Frais bancaires : vous allez payer 194 euros en 2018

 |   |  774  mots
C'est la troisième hausse consécutive mais elle sera beaucoup plus modérée. Ce sont les frais de tenue de compte qui ont le plus progressé, ayant quasi triplé en cinq ans.
C'est la troisième hausse consécutive mais elle sera beaucoup plus modérée. Ce sont les frais de tenue de compte qui ont le plus progressé, ayant quasi triplé en cinq ans. (Crédits : Panorabanques)
Sur fond de concurrence accrue, la hausse sera modérée l’an prochain : seulement +0,25% en moyenne selon une étude du comparateur Panorabanques. Il faut en revanche surveiller les frais de sortie, quand on veut transférer ses comptes d'épargne, qui flambent.

La concurrence de nouveaux entrants comme les néobanques 100% et Orange Bank aurait-elle dissuadé les acteurs établis de saler davantage la facture ? C'est l'explication la plus probable, plus que les effets somme toute limités de la loi Macron sur la mobilité bancaire entrée en vigueur en février, de la hausse modérée des frais bancaires en 2018 : la facture annuelle moyenne devrait croître de 0,25% l'an prochain à 194,30 euros, après +1,7% en 2047 et +2,3% en 2016, selon une étude du comparateur de tarifs Panorabanques. C'est cependant la troisième hausse consécutive, après deux années de baisse dues au plafonnement réglementaire des commissions d'intervention (en cas d'incident de paiement). Le ministère de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a d'ailleurs demandé un état des lieux des frais excessifs en cas d'incident, à la suite d'une enquête du magazine « 60 Millions de consommateurs » et de l'Unaf.

Les frais de tenue de compte, les plus visibles, sont aussi ceux qui augmentent le plus : ils ont presque quintuplé en cinq ans, passant de 6,60 euros en 2013 à 18,50 euros en 2018 (+2,2% par rapport à cette année). Près de 9 Français sur 10 sont dans une banque facturant ce type de frais, qui s'élèvent en réalité en moyenne à 21,60 euros.  Seules 19 banques n'en facturent pas (7 caisses du Crédit Agricole, LCL, le Crédit coopératif, les banques en ligne).

« Les taux d'intérêt bas ont bénéficié aux Français mais ils ont pesé sur la rentabilité des banques. Depuis quelques années, pour préserver leur rentabilité, elles ont fortement augmenté leurs tarifs » souligne Guillaume Clavel, le fondateur de Panorabanques.

Frais tenue de compte banques

Frais de transfert de PEL ou PEA

Parmi les tarifs qui augmentent le plus se trouvent les frais de transfert d'un compte d'une banque à une autre, notamment dans le cadre d'une mobilité bancaire, gratuite pour le compte courant : les frais de transfert d'un PEL grimpent de 9% en 2018, passant de 74,40 euros à 81 euros, et de 10% quand il s'agit d'un PEA, de 142 euros à 155,90 euros en moyenne. Le comparateur remarque qu'il est possible de négocier avec sa nouvelle banque pour qu'elle prenne en charge ces frais.

La carte bancaire représente un tiers de la facture totale, à 64,40 euros par an en moyenne (en hausse de 0,9% l'an prochain). « Sur la période 2013-2018, les cotisations des cartes bancaires ont augmenté de 5,4%, soit deux fois plus vite que l'inflation » note l'étude. L'écart de prix entre les cartes à débit immédiat, les plus répandues, facturées en moyenne 41 euros, et celles à débit différé (43 euros), qui offrent pourtant un service supplémentaire, tend à se réduire (seulement 4%) et s'inverse même chez certaines banques.

« Globalement, la cotisation des cartes à débit immédiat augmente alors que celle des cartes à débit différé baisse car la commission d'inter-change (reversée par la banque du commerçant à la banque du client) est nettement supérieure pour les cartes à débit différé (0,30%) que pour les cartes à débit immédiat (0,20%). Ce n'est pas un coût pour le client mais c'est un revenu additionnel pour sa banque qui cherche donc à rendre la carte à débit différé plus attractive » relève Guillaume Clavel.

Les frais de découvert, qui représentent 30% du total de la facture, sont stables, à 60,20 euros en moyenne. Les banques en ligne ne facturent pas de commissions d'intervention, alignées sur les 8 euros réglementaires dans les autres établissements, La Banque Postale étant la seule en deçà (6,90 euros).

A l'heure des vagues de fermeture d'agences et des grands plans de transformation digitale, on pourra s'étonner que des banques (30 tout de même, contre 49 en 2015) facturent encore des frais d'abonnement à la gestion des comptes en ligne, en moyenne de 19,40 euros par an.

Revers de la médaille de ce virage numérique, les banques ont tendance à faire grimper les prix des opérations réalisées en agences, où les virements occasionnels augmentent de 5,3% (4 euros). Les frais d'inactivité, pratiqués aussi par certaines néobanques comme N26 et Orange Bank, sont en hausse de 4%, à 29,40 euros en moyenne en 2018, les banques s'alignant presque toutes sur le plafond légal de 30 euros.

Le comparateur en ligne a analysé l'évolution des tarifs de 158 banques de France métropolitaine, représentant « plus de 95% de part de marché », en passant au crible 196 lignes tarifaires et 348 « packages. » Cependant, l'étude part d'un profil de « Français moyen » représentant un échantillon assez restreint : les moins de 18 ans et, plus surprenant, les 50 ans et plus ont été exclus « pour garantir une représentativité nationale » car ils étaient « en nombre insuffisant », cela fait plus de 60% de la population...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2018 à 9:12 :
27 fév 2018 Raket au CIC !
Je viens de vérifier mon compte au CIC ... les frais de tenue de compte ont augmentés 1,50 à 2,00 € par mois soit une augmentation de 33,33 % !!! Bravo le CIC... plus de 27 fois le coût de la vie en 2017 !
J'espère que les salariés ne seront pas oubliés.
a écrit le 28/12/2017 à 20:49 :
Les frais bancaires augmenteraient-ils également de 1,47 % en 2047 comme le dit l'article ?
a écrit le 22/12/2017 à 9:34 :
Si les frais devenaient supérieurs aux pays voisin,je souscrirais dans une banque voisine l'Espagne !
a écrit le 21/12/2017 à 9:35 :
Ah les soldats néolibéraux aiment les banques... Étonnant mais sans aucun intérêt, autant fermer un forum si c'est pour lire les mêmes sempiternelles messes.

Aberrant, jamais dans la vie vous n'entendrez une seule vraie personne dire du bien des banques.
Réponse de le 22/12/2017 à 8:58 :
Je suis une vraie personne et je n'ai rien à redire contre ma banque. Elle m'a suivie dans mes projets et sans cela, je n'aurais rien pu faire. Quand je me rends dans mon agence, j'ai une personne humaine devant moi qui accepte de m'écouter. Comme tout commerce, je suis bien consciente que le but d'une banque est de gagner de l'argent, mais c'est également le cas de mon boulanger qui ne fait pas cadeau de son pain, de mon boucher ou de mon assureur.Mais aujourd'hui, si j'ai pu accomplir quelques rêves, c'est aussi grâce à mon banquier.
Réponse de le 29/01/2018 à 10:08 :
"Je suis une vraie personne et je n'ai rien à redire contre ma banque. "

EN effet nous sommes tous des vraies personnes, je me suis mal exprimé, mais certains sont objectifs et d'autres non, les premiers défendant la vérité, les seconds leurs intérêts.

" Quand je me rends dans mon agence, j'ai une personne humaine devant moi qui accepte de m'écouter."

On dirait une publicité...

Puis alors le reste de vos propos est tout simplement ahurissant, merci d'illustrer à la perfection mes commentaires mais la vérité étant de mon côté je n'en ai pas besoin.
a écrit le 21/12/2017 à 9:10 :
Pour le moment cela ne me dérange pas de payer des frais bancaires. 194 € par an c'est peu au regard des services que me rend ma banque. Ma conseillère est toujours disponible et m'a fait récemment gagner plusieurs milliers d'euro sur un prêt immobilier.
Je ne suis donc pas prête à changer de banque.
a écrit le 20/12/2017 à 11:18 :
L'empire de la finance.
a écrit le 19/12/2017 à 21:34 :
Les gens n'ont qu'à bouger vers les banques en lignes. Services identique, sans l'incompétence de leur "conseiller personnel", mais GRATUITS !! Facile, non? Surtout qu'aujourd'hui la plupart des banques en lignes sont des filiales á 100% de grandes banques. Moi j'en suis client depuis 9 ans et aucun problème......
a écrit le 19/12/2017 à 21:05 :
Les banques c est des vrais voleurs ils voles l argent des petits ils m'êtes leurs clients dans le k/k une là caisses d épargne banques a et vite ?
a écrit le 19/12/2017 à 19:20 :
la réplique aux frais de compte bancaire exorbitant serait que tout les détenteurs de livret A PEL et autres reprennent leurs argent c'est l'économie qui serait a mal je pense que l'état
mettra de l'ordre a ce moment
a écrit le 19/12/2017 à 18:19 :
Je suis sur que ceux qui ont critique mes doléances sur les banques y travaillent ils n'ont sûrement pas connue temps où les banques nous donnaient des intérêts pour travailler avec notre argent.,moi si j'ai 71 ans et je sais de quoi je parle. En plus avec les nouveaux prélèvements sépa vous n'avais plus aucune protection bancaire aucun prélèvement ne peut être refusé sur votre compte. Pour celui ou celle qui m'a tutoyer exprès, comme dit, l'éducation et la politesse ça existe.
a écrit le 19/12/2017 à 17:55 :
La banque postale va multiplier par 280% en 2018,les frais de tenue de compte professionnel et fait payer 6 euros les frais de compte en ligne!!!
de 15€ par trimestre à 42€!Cela vous aura échappé?

le compte est bientôt fermé.....pour une banque en ligne frais de cloture 56€
a écrit le 19/12/2017 à 15:00 :
Une bonne nouvelle, en ligne, j'en ai pas sauf quand je paie hors euro.
On a un compte "association de proximité" à la Banque Postale pour la copropriété (bénévole, nous sommes 8), les frais avaient pris 50% l'an passé, et n'augmentent que de 35% en 2018 (6,50/trim en 2016, 10€/trim en 2017, 13,50/trim en 2018 d'après la plaquette), l'augmentation baisse. :-)
Quand les taux remonteront et que les banques feront beaucoup plus de profit, les frais baisseront ? Sans doute pas, c'est la "location du compte bancaire" qu'on paie, un terme général sans détails, acquis perpétuellement.
a écrit le 19/12/2017 à 14:00 :
Faites comme moi :
j'ai quitté ma banque de x...années qui me prenait 240 euros par an pour rejoindre la banque de mon assurance qui ne me demande que 120 euros pour les memes services .
Bougez vous et vous ne serez pas déçus .
Réponse de le 19/12/2017 à 16:22 :
120€ par an .... j'aimerai bien savoir ce que vous avez pour ce prix astronomique !!!!
a écrit le 19/12/2017 à 13:18 :
Ça commence à bien faire. Les banques ont tous les droits même celui de voler et ruiner les petits clients, qui ont déjà tellement à s'en sortir.qu'elle honte et Mr Macron laisse faire. On voit bien que ceux sont ses amis et ceux de sa femme Jusqu'où vont t'écris aller. Honteux
Réponse de le 19/12/2017 à 14:07 :
@patoun: et le commentaire le plus stupide et affligeant va a?????????????
Tu veux payer moins alors arrête le découvert et puis arrête la CB et tout le reste comme cela tu sera content.
toutes les entreprises facturent leur service mais là, vu que c'est une banque alors c'est du vol?
Grandis un peu et enlève tes oeilleres.
ps: le tu à la place du vous est fait exprès
Réponse de le 19/12/2017 à 15:02 :
Exact, rien n'est construit dans votre remarque si ce n'est une volonté de s'en prendre aux banques...
Allez donc vous plaindre auprès de votre fournisseur de gaz, d'électricité, pour vos frais de transports et j'en passe...
Tout augmente très cher ami.
Réponse de le 19/12/2017 à 17:43 :
Selon votre raisonnement l'augmentation des frais bancaires dépendent du président.

2015-2016 = plus forte augmentation, mais c'était pas Macron .... C'était la gauche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :