Lagardère est "prêt" à racheter Canal + pour l'introduire en Bourse

 |   |  385  mots
Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe éponyme. Copyright Reuters
Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe éponyme. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Arnaud Lagardère indique être intéressé par les 80% du capital de Canal + France à Vivendi, dans un entretien au journal Le Monde. Objectif : accélerer son introduction en Bourse.

"Si Vivendi manque d'optimisme quant à l'avenir de Canal+ France, je suis prêt à étudier la reprise des 80% qu'ils détiennent et à les introduire en Bourse à des conditions favorables". Dans un entretien au journal Le Monde, Arnaud Lagardère veut accélerer l?introduction en Bourse de Canal+. Quitte à récupérer, pour cela, la totalité des parts du groupe - il en détient 20% aujourd?hui. Il juge le contexte favorable pour une telle opération : au premier trimestre 2013, les introductions en Bourse ont fortement augmenté. .

Arnaud Lagardère évoque à cet égard le contentieux qui l'oppose à Vivendi à propos de la chaîne de télévision payante, et demande à la maison mère "de gérer Canal+ France dans son intérêt social, en lui restituant ses 1,6 milliard d'euros de trésorerie".

Litige sur la trésorerie de Canal+

En février, Lagardère avait en effet assigné Vivendi, qui possède indirectement 80% du capital de Canal+ France, devant le tribunal de commerce de Paris. Le litige porte sur une convention de trésorerie conclue entre Lagardère et Canal+ France lors de la création de cette dernière en 2007. Estimée à 300 millions d'euros au départ, selon les avocats de Lagardère, la trésorerie générée par Canal+ France n'a pas cessé de croître pour atteindre 1,6 milliard d'euros à fin décembre 2012.

Or on assure chez Lagardère que ce pactole, loin d'être investi pour optimiser le rendement de Canal+ France, est utilisé au gré des besoins de Vivendi, notamment pour financer sans aucun retour pour Canal+ France des opérations de croissance externe ou des prêts pour d'autres filiales de Vivendi. Lagardère réclame donc l'annulation pure et simple de la convention et la restitution -sous astreinte d'un million d'euros par jour- à Canal+ de la totalité des 1,6 milliard d'euros. Vivendi réfute la nullité de cette convention en assurant que Lagardère l'a expressément approuvée sans jamais la contester lors de ses tacites reconductions.

Le groupe d'Arnaud Lagardère qui tiendra son assemblée générale vendredi vient par ailleurs de solder son aventure dans l'aéronautique et la défense, avec la vente de ses 7,5% dans le constructeur européen EADS, pour se recentrer sur l'édition et les médias.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2013 à 17:36 :
Je ne sais s'il est inconscient ou incompétent ou les deux ( du temps de l'affaire du délit d'initié sur EADS/Airbus il avait dit qu'il était l'un ou l'autre, on va lui laisser le choix pour être gentil ) mais afficher comme ça sa stratégie en pleine page alors qu'il est pas tout seul à décider ( n'est-ce-pas les actionnaires de Vivendi ? ) ça me ferait un peu peur si j'étais actionnaire de Lagardère. Vendre les bijoux de famille pour réaliser une plus-value c'est une chose, gagner de l'argent avec son entreprise c'est tout à fait autre chose...
a écrit le 02/05/2013 à 17:04 :
Le richissime Michel Denisot va t-il inviter Arnaud et Jade pour parler de l'avenir dans « Le Grand Journal » ?
a écrit le 02/05/2013 à 15:59 :
Le pouvoir d'achat diminue,la redevance augmente...Moi je viens de résilier mon abonnement...
Réponse de le 02/05/2013 à 16:52 :
Euh ok, mais il n'est question ni de redevence ni de pouvoir d'achat dans cet article. Il y en a des dizaine d'autres où vous pouvez laisser trainer votre spleen....Et pour vous c'est tintin pour la saison 3 de Braquo ! ^^
Réponse de le 02/05/2013 à 17:11 :
@Chich
Vous avez raison mais à mon avis quand on achète des actions d'une société c'est mieux de réfléchir au préalable à son futur chiffre d'affaires.Quant à mon abonnement le l'ai effectivement résilié.Enfin,pour votre information, je n'ai rien à voir avec le pépère politicomédiatique.
a écrit le 02/05/2013 à 15:32 :
Une Société entre en bourse, normalement, pour lever des fonds nécessaires a sa croissance, ou du moins c'est la logique initiale de la bourse. Maintenant, l'approche de cet étrange individu consisterait a racheter au meilleurs prix a Vivendi (éventuellement via un coup tordu), pour s'en débarrasser tout de suite et faire une PV ? C'est de plus e plus n'importe quoi, et il ne faut pas s'étonner que ca finisse par ne plus marcher des masses ce "machin" boursier :-)
a écrit le 02/05/2013 à 15:09 :
Çà sent la fusion Vivendi-Lagardère...
a écrit le 02/05/2013 à 15:04 :
Pret a acheter pour revendre immédiatement (avec un benef pour lui).
a écrit le 02/05/2013 à 12:50 :
Et il va faire quoi avec sa copine, la mettre à la météo ?
Réponse de le 02/05/2013 à 14:11 :
sa serait sympa

je pense pas que vivendi lui vend
Réponse de le 02/05/2013 à 15:34 :
Et dire que son père avait construit un groupe sur des projets. Quelqu'un a-t-il entendu parler d'un quelconque projet industriel de la part du rejeton ? Je suis preneur de l'info...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :