Les billets en francs non échangés vont rapporter plus de 500 millions d'euros à l'Etat

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Quelque 55 millions de billets en francs n'ont pas été échangés contre des euros avant la date butoir du 17 février. Ce "culot d'émission" va rapporter 526 millions d'euros à l'Etat, selon la Banque de France.

Vous avez oublié d'échanger vos bons vieux billets en francs contre des euros? Tant mieux pour l'Etat... Bercy vient d'empocher 526 millions d'euros, grâce aux billets en francs que les particuliers ont omis - volontairement ou non - d'échanger contre des euros, selon les chiffres publiés mardi par la Banque de France. Les détenteurs de vieux "Pierre et Marie Curie" ou "Gustave Eiffel" - respectivement des billets de 500 francs et de 200 francs - avaient jusqu'au 17 février 2012 pour les échanger contre des euros dans des succursales de la Banque de France.

1,5 million de billets rapportés depuis le 1er septembre

Plus de 100.000 opérations d'échange - portant en moyenne sur 15 billets et d'une valeur de 3.627 francs (553 euros) - se sont déroulées entre le 1er septembre 2011 et le 17 février 2012, dont 35.000 au cours de la seule semaine du 13 au 17 février. Au total, 1,5 million de billets ont été rapportés depuis le 1er septembre, pour une valeur totale de 378 millions de francs (57,6 millions d'euros). Il n'empêche! Pas moins de 55 millions de billets n'ont pas été échangés par les particuliers. Soit parce qu'ils souhaitaient garder un souvenir de leurs jeunes années, soit dans le but de les revendre un jour à des collectionneurs, ou bien tout simplement par oubli.

Un "culot d'émission" de 526 millions d'euros

Or, à l'image des billets en circulation, ces coupures non échangées restent inscrites au bilan de la Banque de France, propriété de l'Etat. Ce solde, appelé "culot d'émission", sera reversé à Bercy, qui empochera ainsi 526 millions d'euros. Une somme bienvenue à l'heure où l'Etat est contraint de racler les fonds de tiroirs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :