La publicité s'impose jusque dans les distributeurs de billets

 |  | 445 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les distributeurs de billets pourront désormais être vecteurs de publicité. Une fonctionnalité qui ne devrait pas modifier le temps de retrait mais pourrait être un marché de plus de 100 millions d'euros.

La publicité envahit les distributeurs de billets. Depuis trois jours, les clients de la banque d'origine portugaise BCP voient des publicités s'imposer à eux lorsqu'ils retirent des billets aux distributeurs. Une première en France, où les distributeurs de billets n'étaient pas jusqu'alors vecteurs de publicité. C'est la société Protéron, en partenariat avec le fabricant de distributeurs Diebold, qui a développé cette fonctionnalité et équipé le réseau BCP, filiale de la Caisse d'Epargne Ile-de-France.

Des annonceurs locaux

Lors d'un retrait sur l'une de ces machines, l'usager verra défiler un message publicitaire au moment du comptage des billets, diffusion qui n'allongera pas la durée de l'opération, a assuré Jacques Paucker, directeur général de Protéron, lors d'une conférence de presse. S'il choisit d'imprimer un reçu de sa transaction, il recevra également, sur le ticket, un coupon avec une offre commerciale. Dans le cas de la Banque BCP, sont proposées notamment des réductions sur des billets d'avion de la compagnie TAP Portugal.

"Ce qui nous intéresse, ce sont les annonceurs nationaux à retombée locale", a expliqué M. Paucker, citant l'exemple théorique d'une chaîne de cinémas qui offrirait des réductions tout en indiquant les salles les plus proches du distributeur. L'annonceur pourra également diffuser de la publicité par le biais d'une boucle d'attente, c'est-à-dire un message diffusé en boucle entre deux utilisations du distributeur.

Respect des données personnelles

Pour pouvoir faire de la publicité ciblée, Protéron pourra identifier le type de carte, sa marque et le pays d'implantation de l'usager. Elle s'interdit, en revanche, d'utiliser toute autre donnée, notamment à caractère personnel.

Protéron a indiqué être en discussion avec la totalité des établissements disposant d'un réseau de distributeurs pour implanter cette fonctionnalité sur leurs machines. Pour peu que les négociations se concrétisent, la société souhaite élargir l'application au plus de banques et de fabricants de distributeurs possible. Elle ambitionne de couvrir plus de 50% des machines à l'horizon 2016. La France compte environ 58.000 distributeurs de billets. Créée en 2009, la petite société Protéron ambitionne même de se développer à l'international dès 2013.

15 centimes par transaction : une manne de plus de 100 millions d'euros

Protéron prévoit une facturation d'environ 15 centimes d'euro par transaction pour un annonceur qui choisirait l'ensemble des services proposés, a expliqué le président de Porteron, Christophe Nowak. Le nombre de retraits sur des distributeurs automatiques atteignant 1,54 milliard par an (selon le GIE Carte bancaire), le marché pourrait peser, à terme, plus de 100 millions d'euros, selon un calcul effectué par l'AFP et validé par M. Nowak.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2012 à 17:17 :
A quand la pub sur les billets de banque ? Large diffusion.
Pourquoi ne pas faire comme certaine boutiques ? Des bons de réduction locaux imprimés au verso (qu'on ne consulte généralement pas) du ticket de caisse.
Heureusement que je ne regarde pas l'écran pendant la distribution, je fixe le clapet à billets. :-) Pub ou pas, c'est le XXIème siècle moderne ?
Il y aura peut-être un "marqueur" sur leurs tickets pour savoir si la pub vient bien des distributeurs. Si aucun retour, ça se tarira peut-être !! Pas de demande, l'offre : Oh tarie !
a écrit le 20/06/2012 à 13:37 :
Pour ma part ,je fermerai mon compte si ma banque se lIvrait à ce genre de plaisenterie. il n'envisage faut pas TOUT accepter sans jamais protester quand on vous prends pour des moutons ..
Réponse de le 20/06/2012 à 15:49 :
la je dois reconnaitre que c est aller loin du coté Obscure quand meme Un truc plus intelligent serait de voir si notre conseillé nous a laissé un message mais bon
Réponse de le 20/06/2012 à 15:57 :
Allons les banques mettent deja des pubs sur les distributeurs pour leurs propres offres (assurance, epargne, etc...) ça n'a jamais géné personne!
Réponse de le 20/06/2012 à 16:15 :
isabelle ,ce n'est pas parceque vous avez tout accepte une première fois que vous êtes obligée de recommencer.Errare humanum est!..mais il ne faut pas en abuser. merci
Réponse de le 20/06/2012 à 16:31 :
@Mordrakheen : c'est deja le cas chez LCL où vous pouvez voir entre autre si un chéquier vous attend.
a écrit le 20/06/2012 à 12:28 :
La vente de temps de cerveau disponible continue. Combien de temps notre cerveau restera-t-il disponible pour voir autre chose que la pub ?
a écrit le 20/06/2012 à 12:17 :
1) A ce titre les carte bancaire devront être gratuite ou que nous soyons payé.Donc je demande 5cts par retrait au moins faut pas croire quils vont se gaver sur notre dos ces escrocs.
Réponse de le 20/06/2012 à 15:47 :
non ça vous permettra peut être de ne plus payer les frais de retrait hors banque d'origine et là oui il y aura un intérêt pour le client. Mais ne rêvez pas, ce que vous demandez n'est pas rentable d'une part et d'autre part vous confondez commission de service sur carte bleue qui revient à la banque et frais de pub qui revient à la société de service qui va implanter ces pubs dans les distributeurs...
Réponse de le 20/06/2012 à 15:55 :
Ca existe deja, il faut une CB Gold et tu as +/- 0,08? par utilisation.
a écrit le 20/06/2012 à 11:30 :
Ils veulent vraiment nous gaver comme on gave cruellement les oies.
Marre de vivre dans le consumérisme absolu qui nous mène finalement à la dette.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :