Réforme du livret A et LDD : le Crédit Agricole réduira ses financements de 3 milliards

 |   |  483  mots
Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit Agricole S.A.Copyright Reuters.
Jean-Paul Chifflet, directeur général de Crédit Agricole S.A.Copyright Reuters. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La remontée du plafond de dépôt du Livret A et du Livret de Développement Durable à la mi-septembre va priver le Crédit Agricole de 3 milliards d'euros de liquidités et donc réduire sa capacité à accorder des crédits.

Le relèvement du plafond de dépôts du Livret A et du Livret de développement durable (LDD) aura un "impact de 9 à 10 milliards pour le Crédit Agricole". Cette indication chiffrée donnée par Jean-Paul Chifflet, directeur général Crédit Agricole SA, lors de la présentation des résultats semestriels, concerne les transferts de dépôts prévus par la banque consécutivement à la hausse du plafond des produits d'épargne réglementée. Concrètement, le rélevement devrait inciter bon nombre d'épargnants à transférer des dépots bancaires actuellement sur des comptes courants ou sur des produits d'épargne bancaire classiques (livrets fiscalisés) vers des produits d'épargne non taxés : Livret A ou LDD.

L'épargne du Livret A ne reste qu'en partie dans les comptes des banques

Or une partie des encours du Livret A et du LDD est centralisée à la Caisse des dépôts, en d'autres termes, les banques ne conservent que la partie non centralisée dans leurs comptes. "Cela veut dire que le Crédit Agricole aura 3 milliards de moins l'an prochain pour financer l'économie", a affirmé Jean-Paul Chifflet. Pour pouvoir prêter aux entreprises et aux ménages, les banques doivent en effet disposer d'un volume de liquidités suffisant exigé par la réglementation. Le niveau de dépôts et d'épargne bancaire conditionne donc la capacité d'une banque à prêter. Car depuis la crise et les difficultés des établissements à se refinancer sur les marchés, "la liquidité reste le sujet de préoccupation majeur des banques françaises", a reconnu Jean-Paul Chifflet qui prendra la présidence de la Fédération bancaire française (FBF) à partir du 1er septembre.

Un relèvement progressif

Le relèvement du plafond du Livret A et du LDD est à ce titre une mauvaise nouvelle. Annoncée pendant la campagne présidentielle, la mesure a toutefois été atténuée :  le doublement du plafond de dépôts qui devait initialement intervenir en une seul fois, sera finalement progressif.  A la mi-septembre, le plafond du Livret A sera augmenté de 25%: il passera de 15.300 euros actuellement à 19.125 euros. Il devrait être augmenté de nouveau de 25% à la fin de l'année. Le plafond du LDD sera quant à lui doublé dès mi-septembre. Il passera de 6.000 à 12.000 euros.

La notation financière des banques pourrait en souffrir

L'agence de notation Moddy's estime que ce rélèvement va nuire aux notes des banques françaises et en particulier à trois groupes :  BPCE, Crédit Mutuel et Crédit Agricole, car ils disposent "des encours les plus importants d'épargne défiscalisée", selon l'agence de notation. Ils devraient donc pâtir davantage des transferts d?épargne. L'autre grand distributeur de Livret A, la Banque Postale, n?est pas évoqué par Moody?s car il n'est pas noté par l'agence. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2012 à 19:05 :
Il semble plus probable que cette banque comme ses consoeurs sera surtout impactée par les impôts nouveaux que par un raz de marée de dépôts sur le livret A.
a écrit le 29/08/2012 à 17:09 :
Depuis quand les banques prêtent elles aussi facilement pour 3 millards aux PME, aux agriculteurs, aux jeunes ménages...?!..débile, ils nous prennent pour des cons. Ils ne pourront tout simplement plus jouer avec les dépots des cptes courants. Rien ne changera pour l'économie (la vraie, celle ou l'argent tourne et pour mémoire, il est fait pour ça)
a écrit le 29/08/2012 à 11:49 :
Le bon sens en action qu'ils disaient...
a écrit le 29/08/2012 à 9:48 :
De qui se moque-t-on ? Comme si des crédits était encore délivré...
Et le paroxysme, c'est qu'ils auraient besoin de liquidité... Alors que par définition, ils n'en ont pas, ils ne font qu'emprunter en aveugle...
C'est leur capacité à acheter des produits financiers qui leur fait peur... TANT MIEUX
Réponse de le 29/08/2012 à 11:28 :
merci yurf, encore un bel exemple du déficit d'éducation économique dans notre pays qui préfère enseigner la philo... et entretient l'image du petit village gaulois cerné par la modialisation mais qui résiste , qui résiste... effectivement, de qui se moque t'on !
a écrit le 29/08/2012 à 2:43 :
Dans le temps c'etait le monopole des Caisse d'Epargne et la poste.Les banques voulaient tant le Livret A, quel assume les consequences.
Réponse de le 29/08/2012 à 9:43 :
la CE continue de percevoir 0.8 ou 1% de commission sur les encours collectés quand les banques qui ont contribué à élargir la collecte par la suppression du monopole ne sont commissionnées qu'à hauteur de 0.5% de l'encours collecté et doivent se séparer de 65% de la ressource. Assumer les conséquences, certes mais alors sur un pied d'égalité. Que les taxes sur les banques augmentent pourquoi pas, mais faire preuve d'une telle cécité en matière économique. La hausse du plafond du livret A aurait dû s'accompagner d'une diminution de la proportion remontée à la CDC.
Réponse de le 29/08/2012 à 11:22 :
La commission a été maintenu à 0,8 % jusqu'en 2011 et depuis la CE est comissionnée à 0,5 % comme les autres. vous disposer de mauvaises informations
a écrit le 29/08/2012 à 0:51 :
Les banques vont en souffrir, et surtout les assureurs, proposant des orientations diverses et selectionnables par les clients, orientant la gestion de fonds des clients de façon calculée , pensée!
Une fois ldd et livrets divers plafonnés, auront nous droit à une baisse des prix des matelas, des chaussettes?
Comment peut on vouloir un changement et prendre ces décisions? Le changement ne sera pas effectif dans l idée d origine mais plutôt dans son contraire: Récession...!!??
a écrit le 28/08/2012 à 19:16 :
Encore une mesure inutile qui fait prendre des risques à nos financements.
a écrit le 28/08/2012 à 19:10 :
le crédit agricole a été crée pour financer le monde agricole et non pour financer certains traders.
Réponse de le 28/08/2012 à 20:45 :
Quel est le rapport entre le livret A et le trading . J avoue ne pas comprendre votre point de vu ...
Réponse de le 28/08/2012 à 20:58 :
C est clair, aucun rapport. Il pas du comprendre ce qu il a lu !!
C est pas compliqué, moins de liquidité moins de prêts... Le gouvernement mettra en place une commission pour que celle ci lui explique ce qu'il se passe.
Réponse de le 28/08/2012 à 21:56 :
Merci Vic pour cette remarque particulièrement réfléchie....
Réponse de le 28/08/2012 à 23:05 :
En même temps c'est pas comme si Crédit Agricole n'avait pas placé ses liquidités dans des placements hasardeux ou dans l'achat de filiales douteuses (en Grèce notamment). Ils sont pas crédibles quand ils annoncent la larme à l'oeil qu'ils ne prêteront plus à l'économie. Ils ne le font plus depuis longtemps. L'argent sera mieux géré par la BanquePublique d'Investissement qui prêtera aux PME que par les banques qui apparemment ne savent plus faire leur métier. Qui a prêté à des ménages insolvables avec les subprimes? les banques! qui a prêté massivement à la Grèce alors qu'il était de notoriété publique qu'elle trichait? Les banques!
Réponse de le 29/08/2012 à 2:37 :
Dans votre commentaire tres pertinent !! D un côté, selon vous les banques ne prêtent pas à l'économie et ne font donc pas leur travail... De l autre côté, les banques prêtent aux ménages (Subprime) et au pays (Grèce)... Elles financent donc l'économie !!! Après si l'économie va mal, il est certain que les banques iront pas bien aussi!!!!
Bref, vous écrivez n importe quoi !!
Réponse de le 29/08/2012 à 9:59 :
@jeff : je suis completement d accord, Ce qui m'énerve le plus, est cette hypocrisie puante ! le crédit agricole, durant ses 6 derniers mois, apparaissait dans tous les scandales financiers, il subit depuis 2 ans ou plus encore les fruits de sa stratégie de risque et d'expansion hasardeuse, et au lieu d'assumer pleinement les conséquence de leurs échecs et de leurs fautes, ils se cachent derrière la hausse du LA et du LDD pour légitimé qu'ils n'ont plus d'argent à prêter.... Pathétique....
Réponse de le 29/08/2012 à 11:31 :
@vic : et la poste a été créée pour distribuer le courrier.... il faut débloquer les horloges un peu, ouvrir les yeux et diversifier un peu ses lectures...
Réponse de le 29/08/2012 à 19:02 :
La poste a été crée pour distribuer le courrier, ce qu'elle fait de moins en moins, et considère comme une activité annexe, maintenant.
Réponse de le 06/11/2012 à 18:31 :
apres l add de credit agricole que je suis le president de ces finance et cette epagne je croi que ce qui gerent mon entreprise et ce qui a pris mon epagne a ce jour vous me fait courire un danger que vous serai les responsable peut etre vous confonder la television et la realite d un homme toute foi il faut savoire que ces de mes finance et mes investicement et de la france je ne suis pas d accor de tout ceq ui se fait a ce jour

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :