Deutsche Bank : le Qatar à la rescousse ?

Actuellement détenteurs de près de 10% de Deutsche Bank, deux cheikhs, dont l'ancien Premier ministre du pays, seraient prêts, avec d'autres investisseurs, à monter à 25% du capital, selon Der Spiegel.

2 mn

Le cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber al-Thani, ancien Premier ministre du pays, et son cousin, l'ancien émir cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani (photo), envisagent d'apporter un soutien à la banque avec de nouveaux capitaux, écrit le Spiegel
"Le cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber al-Thani, ancien Premier ministre du pays, et son cousin, l'ancien émir cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani (photo), envisagent d'apporter un soutien à la banque avec de nouveaux capitaux", écrit le Spiegel (Crédits : REUTERS/Alessandro Bianchi)

Alors que de multiples pistes sont explorées pour tenter de redresser Deutsche Bank, le Qatar envisage de monter à 25% du capital de l'établissement allemand, au cœur actuellement de nombreuses inquiétudes sur sa situation financière, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel dans son édition à paraître samedi.

"Le cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber al-Thani, ancien Premier ministre du pays, et son cousin, l'ancien émir cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, envisagent d'apporter un soutien à la banque avec de nouveaux capitaux et d'acquérir, avec d'autres investisseurs, une part minoritaire de 25%", écrit le Spiegel dans un extrait de son article diffusé vendredi.

Une condition : le changement de stratégie

Actuellement, les deux cheikhs détiennent ensemble presque 10% de Deutsche Bank, mais ils ne seraient prêts à prendre davantage de risque financier que si la banque, sous la gestion du Britannique John Cryan, modifie sa stratégie, jugée essentiellement défensive. "Nous n'avons pas de problème avec un tel investissement" du Qatar, a-t-on indiqué au Spiegel au ministère allemand des Finances.

Lire aussi : "La faillite de la Deutsche Bank entraînerait une nouvelle crise mondiale"

Deutsche Bank a été à l'origine d'un vent de panique sur les marchés européens il y a plusieurs jours, quand il a été su qu'elle était sous la menace d'une amende record de 14 milliards de dollars aux États-Unis, dans le cadre d'un litige lié aux crédits immobiliers "subprime", à la source de la crise financière et bancaire de 2008-2009.

Selon des informations de l'AFP, la banque serait proche d'un accord pour réduire cette amende à 5,4 milliards de dollars, mais les spéculations sur la capacité de la banque à faire face à ses nombreux litiges judiciaires et difficultés financières et la résistance du secteur bancaire en général persistent.

(Avec AFP)

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 08/10/2016 à 19:43
Signaler
Ben voyons! Et si nous échangions nos pays.....ce ne serait pas plus simple?

à écrit le 08/10/2016 à 9:58
Signaler
Les particuliers gèrent mieux leurs finances que les banques qui visiblement ne connaissent pas grand chose aux finances sinon pour empocher pour eux mêmes. Combien touchent les dirigeants de la DB ? Avec l'affaire Kerviel et les déboires des banques...

à écrit le 08/10/2016 à 9:43
Signaler
Les investisseurs qui sont prêts à rentrer au capital à ce niveau (capitalisation boursière 15 milliards pour des capitaux propres à 62 milliards) vont être légion..alors, les annonces des uns et des autres... In fine, on va s'apercevoir que les prov...

à écrit le 08/10/2016 à 8:52
Signaler
il achète tous les Qataris le,pétrole rapporte gros après les équipes de foot les banques

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.