Caisse des dépôts : un plan d'investissement post Covid de 26 milliards d'euros

 |  | 410 mots
(Crédits : Reuters)
L'épargne des Français, qui a gonflé pendant le confinement, va servir à construire des ponts, des logements ou encore des pistes cyclables, a indiqué dimanche Éric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts (CDC) en dévoilant un plan d'investissement post Covid de 26 milliards d'euros dans les transports, le logement et les équipements des territoires.

"L'épargne supplémentaire sur le Livret  A depuis janvier équivaut à 27 milliards d'euros" et "servira par exemple à la réfection des ponts ou au financement des pistes cyclables, des réseaux de bus propres", a-t-il dit au Journal du Dimanche. L'épargne du Livret A collectée par l'institution doit servir à "accélérer la transition écologique et le passage à une économie plus inclusive". Au total, la CDC, bras financier de l'Etat, va investir "26 milliards d'euros sur tous les territoires, dont 80% alloués dans les deux ans".

Rénovation thermique des bâtiments

Parmi les chantiers du plan de relance de l'Etat que prévoit de financer la CDC, "la rénovation thermique des bâtiments publics et des HLM", avec pour objectif la rénovation de "22  millions de mètres carrés en métropole et en outre-mer".

Au chapitre des "nouvelles mobilités", la CDC prévoit d'investir dans des "infrastructures de recharge de véhicules électriques" très demandées par les constructeurs automobiles, avec "50.000 bornes de recharge" installées "rapidement".

"Nous allons aussi accélérer le développement des nouvelles énergies (hydrogène, gaz, électricité) dans les transports publics et financer 11.000 véhicules propres dans les collectivités locales " et investir dans le développement des énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique) pour "alimenter 4,5  millions de foyers", explique M. Lombard.

La CDC confirme la création d'une "Banque du climat", tout en soulignant qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle structure: elle résulte "de l'action coordonnée de la Banque des territoires et de Bpifrance dont la CDC détient 50% avec l'Etat": "À eux deux, ces organismes vont investir et prêter 40  milliards d'euros pour la transition écologique".

170.000 logements sociaux

Côté logement, la CDC veut financer "170.000 logements sociaux", "dont 40.000" construits sur fonds propres. Elle a déjà contractualisé avec des promoteurs pour la construction de 30.000 logements, dont 5.000 seront réservés aux personnels de santé, policiers. M. Lombard annonce la création de "15.000 nouvelles places en Ehpad" en deux ans.

"Enjeu majeur" pour les élus, la CDC prévoit aussi de financer "100 foncières spécialisées en commerces de centres-villes". "Si on veut des points de vente modernes, il faut faire un remembrement, c'est-à-dire regrouper les magasins et engager des travaux" avec le soutien des pouvoirs publics pour que "le loyer reste attractif". Par ailleurs, la CDC compte investir 1,3  milliard d'euros pour soutenir le tourisme et financer 100.000 formations qualifiantes pour les moins de 25 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2020 à 8:52 :
Bref heureusement que le livret A est là, contrairement à ce que nous hurlent nos médias de masse qui veulent à tout prix que l'on offre notre pognon aux saigneurs financiers en ce moment.
a écrit le 07/09/2020 à 8:06 :
Une honte d'investir dans l'éolien dont tout le monde sait que c'est une mascarade entretenue par des lobbies au plus haut niveau.
a écrit le 07/09/2020 à 7:57 :
Une honte d'investir dans l'éolien dont tout le monde sait que c'est une mascarade entretenue par des lobbies au plus haut niveau.
a écrit le 06/09/2020 à 22:39 :
La CDC met un vernis écolo sur une politique sans autre ambition que de toujours plus construire de logements sociaux (cela rapporte gros) et abîmer nos paysages (artificialisation/urbanisation galopante de nos campagnes). Nous n'avons que peu d'actifs de valeur, nos paysages et campagnes en sont un, nos technocrates s'échinent à l'abîmer irreversiblement.
a écrit le 06/09/2020 à 21:09 :
Un déni de démocratie dans l'utilisation de l'argent public. Il importe de donner la situation de tous les pseudo investissements réalisés ces dix dernières années!
a écrit le 06/09/2020 à 20:18 :
En france ce ne sont pas des plans d'investissement qu'il faut, mais des plans de rentabilité
a écrit le 06/09/2020 à 13:05 :
Je l'avais pressentie, L’État ne se gène pas pour taper dans la caisse, adieu vos économie, cela a commencé comme ça en Grèce.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :