Les Français continuent à bouder l'assurance vie

 |   |  350  mots
(Crédits : La Tribune Infographie / SSAULNIER)
La collecte nette de l'assurance vie recule de 48% à fin avril par rapport à la même période en 2010. C'est le cinquième mois consécutif de baisse.

Les assureurs s'attendaient à une embellie de la collecte après que les incertitudes fiscales concernant l'assurance vie ont été levées. Loin s'en faut ! Les chiffres mensuels communiqués par les deux fédérations de l'assurance (FFSA et Gema) révèlent une forte baisse de 48% de la collecte nette de l'assurance vie en avril 2011, à 12,2 milliards d'euros, par rapport à la même période l'an dernier. Cette collecte nette correspond à la différence entre le total des versements en assurance vie (collecte brute) et  les retraits appelés aussi les prestations restituées par les assureurs.

Alors que les prestations versées ont fortement augmenté pendant les quatre premiers mois de l'année pour atteindre 35,3 milliards d'euros soit +13%, la collecte brute a effectué le mouvement inverse en baissant de de 13%, à 47,5 milliards, suivant la même tendance que les mois précédents. Au total, ce sont cinq mois de baisse consécutifs de la collecte qui s'enchaînent. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la poursuite de cette baisse.

Incertitudes fiscales

D'une part, la remontée du taux du livret A à 2.25%, qui pourrait se poursuivre d'ici la fin de l'année selon certains spécialistes, est à rapporter au taux moyen de rendement annuel de 3.40% servi sur le fonds en euros des contrats d'assurance vie en 2010. D'autre part, les incertitudes fiscales qui planaient sur l'assurance vie en ce début d'année ont fait souffrir ce placement. La clientèle patrimoniale, bien informée des débats sur ce sujet a notamment fait preuve d'attentisme ou arbitré en faveur d'autres placements. Sans compter la reprise de l'inflation qui impacte le pouvoir d'achat des ménages.

On ne peut cependant pas encore parler de décollecte. En effet, la collecte nette reste positive, étant donné que les sorties effectuées sur les contrats ne sont pas plus élevées que les entrées de capitaux. Néanmoins, le  niveau de la collecte nette sur un mois en avril est faibe à 1.5 milliard d'euros. C'est le deuxième point le plus bas depuis un an, seul le mois de décembre 2010 a été inférieur.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :