Société Générale ouvre un plan de 880 départs volontaires

 |   |  472  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un accord pour l'ouverture d'un plan de départs volontaires au sein de SG CIB, banque de financement et d'investissement, a été signé mercredi avec les organisations syndicales. Il concerne la suppression de 880 postes en France. Par ailleurs, la suppression de 700 postes à l'étranger a été confirmée par la banque. Ils ne rentrent cependant pas dans le cadre du plan.

La banque a signé ce mercredi un accord avec les organisations syndicales pour l'ouverture d'un plan de départs volontaires en avril. Il concerne la suppression de 880 postes en France au sein de SG CIB, sa banque de financement et d'investissement (BFI), alors que les effectifs de cette activité en France se montaient à 6593 salariés à fin 2010.

La priorité sera donnée aux reclassements en interne, et une aide à la reconversion professionnelle et à la formation a été mise en place.

Selon un communiqué de la CGT Société Générale, "une expertise sera mandatée pour examiner la valeur des motifs économiques avancés par la direction pour justifier des suppressions".  Le syndicat s'interroge aussi sur le départ du directeur de SG CIB, Michel Péretié. Son successeur, Didier Valet, a en effet pris ses fonctions la veille de l'annonce de l'ouverture du plan de départs volontaires... "Le départ récent de Michel Péretié [...] pose la question de la manière la plus crue qui soit: qu'est-ce que son successeur est chargé de faire, à part liquider 880 postes?".

Après avoir lancé un avertissement sur résultats en juillet, anticipant une baisse de revenus de la BFI, la banque avait prévu de réduire les coûts de cette activité de 5%. Les résultats du troisième trimestre confirment la dégradation de cette activité : son produit net bancaire est en baisse de 37% sur un an et son résultat net part du groupe plonge de 83,5%.

Lors des résultats du deuxième trimestre, Frédéric Oudéa avait déjà annoncé des suppressions de postes à l'étranger : 2.000 postes en Russie d'ici l'an prochain et des dégraissages en Roumanie, en République tchèque, en Pologne et en Egypte.

En 2010, des réductions d'effectifs avaient également eu lieu. La création d'Amundi a généré une baisse de 18% des effectifs dans la branche "Banque privée, gestion d'actifs et service aux investisseurs". Et la cession d'ECS a provoqué 1.525 départs au pôle "Services financiers spécialisés et Assurances".

La Société Générale a également confimé dans la soirée de mercredi les informations syndicales selon lesquelles 700 postes seront supprimés cette année à l'étranger, en plus des 880 planifiés pour la France, au sein de sa filiale de financement et d'investissement SG CIB. Ces salariés ne bénéficeront pas des mêmes mesures que les salariés français concernés par le plan de départs.

Par comparaison, BNP Paribas envisage la suppression de 373 postes dans la banque de financement et d'investissement en France, et de 1.400 au total dans l'ensemble de ses pays d'implantation. Et le Crédit Agricole, prévoit de supprimer 850 postes  en France dont 550 en Banque de financement et d'investissement) sur un total de 2.350.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2012 à 21:09 :
Combien touche votre conseiller? Vous lui avez demander? Quand j'ai montré à mes clients (et oui je suis conseillère bancaire), ils n'ont plus ouvert leurs gueules! Je touche net 1284.27euros par mois...
Ces départs seront des retraites à la charge de la société ou bien des chomeurs... mais réjouissez vous jusqu'à temps que ce soit votre emploi qui soit menacé.
a écrit le 05/01/2012 à 16:02 :
Enfin une bonne nouvelle! Je ne vais pas pleurer sur ces licenciements.
Tous ces conseillers vont comprendre qu'avec 1/3 de son salaire en moins il est difficile de boucler les fins de mois. Après nous avoir donné des leçons de morale dans leur toute puissance je souhaite qu'ils prennent une bonne leçon. elle a du bon cette crise par certains côtés! MERCI.
Réponse de le 05/01/2012 à 16:27 :
Ce qui ferait du bien c'est le licenciement pur et simple des 6593 salariés à fin 2010. Serait parfaitement justifié de vidanger la nasse de cette banque qui défraie la chronique des faits divers depuis 15 ans. Ainsi soit il purgé le paysage bancaire.
a écrit le 05/01/2012 à 14:30 :
Ben voyons, après que le contribuable ait conrtribué à sauver cete banque (commed'autres établissements bancaires) cette société remercie ses salariés et transfére le problème au contribuable (qui financera les indemnités de chômage !)
Que l'on ne nous demande plus jamais d'aider les banquiers, car à part préserver les dividendes de leurs actionnaires, ils ne nous seront jamais reconnaissants.
On remarquera aussi que les dirigeants, qui ont prouvé ... leur incompétence dans leurs prévisions ... ne sont, eux, pas rermerciés !!!
Réponse de le 06/01/2012 à 11:17 :
Il ne faut pas tout mélanger, le contribuable n'a pas donné un centime pour sauver les banques!!! Au contraire, les banques ont empruntés des fonds à l'état français moyennant un taux d'intérêt et donc cela a rapporté à l'état!
a écrit le 05/01/2012 à 12:19 :
La banque Société Générale sulfure devrait plutôt annoncer son départ définitif du paysage français. La Société Générale serait tellement bien dans son jus si elle s'installait en Tchétchénie, en Russie, et quittait la France ...
a écrit le 05/01/2012 à 10:28 :
C'est ce que l'on appelle des "volontaires désignés d'office" !!!!
a écrit le 04/01/2012 à 21:41 :
"Ces <b>salaréis</b> ne bénéficeront pas des mêmes mesures que les salariés <b>frnçais</b> concernés par le plan de <b>départs</b>.


Par comparaison, BNP Paribas envisage la suppression de 373 postes dans la banque de financement et d'investissement en France, et de 1.400 au total dans l'ensemble de ses pays d'implantation. Et le Crédit Agricole, prévoit de supprimer 850 postes en France dont 550 en Banque de financement et d'investissement<b>)</b> sur un total de 2.350."
19.02 ça fait tard pour écrire un article....
a écrit le 04/01/2012 à 20:59 :
C'est la relance ! L'économie française a du plomb dans l'aile, mais croyons en notre président du pouvoir d'achat...
a écrit le 04/01/2012 à 19:37 :
880 départs volontaires, c'est quand même 880 suppression de postes....!!
Vite, Sarko, il faut intervenir...!!!
Réponse de le 05/01/2012 à 5:56 :
@pierre, ils sont tous volontaires !, pour aller où!
a écrit le 04/01/2012 à 19:15 :
combien cela va t il couter a l'etat Francais???
Réponse de le 04/01/2012 à 21:26 :
Que veux tu que ça coûte à l état français... ,?!!! faut pas tout mélanger..
Réponse de le 04/01/2012 à 21:37 :
En revanche la bêtise coûte cher. C'est pour cela que les français se ruinent à payer des "politiciens".
Réponse de le 04/01/2012 à 22:29 :
Ce qui co??'?t c'est lorsque les banques sont nationalis? ( Dexia, cr?t lyonnais...). Dans le cas sog?t Bnp, elles ont plus rapport? ?os deniers publics depuis qu'elles sont privatis?, alors laissons nos grandes sœurs tranquilles, merci d'arr?r de tirer sur les m?s !! Et Merci pour la profession, d'arr?r de dire n'importe quoi.
Réponse de le 05/01/2012 à 9:09 :
moi je suis moi meme une ex emplyée de la SG en invalidité, mais jamais lon aurait cru voir ca!!! des licenciements dans les banque???? je suis rentrée à la SG en 1971 a 18 ans??? ca fait peur!!!!
Réponse de le 05/01/2012 à 12:33 :
bah, à ces niveau de poste, ils devraient trouver plus facilement à se classer que les français du sea france.. de toute façon, vu les produits toxiques qu'ils nous pondent à ne plus savoir quoi en faire, vaut mieux réduire cette voile et payer davantage et mettre plus d egens dans les banques de proximité pour que le client redevienne un client et ait un véritable service de qualité.
Réponse de le 05/01/2012 à 13:28 :
Cette banque ultra riche vit depuis longtemps au dessus de ses moyens ... avec l' argent piqué aux clients !
Il faut cesser ces bonus de 3 a 4 millions d' euros pour les jeunes traders et réduire le salaire énorme de monsieur Oudéa et de celui du remplaçant de JP Mustier...
Cette banque n' a pas les mains propres et devrait arrêter de financer des opérations qui détruisent la planète....
Réponse de le 05/01/2012 à 20:19 :
ca va toucher aussi la sg maroc ou pas ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :