L'espagnole Bankia grimpe en Bourse après le rachat de Banco Mare Nostrum

 |   |  531  mots
La Bourse de Madrid saluait l'annonce mardi, avec un titre Bankia en hausse de 4,02%, 4,19 euros, vers 13h03.
La Bourse de Madrid saluait l'annonce mardi, avec un titre Bankia en hausse de 4,02%, 4,19 euros, vers 13h03. (Crédits : Paul Hanna)
Les deux banques nationalisées, elles-mêmes issues du regroupement de plusieurs établissements en faillite, ont été sauvées lors de la crise financière par l'injection de 24 milliards d'euros de fonds publics. L'opération, qui vise à valoriser Bankia avant sa privatisation, devrait être conclue d'ici fin 2017.

La consolidation bancaire se poursuit en Espagne. La banque publique Bankia a annoncé mardi le rachat de la petite Banco Mare Nostrum (BMN) via un échange d'actions valorisant cette dernière environ 825 millions d'euros.

L'opération "est très positive pour les contribuables car l'union des deux entités accroît la capacité (de Bankia) à rembourser les aides reçues", explique le président de Bankia, José Ignacio Goirigolzarri, cité dans un communiqué.

La transaction s'effectuera sur la base d'une action Bankia pour 7,8 actions BMN. Elle devrait être conclue d'ici fin 2017, a précisé Bankia dans un document transmis aux autorités espagnoles des marchés financiers.

La Bourse de Madrid saluait l'annonce mardi, avec un titre Bankia en hausse de 4,02%, 4,19 euros, vers 13h03.

Préparer la privatisation

Cette opération intervient dans un contexte de consolidation du secteur bancaire en Espagne, où le nombre d'établissements est passé de 55 en 2008 à 13 désormais à la suite de l'éclatement d'une bulle immobilière ayant plongé le pays dans la récession économique à la fin de la décennie 2000.

L'objectif de l'opération est de rendre Bankia plus attractive aux yeux des investisseurs en vue de sa privatisation prévue au plus tard fin 2019 par le gouvernement espagnol, qui espère récupérer le plus d'argent possible. Le rachat de BMN, implantée dans le sud et aux Baléares, "nous permet de compléter nos positions dans des territoires très dynamiques dans lesquels nous avions une présence très limitée", souligne José Ignacio Goirigolzarri. L'Etat, déjà majoritaire au capital des deux banques, contrôlera environ 66,5% de la nouvelle entité.

Bankia Banco Mare Nostrum

[Périmètre pro forma de Bankia après fusion avec Banco Mare Nostrum, en prêts bruts et dépôts en milliards d'euros, en nombre de clients en millions et en nombre d'agences]

Bankia est née de la fusion fin 2010 de sept caisses d'épargne mises en difficulté par la chute du marché immobilier espagnol. Quatrième banque du pays, symbole de la crise qui a secoué le secteur bancaire, elle avait été sauvée de justesse de la faillite par sa nationalisation en 2012, absorbant plus de 22 milliards d'euros d'aides publiques, soit la moitié du plan européen de sauvetage des banques espagnoles. De son côté, BMN est une petite banque issue de l'ancienne caisse d'épargne régionale Caja Murcia qui avait aussi dû être nationalisée

Vague de sauvetages de banques

Cette fusion, autorisée par Madrid en mars, survient alors que l'Europe du Sud connaît une nouvelle vague de sauvetages de banques. Le gouvernement italien a annoncé dimanche le sauvetage public de deux banques vénitiennes en difficulté pour un maximum de 17 milliards d'euros, tandis que la banque Monte Paschi di Siena devrait être bientôt renflouée et partiellement nationalisée.

En Espagne, le sauvetage début juin de Banco Popular, au bord de la faillite, s'est fait sans argent public. L'établissement a été racheté in extremis par sa compatriote Banco Santander pour un euro, lors du déclenchement par la Banque centrale européenne (BCE) d'un nouveau mécanisme de sauvetage des banques.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2017 à 17:55 :
Alors ils peuvent faire tous faillite ils seront tous racheter par la BCE autrement dit nous !!mais meme avec de la monnaie de singe, c'est nous qui auront les créances, la bce est hors bilan et ce n'est pas sa fonction, Draghi est entrain de dévoyer sa fonction, .......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :