"Mobile banking" : Boursorama capte de bonnes ondes

 |  | 441 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Boursorama, la banque en ligne, filiale de Société Générale, a annoncé vouloir se développer davantage sur les téléphones et tablettes lors de la présentation de ses résultats annuels.

Les revenus du site Internet boursorama.com sont en baisse de 2% en 2011. Il n'y a pourtant pas de quoi inquiéter pour autant la banque en ligne : le groupe compte "pénétrer le marché de la publicité sur mobile et tablette de façon plus active en 2012", a affirmé Patrick Sommelet, directeur finance et fonctions support de Boursorama lors de la présentation des résultats.


Un potentiel de croissance important

Cette année, la banque a bien l'intention d'accélérer son développement dans le "mobile banking", c'est-à-dire la possibilité de réaliser des opérations bancaires sur son téléphone mobile et maintenant sur les tablettes tactiles. Pour le seul mois de décembre, 10% des connexions des clients de Boursorama ont été effectuées via un mobile, et l'usage du téléphone par ces derniers a triplé en l'espace de six mois, entre juillet et décembre. Une possibilité qui commence à rencontrer son public, mais qui représente surtout un potentiel de croissance important. En effet, selon l'institut GfK, 11,4 millions de smartphones et 1,5 million de tablettes ont été vendus en France en 2011. Sachant que 35% des Français ont déjà utilisé leur téléphone pour réaliser une opération bancaire.


Un partenariat avec Microsoft sur sa future tablette

Comme l'a déclaré Inès Mercereau, PDG de Boursorama, "nous n'allons pas nous arrêter en si bon chemin. Nous allons par exemple accélérer le mouvement sur les tablettes". La banque a ainsi conclu un partenariat avec Microsoft pour que son application soit l'une des premières disponibles sur la future tablette de l'éditeur de logiciels.
Un système d'alerte par e-mail ou SMS sera également développé pour faciliter la gestion du budget des clients de la banque. Ces derniers pourront par exemple recevoir un message les prévenant d'un prélèvement imminent ou d'une échéance importante. Difficile cependant d'anticiper le succès de ces services : "Les usages se modifient rapidement et nous n'avons pas toujours une connaissance du client suffisante avant de développer un outil", précise Inès Mercereau.


Un éventail de services


Aujourd'hui, l'application de la banque sur Iphone et Android offre déjà toute une palette de services : consultation des situations de compte, virements bancaires, envoi de relevé d'identité bancaire, passage d'ordres de bourse et accès à l'évolution des valeurs boursières, augmentation des plafonds de cartes bancaires, accès au MoneyCenter (agrégateur de comptes domiciliés dans différents établissements bancaires), ou encore utilisation d'un simulateur de crédit immobilier... En 2011, elle a été téléchargée 80.000 fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :