Crédit Mutuel Arkéa se scinde du Massif central en attendant le grand divorce

 |   |  471  mots
Les différentes filiales et activités de Crédit Mutuel Arkéa.
Les différentes filiales et activités de Crédit Mutuel Arkéa. (Crédits : Arkéa)
La fédération du Massif Central quittera le giron du groupe brestois pour entrer dans celui du groupe Alliance Fédérale au 1er janvier 2020. Pour la première fois depuis des mois, le ton semble s'être apaisé entre les différentes parties qui s'affrontent depuis plusieurs années.

C'est un divorce dans le divorce. Le Crédit Mutuel Arkéa, qui souhaite sortir de l'ensemble Crédit Mutuel, a annoncé jeudi 5 septembre en soirée qu'il avait signé un protocole d'accord avec la Caisse Fédérale de Crédit Mutuel et la fédération du Crédit Mutuel Massif central, définissant les modalités de la séparation de celle-ci du groupe brestois. Les sociétaires de la fédération du Massif central avaient en effet voté en octobre 2018 contre le projet d'indépendance d'Arkéa et pour "rester Crédit Mutuel" en rejoignant le plus grand groupe régional de la banque mutualiste, Alliance Fédérale (ex-CM11-CIC), dont le siège est à Strasbourg.

L'accord, qui résulte d'un "processus de négociation engagé depuis février dernier", prévoit que cette séparation de la plus petite fédération d'Arkéa aura lieu au 1er janvier 2020.

"Ce processus de négociation s'est déroulé dans un climat respectueux de chacune des parties et de bonne foi" assure Arkéa dans un communiqué. Une phrase reprise dans le propre communiqué de la fédération du Massif central.

La fédération de Clermont-Ferrand précise de son côté :

"Les travaux de migration vont désormais pouvoir être menés à leur terme, permettant ainsi au Crédit Mutuel Massif central de rejoindre Crédit Mutuel Alliance Fédérale au 1er janvier 2020 et ouvrir ainsi une nouvelle phase de son développement au sein du Groupe Crédit Mutuel."

Ton apaisé

Un ton apaisé que l'on n'avait pas entendu depuis des mois dans ce conflit qui s'éternise depuis plus de quatre ans.

"[Ce climat] est le reflet des relations constructives que le groupe Arkéa souhaite instaurer avec les dirigeants de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, dans le cadre des discussions à venir sur le processus d'indépendance du groupe Arkéa, dès lors que les échanges avec les superviseurs seront finalisés" ajoute le groupe dirigé par Jean-Pierre Denis.

Initialement, Crédit Mutuel Arkéa, qui regroupe les fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif central, espérait finaliser sa démarche de sortie du Crédit Mutuel, compliquée sur le plan juridique, fin 2018, puis début 2019. Mais les discussions avec les superviseurs, autrement dit la Banque centrale européenne (BCE) et l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR, adossée à la Banque de France), prennent beaucoup de temps. Un protocole de séparation présenté en juin 2018 avait été rejeté par la Confédération nationale du Crédit Mutuel, l'organe central, et les pourparlers s'étaient interrompus. Les pouvoirs publics avaient enjoint les parties prenantes de reprendre le dialogue. Ce qui semble désormais chose faite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2019 à 15:07 :
La fédération du massif central refuse de quitter le crédit mutuel c'est plus juste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :