HSBC annonce des résultats en baisse et confirme le compte en Suisse de son DG

 |   |  416  mots
À la suite de ces données, le titre HSBC plongeait vers 09h20 GMT de 4,15% à 580,1 pence, alors que Bourse de Londres s'affichait en hausse (+1,54%).
À la suite de ces données, le titre HSBC plongeait vers 09h20 GMT de 4,15% à 580,1 pence, alors que Bourse de Londres s'affichait en hausse (+1,54%). (Crédits : © Peter Nicholls / Reuters)
Le géant bancaire britannique a affiché des résultats en baisse, notamment à cause d'une série d'amendes versées aux autorités de régulation, au moment où le groupe affronte la tempête du SwissLeaks. Laquelle n'est pas près de s'achever: le Guardian vient de révéler que le directeur général de la banque avait un compte secret en Suisse depuis près de vingt ans.

Les amendes ont impacté les résultats de HSBC. La première banque européenne a annoncé lundi 23 février un recul de 17% de son bénéfice imposable 2014 et une révision à la baisse de son objectif de retour sur fonds propres. Elle s'est par ailleurs de nouveau dite désolée des agissement passées de sa filiale banque privée en Suisse.

     | Diaporama Swissleaks: qui sont les évadés fiscaux de HSBC ?

À la suite de ces données, le titre HSBC plongeait vers 09h20 GMT de 4,15% à 580,1 pence, alors que la Bourse de Londres s'affichait en hausse (+1,54%).

Incertitudes pour 2015

Dans le détail, le chiffre d'affaires de HSBC s'est effrité de 5,3% à 61,2 milliards de dollars (53,8 milliards d'euros). Le groupe a expliqué avoir enregistré de moindres revenus de ses ventes d'actifs par rapport à 2013 et avoir subi "l'impact négatif, à la fois sur (ses) revenus et sur (ses) coûts, d'éléments significatifs comme des amendes, règlements, réparations à des clients britanniques et des provisions associées".

Le bénéfice imposable 2014 est revenu à 18,7 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros), contre 22,6 milliards il y a un an et une prévision moyenne des analystes financiers de 21 milliards. Le bénéfice net du groupe s'est élevé à 13,7 milliards de dollars (12 milliards d'euros).

Pour l'année 2015, le groupe a prévenu que le climat des affaires dans le monde pâtirait d'"un large éventail d'incertitudes et de défis, dont la plupart ne dépendent pas de nous". Parmi ces facteurs perturbants, il a cité "la résultante des tensions géopolitiques, les incertitudes à propos de la zone euro, les changements politiques (...) et l'efficacité des politiques non conventionnelles des banques centrales".

Profonds regrets

La première banque européenne a déclaré que les pratiques passées, constatées dans sa division de banque privée en Suisse qui est accusée d'avoir aidé des clients à dissimuler au fisc des milliards de dollars d'actifs jusqu'en 2007, étaient venues lui rappeler "l'ampleur du travail qui reste à accomplir" au sein de l'établissement.

"Nous regrettons profondément la conduite et les manquements aux règles (...)", précise HSBC, qui se confond en excuses depuis les révélations sur les pratiques de sa filiale en Suisse il y a près de deux semaines.

Avant la publication des comptes 2014, la banque avait confirmé un article du Guardian disant que son directeur général, Stuart Gulliver, détenait depuis 1998 un compte en Suisse, ouvert pour y déposer ses primes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2015 à 8:54 :
HSBC est aussi un edes banques impliquée dans l'escroquerie en bande organisée de 1 milliard € #affaireapollonia .
Les 1000 victimes ne sont toujours pas indemnisées!!!
Ce sont elles qui ont des regrets !!!!
a écrit le 23/02/2015 à 18:51 :
"J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste, pour pouvoir faire mon numéroooooooooooooooo..."
"Mexico, Méééééxiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiico, sous ton soleil qui chantéiiiiiiiiiiiiiii..."
"Oh mon bateauuuuuuuuu, eau, eau, eauuuuuuu, tu es le plus beau des bateaux..."
"Ce matin, en me réveillant, quelle surprise en regardant mes .ouilles, oooh oui mes .ouilles..."
Mes excuses de vous avoir mis en tête ces chansons, pour certains ça peut être une torture en durant des jours, vous penserez à nos amis de la finance et de la politique pour le désagrément. ps: gros clin d’œil celui qui trouve la 4
a écrit le 23/02/2015 à 18:23 :
Ils ont pas provisionnées pour toutes leurs conneries ??
Les socialos seraient ils devenus pro finances ???

On va quand même pas les poursuivre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :