Credit Suisse se recapitalise pour affronter la crise

La deuxième banque helvétique a lancé mercredi une augmentation de capital d'un total de 15,3 milliards de francs suisses (12,73 milliards d'euros), se pliant ainsi aux injonctions de la banque centrale helvétique. Credit Suisse a par ailleurs annoncé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 788 millions de francs suisses au deuxième trimestre, en hausse de 2,6%.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Face à la crise européenne, Credit Suisse renforce ses fonds propres. La deuxième banque helvétique, qui a été montrée du doigt en juin par la Banque nationale suisse (BNS) pour ses fonds propres jugés insuffisants, va procéder à une augmentation de capital d'un total de 15,3 milliards de francs suisses (12,73 milliards d'euros), a-t-elle indiqué dans un communiqué. L'établissement va procéder à une augmentation immédiate de 8,7 milliards de francs suisses et ajoutera 6,6 milliards d'ici la fin de l'année. Ces mesures lui permettront de relever son niveau de fonds propres durs à 9,4%. La réglementation suisse, jugée plus exigeante que le dispositif Bâle III, demande aux banques du pays de disposer d'un ratio de 10% pour 2018.

La Banque nationale suisse satisfaite

"La solidité des fonds propres est d'une importance primordiale pour le groupe", a estimé le président Urs Rohner, cité dans le communiqué. "Vu l'environnement actuel, nous avons décidé d'accélérer nos projets de capitalisation d'une manière permettant d'éliminer tous les doutes soulevés" par le rapport de la BNS, a-t-il ajouté. La banque centrale helvétique a positivement accueilli la recapitalisation, estimant dans un communiqué que ces mesures rendaient Credit Suisse "capable d'absorber des pertes". "Ces mesures renforcent de manière substantielle la capacité de résistance de Credit Suisse", a souligné l'institut d'émission.

L'annonce de la recapitalisation constitue un revirement, puisqu'en juin le conseil d'administration de Credit Suisse s'était encore déclaré satisfait de la situation des fonds propres. L'annonce de la recapitalisation constitue un revirement, puisqu'en juin le conseil d'administration de Credit Suisse s'était encore déclaré satisfait de la situation des fonds propres. La banque avait même estimé il y un mois satisfaire "largement aujourd'hui aux exigences" des régulateurs. Face à cette annonce, les résultats de Credit Suisse, initialement attendus pour la semaine prochaine, sont presque passés au second plan.

Bénéfice net en hausse de 2,6% au deuxième trimestre

Face à cette annonce, les résultats de Credit Suisse, initialement attendus pour la semaine prochaine, sont presque passés au second plan. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a augmenté de 2,6% à 788 millions de francs suisses au deuxième trimestre, un résultat conforme aux attentes des analystes. Ces résultats, qui devaient être initialement présentés le 26 juillet, constituent d'autant moins une surprise, que l'établissement avait affirmé fin juin qu'il sera bénéficiaire au deuxième trimestre.

Le programme de réduction de coût relevé à 3 milliards de francs suisses

Le groupe, qui a lancé l'année dernière un programme de réduction des coûts de 2 milliards de francs suisses, a par ailleurs relevé cet objectif de 1 milliard d'ici la fin 2013.  Le patron de Credit Suisse, Brady Dougan, n'a cependant pas indiqué mercredi si les nouvelles mesures allaient se solder par des départs supplémentaires. Début novembre 2011, l'établissement avait annoncé la suppression d'environ 1.500 postes, afin de faire face à des conditions de marchés difficiles, après avoir déjà divulgué en juillet une réduction de 2.000 emplois.  Pour atteindre son objectif, la banque se réserve également la possibilité de réduire le dividende pour cette année, a ajouté Brady Dougan lors d'une conférence de presse téléphonique, cité par l'agence suisse ATS.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.