Catastrophes naturelles : coût record pour les assureurs en 2011

 |   |  184  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
En 2011, les catastrophes naturelles ont été évaluées à 108 milliards de dollars pour les assureurs en 2011. Pour les réassureurs, le montant atteint 350 milliards, selon Swiss Re.

L'année 2011devrait être la plus coûteuse de l'histoire de l'assurance avec un total de 108 milliards de dollars pour les dommages assurés, explique Swiss Re dans une étude publiée ce jeudi. Le montant total des dommages est estimé à 350 milliards de dollars, indique le numéro deux mondial de la réassurance.

2011 détrône ainsi 2005, année pendant laquelle l'ouragan Katrina avait ravagé la Nouvelle-Orléans. Mais cette année a été notamment marquée par des tremblements de terre en Nouvelle-Zélande, un tsunami au Japon et des inondations toujours en cours en Thaïlande.

C'est le Japon qui paie le plus lourd tribut . Plus de 30.000 personnes ont perdu la vie à la suite du séisme et du tsunami de l'an dernier.  Le coût de ces catastrophe est estimé à 35 milliards de dollars, montant le plus élevé qui soit.

Les dégâts liés au tremblement de terre en Nouvelle-Zélande ont coûté pour leur part 12 milliards de dollars aux assureurs. Quant aux  inondations en Thaïlande, elles ont jusqu'à présent coûté près de 11 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2011 à 16:58 :
En plus, il y a quelques émoluments à prévoir pour les staff des différentes compagnies, qui augmentent plus vite que le cout des catastrophes naturelles... Et là, on ne peut pas dire qu'on va voter ou se passer de leurs services, puisque c'es OBLIGATOIRE ! On est vraiment mal face à une telle gabbegie...
a écrit le 15/12/2011 à 14:11 :
Sur que les primes vont augmenter.
L'Etat,les collectivités,Les ministères,Environnement entre autre,l'Ademe,ne font absoliment aucun travail preventif.
sinon comment expliquer les inondations répétitives en Gard,Var,Rhône,
Les sinistres en littoral comme La Faute.
A force de ne pas prévoir,d'être inactif,le contribuable paie encore et toujours l'irresponsabilité de l'Etat,qui pourtant promet des emplois!!!alors là est le gisement.mais
a écrit le 15/12/2011 à 13:03 :
Japon, USA, Nouvelle-Zelande, Thaïlande... des catastrophes certes, lointaines. mais du coup vous allez voir que nos assureures français vont augmenter les tarifs...
on parie combien ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :