Frais bancaires : jusqu'à 400 euros d'économies en ligne

 |   |  594  mots
« Les plus coutumiers du dépassement de découvert pourraient économiser jusqu'à 400 euros en optant pour une banque en ligne », estime l'UFC, qui a épluché les brochures tarifaires de 22 banques.
« Les plus coutumiers du dépassement de découvert pourraient économiser jusqu'à 400 euros en optant pour une banque en ligne », estime l'UFC, qui a épluché les brochures tarifaires de 22 banques. (Crédits : AF et JC)
Le coût moyen d’un compte bancaire a progressé de 9% depuis 2013 pour atteindre 211 euros au 1er janvier (+2,2% en un an), selon une enquête de l’UFC-Que Choisir. Les écarts varient considérablement d’une banque à l’autre et en fonction des profils. Les clients sujets au dépassement de découvert peuvent diminuer de plusieurs centaines d’euros leur facture annuelle en optant pour une banque en ligne aux commissions d’intervention bien moins élevées.

« La guerre des prix n'a pas eu lieu », se désole l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir. Malgré la loi Macron sur la mobilité bancaire entrée en vigueur en février dernier, l'arrivée d'une multitude de néobanques et du poids lourd Orange Bank, les tarifs ont à nouveau évolué à la hausse : après avoir épluché les brochures de 22 établissements représentatifs, l'UFC calcule un coût moyen du compte bancaire de 211 euros au 1er janvier 2018, en hausse de 2,2% en un an et de 9% depuis 2013, soit « trois fois plus rapidement que l'inflation. » C'est-à-dire, plus que la moyenne et la tendance constatée par le comparateur Panorabanques (194 euros, en hausse de 0,25%), qui avait analysé les tarifs de 158 banques, la différence tenant aussi aux profils de consommateurs étudiés.

La hausse des prix concerne aussi bien les « packages » - les forfaits -, qui ont augmenté de 2,5%, que les prestations facturées au détail, en particulier les services en agence, lesquels ont « littéralement flambé » : +17% pour l'initialisation d'un virement, +11% pour la remise d'un chéquier.

Jusqu'à 400 euros d'économies en ligne

L'association a constaté que « les écarts de tarifs entre les banques sont considérables », allant de 1 à 6 pour un profil senior, de 1 à 17 pour un actif à l'utilisation standard, et de 1 à 10 pour un coutumier du dépassement de découvert.

« En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d'économies, un actif 168 euros et un familier du dépassement de découvert pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace », estime l'UFC-Que Choisir dans son étude.

La solution pour les clients régulièrement dans le rouge est de faire jouer la concurrence et, en particulier, d'aller chez les banques en ligne, qui sont les moins chères et facturent des commissions d'intervention (en cas d'incident de paiement, rejet de prélèvement, de chèque, etc) « plus de 6 fois moins chers que chez les établissements de réseau ».

« Les plus coutumiers de cette pratique [le dépassement de découvert, Ndlr] pourraient économiser jusqu'à 400 euros en optant pour une banque en ligne », assure l'UFC.

Les populations les plus fragiles financièrement peuvent aussi bénéficier de l'"offre spécifique", créée par la loi de 2013 mais qui reste peu mise en avant par les banques: facturée 36 euros par an maximum (3 euros par mois), cette offre, sans chéquier, prévoit un plafonnement réduit de ces fameuses commissions d'intervention, à 4 euros par opération (contre 8 euros maximum pour les autres clients) et 20 euros par mois (contre 80 euros). Cette solution est "moins chère que certaines néobanques qui ciblent les publics fragiles", considère l'UF-Que Choisir.

Compte Nickel (racheté par BNP Paribas), facturé 20 euros par an, évalue à 54 euros son coût moyen pour le client (en incluant les frais de retraits et dépôts). Le Crédit Agricole affirme que son offre à bas coûts, Eko, lancée en novembre, aurait un coût moyen inférieur, de 31,89 euros, Welcome de Boursorama et Orange Bank apparaissant comme les plus compétitifs dans son comparatif.

L'UFC encourage donc les consommateurs à consulter leur récapitulatif de frais annuels et à utilisateur son comparateur en ligne, en accès gratuit jusqu'au 21 janvier. Elle demande à nouveau aux pouvoirs publics "la gratuité des transferts de comptes d'épargne réglementés (CEL, PEL)", puisque la loi Macron ne concerne que le compte courant, et "l'interdiction de l'obligation de domiciliation des revenus dans le cadre du crédit immobilier", plafonnée à dix ans depuis janvier pour les nouveaux prêts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2018 à 17:53 :
Suis client bnp depuis 40 ans:jamais payé un euro de frais de tenue meme sur mon compte pro.suffit de négocier avec un personnel compétent.Ils ont bien essayé plusieurs fois de me mettre des frais de tenue de compte,mais j'ai réussi a les convaincre qu'il valait mieux un client qui leur rapporte un peu sans ennuis.Aujourd'hui c'est de plus en plus facile de résister grace aux banques en ligne,les conseillers des banques fixes sont sous pression pour garder leur portefeuille de clients.Faut éviter les petites agences avec des directeurs psychotiques ou margoulins.La BNP est bien mieux tenue dans ce domaine
Réponse de le 11/01/2018 à 19:29 :
Mdr c’est pas du personnel compétent auquel vous avez à faire mais plutôt de la prostitution bancaire. Vous voulez des services, vous payez.. vous n’etes pas contents, allez ailleurs..
a écrit le 11/01/2018 à 17:48 :
Quand les banques sont en difficulté les contribuables renflouent, quand les contribuables sont en difficultés les banques en profite.
a écrit le 11/01/2018 à 16:53 :
Je me demande comment ils font leur "moyenne" car si est inclus les frais de dépassement de découvert cela change la donne.
Peut etre la moyenne augment car les gens ont fait plus de découvert!
Pour le reste j'aime cette phrase "faite jusqu'à 400e d’économie" si la moyenne est à 211e comment peut on faire 400e????
a écrit le 11/01/2018 à 16:10 :
Assurance : + 30% en 1 an et demi

Il fond ce qu'ils volent...
a écrit le 11/01/2018 à 15:54 :
Optez pour une banque en ligne c'est tout!
Réponse de le 11/01/2018 à 17:58 :
J'ai consulté les sites de banque en ligne et les avis des clients m'ont bien refroidi...
Réponse de le 12/01/2018 à 10:56 :
Allez chez Fortunéo,
quasiment toutes les opérations sont disponibles en ligne sinon service impeccable par téléphone et aucun frais.
a écrit le 11/01/2018 à 15:47 :
les impots et taxes aussi
les assurances, les frais d'autoroutes,les frais de parking etc l'indice des prix ,?????
ce qui induit une augmentation des transports mais pas des salaires
a écrit le 11/01/2018 à 15:33 :
Faites comme moi :changez de banque !
Grace à MACRON , c'est facile et j'ai divisé mes frais par 2 , à moins de 10 euros mensuels pour les memes prestations .
Réponse de le 11/01/2018 à 16:56 :
@leon: "pour les mêmes prestations"? ben voyons. allez lire le commentaire de Photo73 il explique bien la différence. Vous faites tout tout seul sinon c'est facturé et donc si vous avez besoin de rien et bien aller là où on vous offre rien et qui coûte 10e.
Réponse de le 11/01/2018 à 17:29 :
Absolument , homme ou femme crédule et de peu de foi : Un compte ,un découvert autorisé et gratuit , 2 cartes sans contact à débit différé et le suivi internet . DE 19.5 à 10 par mois . Mais bon , si vous préférez plus et avoir moins , chacun est libre de ses choix .
a écrit le 11/01/2018 à 15:14 :
Les frais de tenue de compte, c'est juste la "location" d'un compte bancaire, lié à rien d'autre qu'ajuster les bénéfices espérés. 2€ de plus par mois * 12 * Nombredeclients = tant, les actionnaires seront heureux, ça "marche" moins bien la banque (taux bas, etc) mais les revenus(dividendes) sont maintenus, miracle, le PDG sera récompensé.
En ligne, je paie 0 sauf les commissions de change (CB) en Suède en juin. Mais il faut tout faire sur internet, sinon par un.e opérateur.trice c'est payant, il faut donc être agile.
a écrit le 11/01/2018 à 14:06 :
On s'en est bien rendu compte mais bon faut dire qu’elles sont sacrément bien servies par les politiciens pour qui votent les citoyens hein pour qu'ils s'occupent de ces seconds et non de ces premiers normalement...

Ben oui 60% d'abstention du coup, logique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :