Le Livret A confirme son statut de valeur refuge

La collecte cumulée au premier trimestre atteint, sur le livret A et le livret de développement durable et solidaire (LDDS), 14,6 milliards d'euros, soit 50% de plus qu’au premier trimestre 2020. Ces chiffres confirment l’engouement des Français pour l’épargne de précaution alors que la crise sanitaire se prolonge.

3 mn

Les Français continuent de privilégier l'épargne de précaution, comme en témoignent les chiffres de collecte sur les livrets au premier trimestre 2021.
Les Français continuent de privilégier l'épargne de précaution, comme en témoignent les chiffres de collecte sur les livrets au premier trimestre 2021. (Crédits : Kevin Schneider via Pixabay (CC0 Creative Commons))

En mars 2021, les Français ont placé 3,67 milliards d'euros sur les livrets A et DDS (développement durable et solidaire), selon les derniers chiffres de la Caisse des dépôts. Ce qui porte la collecte cumulée sur le premier trimestre à 14,6 milliards, soit 50% de plus que l'an dernier sur le même trimestre. L'épargne de précaution ne cesse donc de grossir, alors que la crise sanitaire et les restrictions se prolongent.

Ce n'est pas en soi une surprise. Toutes les études convergent en effet sur un nouvel effort d'épargne exceptionnel des Français en 2021 après une année record en 2020. Au total, la Banque de France anticipe une « surépargne » de quelque 160 milliards d'euros en 2020 et 2021, dont 110 milliards sur l'année dernière. En revanche, selon les experts de la BPCE, la structure de cette épargne de crise pourrait se modifier cette année... au profit des livrets, et plus marginalement, de l'assurance-vie.

Le dernier baromètre Epargne et Placements de BPCE, qui repose sur un sondage des épargnants réalisé en février 2021, souligne en effet une prise de conscience des ménages d'une épargne inutilisée sur leurs dépôts à vue. « C'est une rupture par rapport à 2020 », constate Alain Tourdjman, directeur des études et prospective de BPCE. Mais, contrairement aux souhaits du gouvernement, cette manne ne semble pas se diriger pour autant vers la consommation (ou l'investissement productif) mais vers d'autres produits d'épargne, et en premier lieu, les livrets.

Arbitrage des dépôts à vue en faveur des livrets

En clair, il y aurait un arbitrage des dépôts à vue vers les livrets A. Au passage, l'assurance-vie profite également de cette bascule, comme le confirme la dynamique de reprise de la collecte nette sur l'assurance-vie sur ces derniers mois, après une moindre décollecte sur les fonds en euros et un maintien de la collecte en UC (contrats en unités de compte).

Comme le confirme le baromètre de BPCE, comme d'autres sondages d'ailleurs, les ménages restent sur leurs gardes, avec des anticipations à la fois de montée du chômage, de hausse des impôts et de l'inflation. « Tout concoure à maintenir une épargne de précaution importante », résume Alain Tourdjman.

D'autant qu'une étude du Conseil d'analyse économique a montré, en octobre dernier, que la moitié du surplus d'épargne accumulée par les Français provient des 10 % des ménages les plus aisés. Or, la propension à consommer de ces ménages est plus faible que la moyenne. D'où d'ailleurs les craintes qu'une partie de cette épargne soit, en sortie de crise, investie dans l'immobilier, voire la Bourse, au détriment de la relance.

Lire aussi : A plus de 26 milliards, la collecte du livret A a doublé en 2020

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 22/04/2021 à 11:16
Signaler
Un pays où la culture générale est l'aversion aux risques est un pays sans avenir car investir, c'est prendre un pari sur l'avenir et investir sans risques, ça n'existe pas.

le 22/04/2021 à 14:31
Signaler
Mais, on sait aussi que, prendre des "paris" c'est courir a la déchéance car on pense toujours a se refaire!

à écrit le 22/04/2021 à 10:28
Signaler
Pourquoi les livrets sont ils bloqués, sans pouvoir y puiser librement, depuis l'année dernière?

à écrit le 22/04/2021 à 10:06
Signaler
Le bon gros gateau sur lequel salivent nos propriétaires de capitaux et d'outils de production, si on ne les avait pas tant habitué à les nourrir d'argent public aussi cela éviterait de mettre cet argent en danger qui est d'abord une force pour notre...

le 22/04/2021 à 14:00
Signaler
Parce que si on vous comprends bien, laisser de l'argent croupir sur un livret d'etat stérile qui ne sert à rien - même pas aux HLM qui arrivent à se financer sur les marchés à un taux largement plus bas que ce que permettent le LA et le LDDS -, c'es...

le 22/04/2021 à 14:21
Signaler
"c'est préférable au fait de l'investir dans des outils de production" Ah parce qu'en UE l'argent de la finance servirait à investir sur les outils de production donc ? Non plutôt sur le dumping fiscal et social, et en plus le consortium de 400 j...

à écrit le 22/04/2021 à 9:48
Signaler
quand nos journalistes vont ils se pencher sur les liquidations judiciaires simplifiées ou pas

à écrit le 22/04/2021 à 9:42
Signaler
Ça rapporte rien mais ça sert à construire des logements et c'est déjà pas si mal. Et ça risque moins que d'être placé au Crédit Suisse 🤣qui pourrait bien finir comme Lehman Brothers.

le 22/04/2021 à 14:04
Signaler
Même pas : les HLM trouvent sur les marchés financiers des prêts à des taux moins élevés que ceux que permettent le LA et le LDDS: leurs taux d'intérêt sont trop élevés (0.75%, 1.25% après prise en compte des frais de distribution) pour permettre des...

à écrit le 22/04/2021 à 8:39
Signaler
L aversion au risque et la liquidité - disponibilité facile de cette épargne de précaution ... voilà les explications. Les français savent bien qu au fond d eux mêmes la crise du covid n est pas près de se terminer malgré les vaccinations actuelles...

à écrit le 22/04/2021 à 8:16
Signaler
le livret A, c'est tres curieux, et revelateur de la mentalite du francais des gens qui ont de l'argent placent 12000 euros a 0.5%, ce qui en fin d'annee fait 60 euros......brillant et leur placement sert a fabriquer des HLM "pas chers" dans leurs ...

le 22/04/2021 à 8:46
Signaler
Il aurait été intéressant qu une analyse du panier moyen de placement par tranche socio- cilturelle doit faire . Le livret a connaît un engouement dans les classes populaires et moyenne car c est le seul à leur être accessible , garanti, donc sans r...

le 22/04/2021 à 9:51
Signaler
@ Churchill Les gens ne sont pas stupides, le Livret A sera certainement la dernière chose à laquelle les pouvoirs publics s'attaqueront. C'est un pilier de l'épargne qui conditionne la confiance dans le système bancaire français. A tort ou à raiso...

le 22/04/2021 à 11:20
Signaler
ok ok c'est une epargne populaire, le gros est detenu par des gens un peu moins populaires maintenant si vous avez 1000 euros car vous etes dans les classes populaires en fin d'annee ca vous fait royalement...5 euros bon, ca vous paye une pizza de ...

à écrit le 21/04/2021 à 21:06
Signaler
Un refuge à 0,45% et une inflation réelle à 15% ?

à écrit le 21/04/2021 à 19:22
Signaler
Dans ce pays où tout le monde a peur que le ciel lui tombe sur la tête, l'encours sur les livrets défiscalisés atteint 445 Milliards d'Euros et continue à gonfler et tout ça pour des cacahuètes en intérêts. C'est quand même fou que les gens s'appliqu...

le 22/04/2021 à 14:08
Signaler
Il est plus facile de demander un livret A ou un fond euros à 5% que de se creuser un peu la tête pour voir comment son épargne pourrait être plus productive, à la fois pour soi et pour les entreprises de son pays.

à écrit le 21/04/2021 à 18:50
Signaler
Un refuge pour la dette publique distribuée aux épargnants sous forme de créance bancaire...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.