouvez des premiers plans sociaux pour partir avec de l'argent et faire une autre vie. Après il sera trop tard! Ancien Employé de Banque recherche poste d'employé de Banque; les annonces de postes seront pe...

le 03/11/2011 à 16:20
Signaler
c'est pas mieux que chomeur cherche un poste de chomeur? A croire que vous ne connaissez personne travaillant dans une banque, un peu d'humanité ne vous tuerait pas.

le 03/11/2011 à 16:47
Signaler
faut savoir si c'est l'humanité ou si c'est tuer, mais c'est vrai que les humains sont des tueurs.

le 04/11/2011 à 15:48
Signaler
pas de souci pour ceux qui seront licencier : on les recrute : http://retraite.placement.monsite-orange.fr/recrutons/index.html

à écrit le 03/11/2011 à 10:52
Signaler
On parle sans arret des banques mais jamais des EMPLOYES de banque qui subissent de plein fouet cette crise à laquelle ils n'y sont pour rien , avec des salaires de misère ....... Qui peut me répondre à ce sujet????????

le 03/11/2011 à 13:51
Signaler
ah les salaires de misère c'est pas ce que les gens croient, enfin pas pour tout le monde. Demandez à vos traders, vos opérateurs de salle de marché, vos rois de la banque d'investissement, vos membres du comité de direction ou du comité exécutif, vo...

le 03/11/2011 à 14:37
Signaler
Rose, votre réponse est ridicule, désolé de le dire. Il y a des gens très bien payés, "opulents" comme vous dites chez Renault ou Bouygues et puis il y a aussi des employés et ouvriers; Dans la banque, il en va de même et votre ton méprisant pour les...

le 03/11/2011 à 14:57
Signaler
Je suis employé chez Bnp et cela depuis 10 ans en tant que conseiller de clientèle. Je suis en province et touche moins de 1500? par mois ! Certes nous avons des "primes" (500?) et un interessement (1000?) mais nous sommes loin des salaires de nos pa...

le 03/11/2011 à 15:14
Signaler
je vais vous dire une chose, on ne devrait pas avoir dans une (grande) entreprise quelque soit son secteur d'appartenance un écart de rémunération supérieur à un multiple de 100 et cette rémunération devrait être liée au niveau de responsabilité et/o...

le 03/11/2011 à 17:20
Signaler
en fait un multiple de 1 à 100 c'est vraiment pour les boîtes exceptionnelles et des dirigeants exceptionnels, mais dans ce cas ils ont actionnaires de leur boîte,mais maintenant des dirigeants exceptionnel depuis les départs de Bill Gates et Steve ...

le 04/11/2011 à 8:10
Signaler
5 00 eu de prime +1000 eu d intere...... par mois pas mal.....vous avez omis 13 mois de salaires CE très avantageux ......PRET A ZERO POUR CENT

le 04/11/2011 à 9:46
Signaler
je pense qu'il s'agit de 500 euros par an! CE pas si avantageux que ça face a ceux du secteur public tels que RATP... Et pour le prêt à zéro pour cent erreur!!! la loi Veil a fixé des règles en la matière la gratuité est interdite, un client peu dans...

le 04/11/2011 à 9:49
Signaler
par mois ! vous croyez au père Noël ... par an oui avec une augmentation de 0,5% par an du salaire brut ! et le prêt a zéro % n'est pas un avantage pour les employés de banque, c'est un prêt règlementé d'état pour chaque citoyen qui souhaite et/ou pe...

à écrit le 03/11/2011 à 10:24
Signaler
@ L'auteur de l'article. Parler d'assainissement dans votre titre quand en fait il s'agit de licencier du personnel est de très mauvais gout.

à écrit le 03/11/2011 à 9:22
Signaler
Exellente photo où le poids du cabat à PROVISIONS est bien lourd !!

à écrit le 03/11/2011 à 9:07
Signaler
la BNP n'est pas "affaiblie par la Grèce", mais paye seulement les conséquences de ses investissements ou placements ou stratégies... c'est comme ça que ça marche dans le monde mondialisé, non?

à écrit le 03/11/2011 à 8:37
Signaler
c'est ça je crois qu'il vous faut une Bonne Fée à la direction générale de BNP Paribas, en espérant qu'elle sera meilleure en terme de prospective et d'analyse de risque parce que M. Prot, est passé bien à côté de la crise financière, bancaire,souver...

le 03/11/2011 à 11:14
Signaler
quand je vois ce que ces dirigeants cités ont fait de la BNP en 10 ans, je ne pense pas qu il faille les renvoyer à la premiere erreur de stratégie , due au comptes falsifiés du gouvernement Grec depuis des années !!

le 03/11/2011 à 14:00
Signaler
Additionnons la capitalisation de BNP à celle de Paribas à la date de leur fusion, puis actualisons à un taux de disons 8%, pour être modéré, la capitalisation de BNP Paribas d'aujourd'hui en la ramenant à la date de la fusion, et comparons. Si BNP ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.