Le plan de relance "néglige la demande de justice sociale" selon Piketty

 |  | 450 mots
Ce plan néglige complètement la demande de justice sociale qui s'est exprimée dans le pays ces dernières années et qui est encore très forte, car la crise a précarisé encore plus une partie de la population, a commenté sur France Inter le professeur de l'École d'économie de Paris.
Ce plan "néglige complètement la demande de justice sociale qui s'est exprimée dans le pays ces dernières années et qui est encore très forte, car la crise a précarisé encore plus une partie de la population", a commenté sur France Inter le professeur de l'École d'économie de Paris. (Crédits : Reuters)
D'une manière générale, l'économiste, invité de France Inter ce vendredi, regrette que, comme après la crise de 2008, "on se repose beaucoup sur l'approche classique de relance du secteur marchand" et sur "une politique monétaire qui va contribuer à doper les cours boursiers et immobiliers", ce qui "contribue à enrichir ceux qui ont déjà des patrimoines".

Le plan de relance de 100 milliards "néglige la demande de justice sociale" qui s'exprime dans le pays et est "déséquilibré" en faveur du "secteur marchand", a jugé ce vendredi l'économiste Thomas Piketty, selon qui il aurait fallu "augmenter les salaires".

Lire aussi : Piketty: "Tant qu'il n'y aura pas plus de justice fiscale, ce gouvernement aura du mal à réformer"

Ce plan "néglige complètement la demande de justice sociale qui s'est exprimée dans le pays ces dernières années et qui est encore très forte, car la crise a précarisé encore plus une partie de la population", a commenté sur France Inter le professeur de l'École d'économie de Paris, auteur de best-sellers mondiaux dénonçant la progression fulgurante des inégalités depuis les années 80.

"Le gouvernement, en disant que tout va bien du côté des ménages, qu'il y a 100 milliards d'euros d'épargne, a une vision très macroéconomique" car "il y a d'autres personnes plus bas" dans l'échelle sociale "qui ont perdu des revenus", a-t-il poursuivi.

Incitations à consommer

Les mesures de chômage partiel mises en place par le gouvernement ont permis de préserver les revenus de nombreux Français et ont conduit à la constitution d'une épargne de précaution qui devrait atteindre 100 milliards d'euros à la fin de l'année, soit autant que le plan de relance.

Lire aussi : Les Français ont mis 80 milliards d'euros de côté à fin juillet

L'un des enjeux actuels est d'inciter les Français à consommer, et le ministre de l'Économie Bruno Le Maire les a de nouveau appelés jeudi soir à "investir leur épargne dans l'économie".

Thomas Piketty a jugé également le plan "déséquilibré", car "très centré sur le secteur marchand, les entreprises", au détriment du "secteur public": "il aurait fallu investir bien plus dans la santé et la recherche, créer des emplois publics, et augmenter les salaires".

"Et ça, c'est complètement tabou", a ajouté l'auteur de Capital et idéologie.

"Je pense qu'il aurait fallu, dans les circonstances actuelles, assumer d'augmenter les salaires dans la fonction publique, dans la santé, l'éducation et la recherche, d'abord parce que c'est efficace [...] et en plus c'est le moment, car les taux d'intérêt sont négatifs et l'inflation est faible", a-t-il insisté.

D'une manière générale, l'économiste regrette que, comme après la crise de 2008, "on se repose beaucoup sur l'approche classique de relance du secteur marchand" et sur "une politique monétaire qui va contribuer à doper les cours boursiers et immobiliers", ce qui "contribue à enrichir ceux qui ont déjà des patrimoines".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2020 à 16:29 :
Picketty dérange tous les rentiers de la république et toutes les familles de rentiers qui se refilent, de génération en génération, un magot accumulé sans grand mérite.
a écrit le 05/09/2020 à 18:10 :
qu'il change de disque ses idées sont ringardent elles datent au moins d'un siècle.
Réponse de le 07/09/2020 à 19:50 :
Je crois que vous ringardez!
a écrit le 05/09/2020 à 17:11 :
Si monsieur Thomas Piketty le dit, nous sommes sauvés...
Cordialement
a écrit le 05/09/2020 à 16:49 :
La France est le champion du monde de la redistribution et notre bas coefficient de Gini (0,29 sur une échelle de 0 à 1 - 0 étant le moins d'inégalité) en témoigne. Nous avons les dépenses publiques les plus élevées 1500 milliards d'Euros. Alors ce préchi précha sur les inégalités n'ont aucune raison d'être.Nous avons une inégalité résiduelle normale. Il n'y a que dans les pays communistes qu'il n'y a égalité dans la misère pour tout le peuple pendant que la nomenclatura se gave. L'inégalité est consubstantielle à la vie et est une constante de la nature et c'est cette différence de potentiel qui crée le mouvement. L'égalité est synonyme de mort.
Réponse de le 05/09/2020 à 20:10 :
Vous croyez à ce que vous écrivez car vous. N’avez rien vécu dans le sens de l’injustice en France .
Réponse de le 07/09/2020 à 19:52 :
Les inégalités je les vois tous les jours.

On ne doit pas vivre dans le même pays.
a écrit le 05/09/2020 à 15:09 :
La première et la plus importante des justices sociales, ce serait que tout individu en état de travailler puisse trouver un job digne et rémunérateur. La première cause des inégalités, c'est de ne pas travailler: les statistiques sont formelles. Quelqu'un qui ne travaille pas ne pourra jamais parvenir au niveau de vie d'un travailleur: d'une part c'est financièrement impossible - malgré notre système hyper redistributif et nos impôts colossaux et les plus progressifs du monde, on n'y arrive pas -, d'autre part ce ne serait pas moral. Il n'y a donc pas le choix: la redistribution passera avant tout par l'éradication du chômage de masse et le développement massif d'emplois dignes - je ne parle pas des miettes d'emploi à la Uber -. Étrangement, la problématique du chômage est totalement absente du discours et des livres de Mr Piketty... Comment un économiste qui s'autoproclame aussi génial peut-il passer à côté de cette évidence ?
Réponse de le 05/09/2020 à 21:23 :
Les emplois ont été détruit par masse depuis la pandémie.
Pandémie naturelle ou provoquée par les hommes ? Il reste un sérieux doute ...
Réponse de le 07/09/2020 à 19:59 :
Les inégalités qui posent le plus de problèmes sont celles liés aux successions.

De plus Piketty travaille sur les inégalités.

Vous ne reprochez pas à Raoult de ne pas avoir parlé de la grippe lors de sa dernière interview!
a écrit le 05/09/2020 à 12:38 :
En 2019, en France, les ménages ont reçu 520 milliards de prestations sociales en espèces (pensions de retraite, allocations familiales,allocations chômage..).

Ils ont aussi profité, gratuitement, de 415 milliards d'euros de dépenses de santé et d'éducation.

Total, 935 milliards d'euros.

Il faut arrêter de dire qu'il n'y a pas de justice sociale en France.
Réponse de le 05/09/2020 à 20:08 :
Des miettes !
Est ce que ces gens là : ça les fait passer de classe socio- professionnel ?
Vous savez bien que non car tout est verrouillé jusqu’à un certain plafond autorisé.
Système testé et vécu .
a écrit le 05/09/2020 à 11:23 :
Le système avant encourageait les mauvais , Les corrompus , les malveillants...maintenant ce système reconnaît ces mêmes gens et permet leur enrichissement en bourse ou ailleurs
Ou est le problème ? Depuis la nuit des temps c’est ainsi .
L’ascenseur social n’existe pas( en tout cas en France et ça n’a jamais existé) : c’est juste un dialogue mensonger propre aux politiciens de tous bord en France.
a écrit le 05/09/2020 à 1:59 :
Si il était si fort il aurait des sociétés
Et donnerait un gros salaire au salarié
Bla bla bla
Picecon
Réponse de le 07/09/2020 à 20:02 :
Il aurait fait un album de rap avec du champagne et des jolies filles refaites!

Rolex, ferrari... jet privé et chaines en or!

Un Homme un vrai!! avec des vraies valeurs!
a écrit le 04/09/2020 à 18:54 :
Aujourd'hui OCDE publie : , la France est toujours la championne des impôts, devant le Danemark et la Belgique. En 2018, les revenus fiscaux représentaient 46,1% du PIB, en très légère baisse par rapport à 2017, contre une moyenne de l’OCDE à 34,3 %. À l’inverse, les trois pays qui taxent le moins sont des économies émergentes - l’Indonésie, le Mexique et le Chili -, dont les revenus varient entre 11 % et 20 % du PIB.

et de la redistribution ...fermer le ban.
Réponse de le 05/09/2020 à 12:01 :
Les organisations de statistiques sont tous soutenus par des subventions privés ou d’état
En gros leur chiffrage est politisé et faux pour leurrer les populations.
Réponse de le 05/09/2020 à 13:21 :
Ce que Piketty dit c'est qu'investir dans le public est complètement tabou. Et vous lui donnez raison. La France est "championne des impôts", c'est très mal. Pourquoi? C'est comme ça. Aux USA les frais de santé et d'éducation c'est autre chose qu'une feuille d'impôts, c'est même un autre monde.
a écrit le 04/09/2020 à 16:40 :
La justice sociale, l'écologie... On nous les promet tous les jours
a écrit le 04/09/2020 à 15:54 :
La justice sociale, c'est comme l'écologie...Plus on nous la promet, moins on la voit venir
a écrit le 04/09/2020 à 13:56 :
Moi je dis qu'en France la Justice Sociale (avec majuscules) est respectées. On a eu une preuve irréfutable de celle-ci: Une grande partie des aides et des allocations distribuées à tout va en France est placée sur le Livret A.
a écrit le 04/09/2020 à 13:40 :
Puisque la souveraineté est à la mode.
Pourquoi ne pas faire un effort plus grand pour rapatrier tout ce qui ne nécessite pas de main d’œuvre, ou très peu. L’électronique, les petits objets IoT, le petit électroménager, les médicaments, etc.
Toutes les fabrications qui peuvent être quasiment totalement automatisées, notamment dans les petits volumes, voir les nano-volumes.
On sait faire des process entièrement automatisés très haut de gamme. On devrait en abuser afin de rapatrier des lignes de fabrication ou d’assemblage. Tout a fait possible surtout si l’Etat (et les maires) s’engage sur d’autres réductions des taxes de production dans les années à venir, parce que le nerf de la guerre, il est bien là! La recherche c’est bien, mais surtout quand on peut la garder pour nos industrialisations !
a écrit le 04/09/2020 à 13:32 :
La justice sociale demanderais à ce que à ce que Piketty montre sa feuille d'impôts !
Est-il fonctionnaire ou du CNRS ?
a écrit le 04/09/2020 à 13:14 :
La première des justices sociales, c'est bien que chacun puisse travailler.
Et comme les bas de laines sont bien remplis, la confiance est primordiale pour que les écureuils piochent dans leurs réserves.
En l'état, malheureusement, la relance par une hausse des salaires semble bancale.
Sauf si ses hausses de salaires sont liés à un montée en gamme dans les services, mais là on touche aussi aux qualifications, et donc à l’enseignement et aux formations.
Donc il faut monter le niveau de nos universités et leurs donner plus de moyens pour la R&D et l’exploratoire. L’exploratoire est le meilleur booster pour la médecine.
Donc pour la recherche, entièrement d'accord, on a un déficit chronique énorme, mais ce n'est pas très vendeur en approche de la présidentielle, parce que les résultats ne peuvent apparaître que 5, 10 ou 15 années plus tard.
Les recherches et innovations initiées dans un quinquennat profite toujours aux suivants !
Ca fait tout de même une grosse somme déboursée pour relancer.
Mais on peut effectivement critiquer que c’est pour un effet à court terme, ce qui a d’ailleurs été annoncé clairement, retrouver au plus vite le niveau d’avant crise.
Ca me semble le meilleur choix à cet instant.
Il ne faut pas s’arrêter là, mais cogiter sur d’autres outils pour accélérer au fur et à mesure que des moyens supplémentaires pourront être dégagés.
Réponse de le 04/09/2020 à 19:59 :
Puisque la souveraineté est à la mode.
Pourquoi ne pas faire un effort plus grand pour rapatrier tout ce qui ne nécessite pas de main d’œuvre, ou très peu. L’électronique, les petits objets IoT, le petit électroménager, les médicaments, etc.
Toutes les fabrications qui peuvent être quasiment totalement automatisées, notamment dans les petits volumes, voir les nano-volumes.
On sait faire des process entièrement automatisés très haut de gamme. On devrait en abuser afin de rapatrier des lignes de fabrication ou d’assemblage. Tout a fait possible surtout si l’Etat s’engage sur d’autres réductions des taxes de production dans les années à venir, parce que le nerf de la guerre, il est bien là. La recherche c’est bien, mais surtout quand on peut garder nos brevets pour nos industrialisations !
a écrit le 04/09/2020 à 12:53 :
La justice sociale, c'est comme l'écologie...plus on nous en parle, moins on la voit...De plus en plus d'injustice et de pollution
a écrit le 04/09/2020 à 12:15 :
Faut pas mettre la charrue avant les bœufs !
Il me semble que le plus urgent c'est bien de résorber le chômage, de ne pas l'aggraver, de sauver le maximum d'entreprises viables et de réduire les dettes des entreprises qui n'ont pas la capacité à amortir les chocs, donc principalement les PME.
Il faut aller sur une recherche d'emploi pour évaluer la situation, il y a très peu de propositions, même si tous les secteurs ne sont pas à la même enseigne.
Inciter à consommer, mais quoi ? Produits et services américains, coréen, chinois ?
Oui, profitons en pour changer de smartphone ou d'ordinateur.
a écrit le 04/09/2020 à 12:08 :
Je ne comprends pas que cecet homme ait autant de publicité et reconaissance ! Ces raisonnements tiennent de Marx pas de la réalité de l'état de nos finances et ce qu'il est necessaire de faire pour de créer du chiffre d'affaires pour créer du travail eet des subdides pour les ouvriers.Ce bonhomme fait du communautatisme !!! et on dit bravo !
Réponse de le 04/09/2020 à 16:11 :
Et pour créer du chiffre d affaires il faut quoi ? Des clients. Et les clients paye comment ? Avec de l argent qui provient pour une majorité dun salaire.. donc augmenter les salaire fera mathématiquement augmenter les CA des entreprises. Donnez 10000€ a un salarié au SMIC et a un millionnaire.
Que ce passe t'il?
Le salarié va dépenser cette somme pour s acheter des choses et ainsi faire vivre l économie réel, le millionnaire placera cette argent, ça ne rapportera qu a lui et coûtera au reste de la communauté.
a écrit le 04/09/2020 à 11:45 :
Pour l’intelligentsia Germano-pratine le "must" est de défendre la cause du peuple (comme JP Sartre en son temps, admiratif des soviets) au bord de sa piscine de sa villa du Luberon.
Réponse de le 05/09/2020 à 13:25 :
Je crois que le must pour un économiste est de défendre les riches. Il ne faut pas être de mauvaise foi. Et je ne vois pas pourquoi il devrait donner tout son argent à une association caritative pour être crédible.
a écrit le 04/09/2020 à 11:15 :
C'est fou le nombre de nantis qui demande plus de justice sociale
a écrit le 04/09/2020 à 11:14 :
pas audible piketty suis étonné qu'il n'est pas demandé une rolls pour gilets jaunes
a écrit le 04/09/2020 à 11:14 :
C'est exactement ça, autant je ne suis pas souvent d'accord avec ses conseils autant ses constats font partis des plus précis et solides parmi les tous les meilleurs économistes du monde.

Ensuite dommage d’appeler ça "justice sociale" étant donné que nous rentrons là dans la si subjective morale, et que la réalité est bien plus que ça, il est indispensable plutôt de parler croissance et propriété économique en favorisant l'enrichissement d'un maximum d'individus plutôt que les sempiternels quelques uns qui ne savent plus quoi faire du fric, qui sont obligés de construire des étages sous terrains dans les coffres suisses pour y enterrer leurs magots qui s'accumulent indéfiniment ne servant à personne.

Cela expose définitivement un choix politique, les serviteurs de ces mêmes personnes donc, soit on cherche une démocratie dans laquelle le maximum d'acteurs participeront à l'économie de sorte de faire prospérer une civilisation soit on continue cette économie du déclin, en privilégiant toujours l'oligarchie comme il se fait depuis des siècles tirant les nations et leurs peuples toujours plus bas mais également leur classe dirigeante dorénavant encore plus stupide et inculte que la classe productrice.

Les historiens du futur ne pourront qu'exposer que la principale menace sur l'humanité qui pesait au 20ème siècle n'était pas le nucléaire, mais bel et bien les médias de masse qui abrutissent tout le monde, les premiers étant leurs acteurs.
a écrit le 04/09/2020 à 11:01 :
Quel hypocrite marxiste.
a écrit le 04/09/2020 à 11:00 :
Pourquoi les médias donnent-ils du crédit à tous ces démagogues, ces derniers ne font qu'exciter les esprits faibles et crédules. Tout cela ne fait qu'envenimer le débat, et accentuer les dialogues de sourds.
a écrit le 04/09/2020 à 10:53 :
oui il faut creer plein de postes de profs, il a des copains a recaser
et ce qu'il y a de bien chez les profs de fac, c'est que certains petits despotes y font une loi a te faire passer himmler pour un gamin inoffensif
demandez a des jeunes maitres de conference, vous serez edifies sur tant de bonheur dans la joie du vivre ensemble chez les donneurs de lecons
sinon y a l'augmentation des salaires? il devrait demander a cahuc, qui est aussi a l'ecole d'economie de parris, ce qu'il en pense; a priori piketty confond la france et les etats unis.... d'autant que si c'est pour mettre l'investissement au tas....la relecture de keynes, et du modele is/lm, ca peut lui donner des idees ( en plus d'un stage en entreprise ou il apprendra a lire un bilan, comme un vulgaire bts compta)
voila, sinon faut augmenter le service public dans un pays ou on ne regarde pas a la depense et qui est championne du monde d'etatisation?
encore un effort et la france finira comme l'urss, mais en pire
disons comme le venezuela...
dire que ce gars est cense etre une reference, ca en dit long......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :