Tarifs bancaires : des écarts gigantesques entre les différents établissements

 |   |  659  mots
LCL figure dans les trois banques les plus compétitives pour le petit consommateur de services bancaires, selon l'enquête 2013 de l'association CLCV et du magazine Mieux vivre votre argent. Copyright Reuters
LCL figure dans les trois banques les plus compétitives pour le petit consommateur de services bancaires, selon l'enquête 2013 de l'association CLCV et du magazine Mieux vivre votre argent. Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)
La facture annuelle du petit consommateur de services bancaires va de 35,60 euros à 92,40 euros, soit un écart de 159%, selon la 11ème édition de l'enquête réalisée par l'association de consommateurs CLCV et le magazine Mieux vivre votre argent. Enquête qui hisse LCL, le Crédit Coopératif et BNP Paribas dans le trio de tête des banques les plus compétitives.

Les banques françaises font le grand écart en matière de tarifs. Dans les établissements de métropole, hors banques en ligne, la facture annuelle d'un petit consommateur de services bancaires varie de 35,60 euros - à la Caisse d'Epargne d'Ile de France - à 92,40 euros, à la Banque Populaire Côte d'Azur, selon la 11ème édition de l'enquête réalisée par l'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement, cadre de vie) et le magazine Mieux vivre votre argent. Soit un écart de 159% entre la banque la plus chère et l'établissement le moins compétitif !

Le deuxième profil de consommateurs étudié par l'enquête est à peine mieux loti : un couple, utilisateur moyen de services bancaires, débourse 143,65 euros « seulement » par an au Crédit coopératif, contre 261,58 euros au CIC. Ce qui correspond à un écart de 82%. La catégorie qui tire le mieux son épingle du jeu est celle des couples gros consommateurs de services bancaires, notamment boursiers : leur facture annuelle se limite, dans le meilleur des cas, à 440,74 euros (chez LCL), et atteint, au pire, 701,21 euros (chez Crédit Agricole Nord de France). Soit une différence de 59%. « Les gros clients sont toujours mieux traités que les petits », soupire Jean-François Filliatre, directeur de la rédaction de Mieux vivre votre argent.

CIC et Barclays parmi les établissements les plus chers

Au total, à l'échelle nationale, les trois banques les plus compétitives pour le petit consommateur sont LCL, le Crédit Coopératif et BNP Paribas, d'après l'enquête CLCV-Mieux vivre votre argent. Ces deux dernières banques figurent également dans le trio de tête des établissements les plus abordables pour le consommateur moyen, au côté de La Banque Postale. Et c'est encore auprès de La Banque Postale, mais aussi de LCL et du Crédit Coopératif, que le gros consommateur de services bancaires trouvera les tarifs les plus intéressants. A l'inverse, CIC et Barclays font partie des trois établissements les plus chers, quelle que que soit la catégorie de consommateurs concernée.

La cherté des « packages »

« Ces écarts sont inexplicables. Si les banques pouvaient, de temps en temps, faire preuve d'un peu plus de transparence sur leurs coûts, ce serait une bonne chose », s'indigne Reine-Claude Mader, présidente du bureau confédéral de la CLCV. D'autant plus que les différences de tarifs sont également considérables au sein d'une même banque, entre les prix « à la carte » et les « packages », ces bouquets de services que les banques commercialisent avec « agressivité », selon Reine-Claude Mader. « Les packages ne sont pas intéressants pour le petite consommateur, et ils le sont dans la moitié des cas seulement pour le consommateur moyen », affirme la présidente du bureau confédéral du CLCV. Et de citer le cas des jeunes, auxquels « les banques, d'une façon ou d'une autre, parviennent à imposer des packages, alors que cette clientèle, par définition, n'a pas encore besoin de beaucoup de services. »

Les banques en ligne posent des conditions

La solution réside-t-elle dans les banques en ligne ? En apparence oui, à la seule vue des tarifs : un petit consommateur ne paiera en moyenne que 23,19 euros par an dans une banque virtuelle, contre 64 euros s'il est client d'une banque « en dur. » Et certaines banques en ligne, comme Fortuneo, ING Direct et Boursorama Banque, proposent des cartes bancaires gratuites, alors que, dans les banques de réseaux, celles-ci valent en moyenne une quarantaine d'euros, pour les cartes classiques, et 120 euros pour les cartes Gold ou Visa Premier.

Le hic, c'est que les banques en ligne ne s'adressent pas vraiment au petit consommateur... « Elles posent souvent des conditions, en matière de revenus ou d'épargne », indique Reine-Claude Mader. De fait, pour bénéficier gratuitement d'une carte à débit différé chez Boursorama Banque, le titulaire du compte doit gagner au moins 1.350 euros nets par mois, ou disposer d'un minimum de 5.000 euros d'épargne.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2013 à 0:06 :
Pour ma part j'en ai plus que marre des augmentations de tarif du Crédit Mutuel : on m'a poussé à prendre un "package" qui incluait entre autres une autorisation de découvert, lorsque la banque a créé des "frais de tenue de compte" auparavant gratuits. Et maintenant, surprise ! Pour un petit découvert de 150 euros de UN JOUR (!!!) j'ai eu deux "commissions d'intervention" de 8,2 euros, soit 16,4 euros de frais pour ce minuscule découvert !!!! Avis aux amateurs, pour ma part je migre vers une banque en ligne. Bonjour à mon conseiller clientèle" qui ne répond pas aux mails, soit dit au passage. Tchao Crédit Mutuel, je me tire.
a écrit le 26/01/2013 à 10:49 :
oui, honte au CIC ! en assurance -vie dont les rendements sont misérables depuis 2 ans (moins bon que ceux de la Caisse d'Epargne à supports comparables, ça ne veut pas peu dire !) on me prélève en " frais de gestion" 0.75% /an . (Sans qu'il y ait eu le moindre mouvement car de toutes façons un mouvement est facturé en "frais de gestion" supplémentaires ! ) Par ex sur 40000 euros ça représente quand même 3000 euros là o^Groupalma pour le même portefeuille prélève en fin d'année 26 Euros ! Au fou !
Réponse de le 31/01/2013 à 21:54 :
0,75% [40 000]=300 euros
pour info
a écrit le 26/01/2013 à 9:53 :
Comparons ce qui est comparable.... chaque etablissement propose pratiquement la meme chose. Certains seront plus cher sur les tarifs de la banque au quotidien d'autres sur les frais de dossier etc....
Réponse de le 28/01/2013 à 0:08 :
J'ai comparé les tarifs; les banques en ligne sont infiniment moins chères; pas de "commissions d'intervention" malhonnêtes (= contournement du taux maximum d'usure), CB gratuite, frais bourse inférieurs, etc.
Réponse de le 29/01/2013 à 11:44 :
@Non : cb gratuite,frais de bourses inférieurs, etc.... maus quelles sont les contreparties??? Dans n'importe quelles banques vous pouvez avoir ces conditions. Ensuite, dépassez votre decouvert autorisé chez boursorama ou fortuneo et nous verrons bien. Difficile d'aller ourser quand c'est une banque en ligne......
a écrit le 25/01/2013 à 18:04 :
au service com de lcl d'arreter de se faire mousser
a écrit le 25/01/2013 à 17:21 :
Bon, je sais pas en France, mais au Canada, le compte ING est relié à un compte normal...ce qui ne permet pas d'éviter les frais du compte normal. D'autre part, on ne peut pas disposer de son argent immédiatement puisqu'il faut donner l'ordre (à ING) de transférer les fonds sur le compte normal et que le transfert prend du temps. Quant aux taux offerts, ils ne sont pas à la hauteur des contraintes :-) Mon épouse a ouvert il y a fort longtemps un compte ING et ne l'utilise jamais. Elle a d'ailleurs très peu sur ce compte.
a écrit le 25/01/2013 à 17:00 :
2tant emplyé LCL, je me félicite de la reconnaissance des médias sur notre politique tarifaire.
Réponse de le 28/01/2013 à 0:09 :
LCL, c'est bien la banque qui a couté 100 milliards lors de son sauvetage par l'état suite au gros scandale financier ?
Réponse de le 28/01/2013 à 13:34 :
Non encore une fois vous ne faites que répéter des bêtises. LCL est la banque privée qui a fait l'objet d'un rachat par le groupe CASA. Le crédit lyonnais était une banque publique qui a couté avant son rachat...

Réponse de le 29/01/2013 à 0:20 :
LCL = Le Crédit Lyonnais .
a écrit le 25/01/2013 à 16:51 :
trop fort le lcl
Réponse de le 28/01/2013 à 0:10 :
Un trou de 100 milliards dans le budget de l'état lors du sauvetage du LCL par les contribuabls.. Le Crédit LYonnais a eu tellement honte qu'il a changé son nom en LCL histoire de mieux passer inaperçu...
Réponse de le 28/01/2013 à 13:37 :
vous mentez le lcl n'a pas fait l'objet d'un sauvetage mais le credit lyonnais lui a disparu lors de l'acquisition par credit agricole... et non le credit lyonnais n'a pas changé de nom par honte mais parce que son nouveau propriétaire l'a choisi. C'est l'état qui gérait et était le 1er actionnaire du credit lyonnais... d'ou le traitement de la dette par les contribuables... mais bon continuez à colporter ça vous amuse
a écrit le 25/01/2013 à 16:41 :
test
a écrit le 25/01/2013 à 16:36 :
pas mal lcl
a écrit le 25/01/2013 à 16:36 :
Test
a écrit le 25/01/2013 à 16:32 :
Là ça va être un grand cru du troll & du bank bashing. Je prends un siège.
Réponse de le 28/01/2013 à 0:12 :
Il faut dire qu'avec leurs bonus et les sauvetages aux frais du contribuables, et avec les 1000 milliards de la BCE, les banquiers font tout pour se faire taper dessus par le grand public; ils le méritent bien, non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :