Un plan de départs volontaires chez Groupama SA ?

 |   |  1038  mots
Copyright AFP
Copyright AFP
Un plan de départs volontaires, qui concernerait entre 150 et 200 personnes chez Groupama SA, pourrait s'ouvrir cet été. Un autre plan de ce type est également en cours de négociation chez Gan Assurances.

La direction générale ne cesse de le répéter : il n?y aura pas de plan social chez Groupama. C'est sémantiquement vrai. En revanche, selon plusieurs sources internes, un plan de départs volontaires se prépare chez Groupama SA. La direction réfléchirait encore à son calibrage précis et il pourrait concerner, selon nos informations, entre 150 et 200 personnes, soit entre 9% et 12% des effectifs totaux de Groupama SA.
Ce plan de départs, qui devrait être lancé en juillet, concernerait uniquement les personnes proches de la retraite, ou celles qui ont des projets de reclassement en externe ou de création d?entreprise. Interrogée sur le lancement d?un tel plan, la direction de Groupama "dément de façon catégorique".

"Moins douloureux" qu?un PSE

Du côté des syndicats, pour la CFDT, "il y aura un plan de départs volontaires, mais la réflexion est encore en cours, il n?y a donc pas encore eu de discussion avec les syndicats. Nous négocierons une fois que ses contours seront dessinés". Quant à la CGT, non informée de ces informations, elle estime qu?un plan de départs volontaires serait "moins douloureux" qu?un plan social à proprement parler et représenterait même "peut-être une opportunité pour certains salariés".
Les organisations syndicales devraient être consultées au mois de juin, une fois le calibrage arrêté, afin de négocier les conditions financières de départ, que ce soit dans le cadre de dispenses provisoires d?activité, d?une retraite anticipée ou d?un nouveau projet professionnel. Les critères d?éligibilité au plan, tout comme l?étendue de sa période d?ouverture devront aussi être déterminés. Ce dernier point sera d?autant plus important, si le plan était effectivement ouvert en plein été.

Les départs s?accélèrent

Le nombre de personnes concernées par le plan de départs de Groupama SA ne prend pas en compte les départs « naturels ». Or ils se sont accélérés depuis le début de l?année.  Le 19 mars, latribune.fr faisait état d?une centaine de départs "forcés" (ruptures conventionnelles, incitations à la démission?) depuis janvier, selon des sources internes. Ce chiffre aurait doublé à ce jour, ce que nous confirme la CGT. Un syndicaliste nous déclarait d?ailleurs à cette époque : "ce n?est pas un, mais plusieurs plans sociaux, touchant différentes entités, que nous redoutons".
Selon le document de référence 2011, les effectifs de Groupama SA s?élèvent à 1 722 personnes (sur 11 640 salariés en France), dont 1212 cadres, 334 non cadres et 176 de la direction. Quant aux départs en 2011, ils « ont concerné, en France, dans les entreprises du périmètre consolidé, 959 collaborateurs, dont 530 administratifs (retraite 12 %, démission 29 %, licenciement 26 %, décès 1 %, départ en cours de la période d?essai 14 %, mobilité 12 % et rupture conventionnelle 6 %) ».

Départs volontaires chez Gan Assurances

Chez Gan Assurances, un plan de départs va également être lancé, après que la décision en a été prise lors du dernier comité central d?entreprise. Il concernera tous les sites de Gan Assurances, et le personnel cadre comme non cadre. Il est là aussi basé sur le volontariat et cible les salariés seniors (environ 20% des salariés de Gan Assurances ont plus de 55 ans) et ceux qui ont un autre projet de vie.
Dans ce contexte, il n?existe plus de date butoir pour la fermeture des cinq sites de Gan Assurances, à l?origine prévue pour le 31 décembre 2012. Ils seront fermés lorsque les départs ne permettront plus de poursuivre normalement l?activité. Des solutions de "réemploi" seront proposées aux salariés qui ne bénéficieront pas du plan de départs.

Trop de demandes au guichet

L?assureur peut-il tirer un réel avantage économique d?un tel plan de départs au siège ? Et les effectifs y sont-ils si pléthoriques que l?activité puisse se poursuivre sans heurts ? Sa mise en ?uvre est en tous cas moins lourde que celle d?un plan de licenciement collectif, et moins  pénalisant pour l'image pour l?entreprise. Néanmoins, selon la CFDT, "en allégeant les effectifs de la sorte, certaines activités devront être réinternalisées ailleurs, dans les caisses régionales ou les filiales. Cela va tendre encore les conditions de travail".
Les plans de départs volontaires peuvent aussi comporter des écueils. A titre d?exemple, la Société Générale a ouvert le 2 avril un plan de départs volontaires "plafonné" à 880 personnes. Et la banque, confrontée à une ruée au guichet des départs, a dû refuser certaines demandes. La CGT Société Générale expliquait alors ce nombre important de départs par le fait que "les salariés étaient sous pression depuis des mois, l'ambiance était mauvaise et certaines pratiques de gestion générait du mécontentement". Mais aussi par des conditions de départ relativement confortables.

Des scénarii similaires

L?annonce d?un plan de départs en juillet coïnciderait alors avec les réflexions que la direction s?apprête à ouvrir sur le nouveau plan stratégique de Groupama.
Le scénario ressemble fortement à celui qui s?est déroulé récemment chez SFR. Les projets de "plan d?adaptation" avaient été révélés le 11 mai par les syndicats de SFR et la direction avait répondu que : "contrairement aux informations parues en presse ce jour, SFR n'a pas présenté aux organisations représentatives du personnel de projet d'adaptation des structures de l'entreprise - aujourd'hui à l'étude - au nouveau contexte du secteur des télécoms." L?annonce de ce plan de départs devrait se faire "début juillet", en même temps que le plan stratégique que doit présenter SFR.
De la même façon, chez Air France, l?annonce du plan de départs volontaires d?environ 3000 salariés et celle du plan stratégique industriel sont également liées et prévues pour fin juin ou début juillet.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2012 à 22:23 :
un bon plan

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :