PSA, Nokia... Y-a-t-il quelqu'un pour racheter les grands groupes "à la casse" ?

La famille Peugeot avoue redouter une OPA sur le constructeur automobile, très faiblement valorisé en Bourse, comme beaucoup de groupes européens. Mais encore faut-il que des acquéreurs soient prêts à passer à l'action.
Le CAC 40 affiche un ratio capitalisation boursière sur actif net de 1 seulement. Copyright Reuters
Le CAC 40 affiche un ratio capitalisation boursière sur actif net de 1 seulement. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Et si PSA se faisait croquer? Interrogé dans le Figaro de vendredi sur l'éventualité d'une OPA (offre publique d'achat) sur le constructeur automobile français en difficulté, Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance de PSA, reconnaît que « tout est possible » et qu'il « faut donc agir. » En théorie, Thierry Peugeot n'a pas tort de redouter une OPA. Après une chute de 78% au cours des douze derniers mois, dont un gadin de 18% sur les quatre séances qui ont suivi l'annonce de la fermeture du site d'Aulnay, le 12 juillet, la capitalisation boursière de PSA est tombée sous le seuil de 3 milliards d'euros. A 2,7 milliards d'euros très exactement, ce vendredi 20 juillet, elle représente 0,2 fois seulement les capitaux propres du constructeur automobile (voir tableau ci-dessous) ! En d'autres termes, les investisseurs ne valorisent même plus les marques Peugeot et Citroën... Cette valorisation dérisoire pourrait faire de PSA une bonne affaire pour des concurrents en mal de croissance externe.

Rumeur d'un rachat de Nokia par Microsoft ou Samsung

PSA n'est pas un cas isolé. Ils sont de plus en plus nombreux, les géants européens de l'industrie et des services à ne plus valoir grand-chose en Bourse. Et donc, à susciter des rumeurs d'OPA. Le 9 juillet, à l'annonce d'une aggravation de ses pertes et d'une nouvelle restructuration, l'action Nokia est tombée en dessous de 1,50 euro, pour la première fois depuis 1996. Depuis le début de l'année, le fabricant finlandais de téléphones mobiles a perdu près des deux tiers de sa capitalisation boursière. A 5,3 milliards d'euros, celle-ci équivaut à 0,26 fois seulement les fonds propres du groupe. Une valorisation si faible que les rumeurs d'un rachat de Nokia par Microsoft ou Samsung ont immédiatement ressurgi.

Le Dow Jones Stoxx vaut 0,9 fois l'actif net

En moyenne, l'indice Dow Jones Euro Stoxx 50, qui regroupe les 50 premières capitalisations boursières européennes, ne vaut pas plus de 0,9 fois les capitaux propres des sociétés qui le composent. Jamais sa valorisation n'était tombée aussi bas, exception faite de mars 2009, en pleine crise économique et financière. Il est vrai que c'est peu ou prou le même scénario qui se rejoue aujourd'hui, avec une crise de la dette dans la zone euro qui n'en finit pas et des perspectives macro-économiques des plus incertaines.

La Société générale ne vaut plus que 13 milliards d'euros

La situation n'est guère plus flamboyante sur le CAC 40. Avec une capitalisation globale de 804 milliards d'euros, l'indice phare de la Bourse de Paris affiche un ratio capitalisation boursière sur actif net (ou fonds propres) de 1, selon un récent rapport du cabinet Ricol Lasteyrie. Autrement dit, la Bourse dénie toute perspective de croissance aux sociétés du CAC 40, et valorise leurs actifs immatériels - dont leurs marques - à zéro. Depuis six ans que Ricol Lasteyrie réalise cette étude, jamais le "price to book" (ratio capitalisation boursière sur fonds propres) n'était tombé à 1.
Et encore, il ne s'agit là que d'une moyenne, qui masque des cas extrêmes, comme PSA donc, mais également la Société générale, mise à mal par la crise des dettes souveraines, à l'instar d'autres banques : après un plongeon de 53,6%, qui la fait figurer parmi les dix plus fortes baisses du CAC 40 sur un an glissant (voir tableau ci-dessous), la banque ne vaut plus que 13 milliards d'euros en Bourse. Soit 0,3 fois seulement ses capitaux propres.

Les acheteurs ne sont pas au rendez-vous

Pour autant, doit-on s'attendre dans les tout prochains mois à une vague d'OPA sur le CAC 40, et, plus largement, sur les marchés d'actions européens ? Probablement pas, pour la simple raison que les acheteurs font aujourd'hui défaut. La preuve en chiffres : le marché mondial des fusions et acquisitions a chuté de 25%, au premier semestre, à quelque 1.000 milliards de dollars, selon Thomson Reuters. " Les acquéreurs gardent une profonde aversion au risque et sont plus sélectifs dans leurs critères d'investissement", explique Stéphane Bensoussan, responsable des fusions et acquisitions chez HSBC France. "Contrairement à l'an passé, nous voyons moins de grandes opérations stratégiques, transformantes », renchérit Thierry d'Argent, responsable mondial de l'activité de "corporate finance" à la Société générale.

Un manque de visibilité

Pourtant, nombre d'entreprises ont les poches suffisamment pleines pour financer des acquisitions. Mais, ce qui leur manque, c'est une visibilité suffisante sur leur propre activité et, a fortiori, sur celle des cibles susceptibles de les intéresser. "PSA est un actif attractif, la capitalisation actuelle signifie qu'une offre hostile est toujours possible, mais avec la situation politique actuelle et le manque de visibilité sur ce que la direction sera en mesure de faire pour ajuster ses capacités, je ne vois pas qui pourrait être intéressé", reconnaît ainsi Kristina Church, analyste chez Barclays Capital. PSA, Nokia et autres valeurs à la casse peuvent donc dormir tranquilles. Pour l'instant.
 

Les 10 sociétés les moins bien valorisées du CAC 40 au 20 juillet 2012

Société Valorisation (cours de Bourse sur actif net par action) Capitalisation boursière, en milliards d'euros
PSA Peugeot Citroën 0,2
2,7
Renault 0,3
10
Crédit agricole 0,3 8
Société générale 0,3
13
BNP Paribas 0,5 36,8
Axa 0,5 23
ArcelorMittal 0,5 19
Lafarge 0,5 10
Veolia 0,6 4,7
STMicroelectronics 0,6
3,6
  Source : Ricol Lasteyrie

 

Les 10 plus fortes chutes du CAC 40 sur un an

Société Variation boursière du 20 juillet 2011 au 20 juillet 2012
PSA Peugeot Citroën -78%
Alcatel -74%
Crédit agricole -62%
Vallourec -57%
Société générale -53%
Veolia -49%
BNP Paribas -37%
STMicroelectronics -36%
EDF -36%
Carrefour -35%
 Source : Boursorama

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 22/07/2012 à 23:54
Signaler
Une OPA sur PSA est effectivement à craindre, GM a d'ailleurs commencé. Le problème majeur est la bulle monétaire dollar, laquelle nous frappe à un rythme infernal depuis environ 2005 environ. Nous avons perdu le contrôle de la plupart de nos entrepr...

à écrit le 22/07/2012 à 20:39
Signaler
Je ne comprends plus. Depuis des années, on nous bassine avec le thème des licenciements boursiers, du "tout pour l'actionnaire, rien pour les salariés", ... Or là, que voit-on ? Des actions qui ont perdu 50, 60 ou 70% de leur valeur ! Pour une foi...

à écrit le 22/07/2012 à 14:46
Signaler
Ceux qui disent que les 35 H n'ont pas eu d'impact ont une poutre dans l??il. La société dans laquelle je bosse fait partie d'un groupe européen. Avant, on pilotait les projets depuis Paris. Avec les 35 heures, les RTT, les CP, les ponts du mois de...

le 22/07/2012 à 19:06
Signaler
C'est intéressant ce que tu dis....ayant travaillé en Europe du Nord, le concept des 35h et des RTT était largement en application la bas. Quand j' ai quitté les Pays-Bas, ils en étaient a la semaine des 4 jours, autant de CP que chez nous, arrêt mal...

le 22/07/2012 à 20:28
Signaler
Ils me font rire ceux qui comparent des nations comme la France, l'Italie ou UK avec des pays comme les Pays-Bas, le Danemark ou la Suède. Ce sont des pays à faible population mais à avec un niveau d'études bien plus élevé que chez nous. On peut s'y ...

le 22/07/2012 à 21:42
Signaler
tout à fait d'accord.Meme un simple touriste se rendra compte qu'un pays "socialement developpé" comme la suede n'a pas les memes problemes à résoudre que la france. Par contre je ne suis pas persuadé que les jeux soient faits pour l'allemagne pour...

le 23/07/2012 à 0:12
Signaler
Pas ''problème'' : effondrement. Ce n'est pas bon du tout que la 1ère puissance économique du continent vieillisse aussi vite, ça sent le scénario à la japonaise. Le Japon est en déflation depuis 20 ans, bien avant la grande crise !

à écrit le 22/07/2012 à 11:34
Signaler
Voilà donc où nous ont mené 10 années d'UMP ... Chirac avait bien commencé le travail de démolition, mais Sarkozy a élevé l'incompétence et l'échec à un niveau jamais atteint jusqu'alors.

à écrit le 21/07/2012 à 20:55
Signaler
China South Industries Group Corporation, actionnaire principal de Changan le partenaire de PSA dans les projets DS made in China, va faire une OPA sur Peugeot pour transférer les technologies a Shenzen puis fermer en Europe. C'est couru d'avance

à écrit le 21/07/2012 à 19:49
Signaler
Bon, si même Bernard Taoie ne s'y intéresse pas, c'est que ça doit pas être des coups fumants :-)

à écrit le 21/07/2012 à 14:27
Signaler
les syndicats ont du pognon plein les fouilles! on devrait les obliger avec des lois a racheter les canards boiteux...

à écrit le 21/07/2012 à 14:07
Signaler
Les salariés pourront remercier Montebourg et sa clique. Les Chinois ou le Qatar sont certainement en embuscade.

à écrit le 21/07/2012 à 12:45
Signaler
C'était le but d'Elop dès le début... Couler Nokia pour racheter ses brevets à pas cher.

à écrit le 21/07/2012 à 12:41
Signaler
déjà la gauche et la droite n'existent presque plus. le gouvernement de hollande va être de plus en plus un gouvernement Fillion 3 surtout à la fin de l'année pour chercher de l'argent partout. Ensuite le problème numéro 1 est la dette qui est le pre...

à écrit le 21/07/2012 à 12:28
Signaler
"La Société générale ne vaut plus que 13 milliards d'euros" On comprend son acharnement à en obtenir le 1/3 de la part de l'ancien trader.

à écrit le 21/07/2012 à 11:31
Signaler
NON il n'y a pas de kamikases

à écrit le 21/07/2012 à 10:50
Signaler
enfin un gouvernement allait un peu dans le sens d'une amelioration de la performance: pole de competitivite, autonomie des universite, reformette des retraites, arret de l'expansion demesurée de la fonction publique(à l'inverse de chirac pex), suppr...

le 21/07/2012 à 14:23
Signaler
C'est pas la doctrine. Avec eux tous le monde il est beau et plus on peu lui prendre plus il est beau. On peut s'attendre à un cataclisme bien plus fort que 83.

le 22/07/2012 à 11:31
Signaler
Sarkozy et les gouvernements Fillon ont détruit le pays. Leur seule prouesse est d'avoir réussi à mettre en faillite simultanée la sphère publique et la sphère privée. Ils ont réussi ce tour de force de creuser les finances publiques de la France à 1...

à écrit le 21/07/2012 à 8:43
Signaler
La droite a été au pouvoir pendant 10 ans, c'est vrai. Le problème c'est que la gauche, en qq réformes, a sapé les fondements de notre économie : 35 heures généralisées, l'explosion du nombre de fonctionnaires territoriaux, retraite à 60 ans, ..., ...

le 21/07/2012 à 9:11
Signaler
Ok avec votre conclusion mais reconnaissez que l'étatisme sarkozien a fichu par terre notre industrie,fabriqué plus d'une vingtaine de nouvelles taxes et brillé par ses réformettes de petits bras qui nous coûtent cher : fausse réforme des régimes spé...

le 21/07/2012 à 11:26
Signaler
arretez avec les 35h , la droite en place ne l'a pas suppr.? pourkoi donc? facile de critiquer. !

le 21/07/2012 à 12:17
Signaler
Elle ne les a pas supprimées, sinon c'est la révolution. En attendant, on en paie le prix avec le désindustrialisation du pays. Il faut choisir, le travail ou les loisirs mais il faut pas se plaindre après

le 21/07/2012 à 14:28
Signaler
Toujours en 1789 le petit france moyen. Sauf qu'a prendre aux autres pour le satisfaire, demain des autres il n'y en aura plus. Le hollandais et ses rouges gorges vont nous offrir 2 choses. La multiplication du black pour payer moins d'impots et pour...

le 22/07/2012 à 8:54
Signaler
@Choix : lol la révolution ? en France ? archi faux prétexte, je me souviens trop bien de l'époque où l'on prétendait que le jour où l'Essence (pas le diesel), attendrait 5 francs, ce serait la révolution, que plus personne n'irait à la pompe payer ...

le 22/07/2012 à 12:22
Signaler
J'imagine les vieux rentiers faire la révolution avec leurs dentiers et prothèses de hanche ...

à écrit le 20/07/2012 à 19:42
Signaler
Les Français, et surtout les socialistes, sont les champions du social (ce n'est pas de moi, mais des dirigeants chinois), mais en ce qui concerne l'économie, triple zéro. Et, apparemment, ils n'ont pas compris où se jouait l'avenir de notre pays.

le 20/07/2012 à 21:49
Signaler
J'aimerai qu'on leur soufflent quelques réponses aux socialistes pour qu'ils ne fassent pas trop de conneries. Car, si l'on restent factuel, ils ont l'ensemble des pouvoirs (sans aucune résistance véritable, sinon le marché et l'Europe) et, ils serai...

le 20/07/2012 à 22:22
Signaler
Ne sort on pas de 10 ans de droite? Mettre l ensemble des problemes actuels sur le dos des socialistes me parait quand meme assez gonfle.... Je ne suis pas socialo, mais arretons l aveuglement ideologique quand meme.. On ne peut pas dire que les poli...

le 21/07/2012 à 0:20
Signaler
@ Yann : Enfin un peu de lucidité... 10 ans de droite et tout est de la faute du PS ! C'est de la malhonnêteté intellectuelle !

le 21/07/2012 à 8:05
Signaler
Ca fait au moins 20 que la politique est sociale, c'est quand même bizarre de ne pas s'en aperçevoir; Et la Droite ne comprend pas grand chose à l'économie. Les ex avocats, Enarques et medecins sont-ils bien placés pour comprendre la finance et l'éco...

le 21/07/2012 à 8:44
Signaler
effectivement c'est un peu n'importe quoi de tout mettre sur le compte d'un gouvernement en place, tout comme il etait idiot de rendre sarko responsable de la crise mondiale, alors qu'il a su agir vite et plutot bien. En fait le probleme français est...

le 21/07/2012 à 9:17
Signaler
Sarkozy a encore plus endetté le pays pour régler un problème d'endettement ! C'est brillant en effet ... Ses collègues ne valent pas mieux ! Je ne lui reproche pas de ne pas avoir traité le problème éminemment complexe mais d'avoir juste fait le...

le 21/07/2012 à 12:22
Signaler
L'histoire a montrée que l'économie va mieux après une période de gauche que de droite. C'est probablement pour ce genre de raisons que Chatel a voulu supprimer l'histoire au bac.....

le 21/07/2012 à 14:31
Signaler
Oui elle va mieux effectivement la gauche l'atanr tellement mise à plat que la droite revenant aux affaire arrive yn peu à l'améliorer aux pris de quelques sacrifices. Et dés que ça va mieux. Un petit rouge se réveille et fait de belles promesses de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.