Le sort d'AIA probablement fixé cette semaine

 |   |  418  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un conseil d'administration d'AIG devrait être réuni avant la fin de la semaine pour discuter de l'avenir de sa filiale asiatique. L' introduction en Bourse d'AIA, même si elle ne fait pas l'unanimité, reste le scenario plus probable.

Le conseil d'administration d'AIG devrait se réunir cette semaine pour discuter de l'avenir d'AIA, sa filiale d'assurance-vie en Asie, a indiqué une source proche du dossier.
Une introduction en Bourse d'AIA semble désormais l'alternative la plus probable après l'abandon de l'offre de 35,5 milliards de dollars (28,3 milliards d'euros) de Prudential sur la filiale, même si d'autres options sont également à l'étude, ont précisé les sources citées par Reuters qui ont souhaité rester anonymes.

Un contexte favorable à l'entrée en Bourse

La demande institutionnelle pour l'introduction en Bourse d'Agricultural Bank of China a renforcé la crédibilité du scénario d'une mise en Bourse d'AIA, a précisé l'une des sources.
"Il y a de moins en moins de doutes sur l'introduction en Bourse d'AIA. Le succès d'ABC démontre que lorsque qu'il y a d'importantes opérations, une société leader, les opérations se font", a précisé à l'agence de presse un banquier proche du dossier, ajoutant qu'une décision était attendue très prochainement.

D'autres propositions par des groupes chinois

Le journal chinois South China Morning Post rapporte de son côté que quatre groupes chinois ont pris contact avec AIA et le département américain du Trésor juste après le retrait en juin de l'offre de l'assureur britannique.

Le quotidien chinois, qui cite des personnes bien informées sur le dossier, précise que l'un des quatre consortiums ayant approché AIA est dirigé par Shan Weijian, président de Pacific Alliance Group, qui avait précédemment travaillé pour Newbridge, filiale asiatique de la société américaine d'investissement TPG.

L'intéressé, Shan Weijian, a déclaré au journal qu'il s'agissait de "rumeurs non confirmées", sans faire d'autres commentaires. Un autre consortium est emmené par Zhang Songqiao, président de CC Land Holdings, basé à Hong Kong. Le troisième est dirigé par Guo Guangchang, président de Fosun et le dernier regroupe des investisseurs de Hong Kong et de Taiwan.

AIG ne fait pas de commentaires

De son côté, AIG n'a pas souhaité faire de commentaires ni sur l'hypothèse d'une introduction en Bourse ni sur les offres chinoises. La cession d'AIA a provoqué des dissensions entre le directeur général, Robert Benmosche, et plusieurs administrateurs de l'assureur américain.
Selon certaines sources, le patron d'AIG aurait demandé au conseil d'administration de pouvoir bénéficier de davantage de temps afin d'étudier différentes options, en dehors d'une introduction en Bourse d'AIA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :