Le marché de la dette reprend son souffle au terme d'une semaine tendue

 |   |  391  mots
Les déclarations jeudi d'un porte-parole du ministère chinois du Commerce selon lesquelles la Chine et les Etats-Unis s'étaient entendus sur une levée progressive des tarifs douaniers sur leurs produits respectifs ont encore conforté les marchés boursiers.
Les déclarations jeudi d'un porte-parole du ministère chinois du Commerce selon lesquelles la Chine et les Etats-Unis s'étaient entendus sur une levée progressive des tarifs douaniers sur leurs produits respectifs ont encore conforté les marchés boursiers. (Crédits : Regis Duvignau)
Le marché de la dette s'est légèrement détendu vendredi, après avoir connu une forte tension ces derniers jours, les avancées commerciales éloignant les investisseurs de ces actifs refuge.

Une accalmie bienvenue. Le marché de la dette s'est légèrement détendu vendredi, avec une petite baisse des taux d'intérêts, au terme d'une semaine mouvementée caractérisée par un "regain d'appétit pour le risque" grâce aux développements positifs dans le conflit commercial entre la Chine et les États-Unis, a résumé auprès de l'AFP Eric Vanraes, gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza.

L'accord Etats-Unis / Chine a redonné un coup de fouet aux indices boursiers

Les négociations entre les États-Unis et la Chine restent le point de mire des marchés depuis des mois et l'annonce mi-octobre d'un accord partiel a donné un coup de fouet aux indices boursiers.

Les déclarations jeudi d'un porte-parole du ministère chinois du Commerce selon lesquelles les deux pays s'étaient entendus sur une levée progressive des tarifs douaniers sur leurs produits respectifs ont encore conforté les marchés boursiers.

"Les investisseurs sont désormais partis dans un scénario où les Américains et les Chinois vont signer un accord et ils ont oublié du même coup les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale", a développé l'expert.

"Les actions sont donc montées et logiquement les rendements se sont tendus. Comme aujourd'hui les actions arrêtent de progresser", a-t-il ajouté, le marché de la dette connaît aussi une accalmie.

Les taux d'emprunts des pays du Sud de l'Europe se tendent

"Les taux d'emprunt des pays du Sud (de l'Europe) ont par contre continué à se tendre", a-t-il relevé en y voyant surtout un "rééquilibrage après une compression importante" de l'écart avec le rendement à 10 ans de l'Allemagne, qui fait référence sur le marché.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne (Bund) a fini sur un léger recul, à -0,265% contre -0,238% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France, repassé en territoire positif la veille, a suivi un mouvement similaire, à 0,020% contre 0,053% Celui de l'Espagne s'est un peu tendu à 0,381% contre 0,377%, à l'instar de celui de l'Italie, à 1,187% contre 1,162%. Au Royaume-Uni, le rendement à dix ans s'est stabilisé à 0,787% contre 0,789%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans se stabilisait à 1,909% contre 1,917%, tout comme celui à 30 ans, à 2,390% contre 2,395%. Le taux à deux ans s'affichait pour sa part à 1,652% contre 1,667%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2019 à 13:10 :
a) bref : après que tous les économistes aient déclarés que les taux allaient rester très bas très longtemps, les taux remontent. C'est rigolo, et c'est plutôt une bonne nouvelle au point où on en est.
b) la photo de l'article est totalement erronée : il n'y a plus de bourse pour les obligations depuis belle lurette.
Il n'y a plus qu'un marché de gré à gré entre banques, et les diktat des agences de notation que tout le monde gobe allègrement : c'est une des causes bien connue de la crise bancaire de 2007-2008, mais les politicards n'ont toujours pas arrangé ça.
c) à Gonzague et consorts : arrêter de vous gargariser avec Macron et la dictature du marché : c'est trop primaire.
Réponse de le 10/11/2019 à 16:42 :
"et les diktat des agences de notation que tout le monde gobe allègrement"
Le plus scandaleux c'est que les politicards de la zone euro comme vous dites ont donné du crédit à ces agences à un moment où elles n'étaient plus crédibles du tout, ce qui, lors de la crise de la dette dans la zone euro revenait à mettre de l'huile sur le feu. Évidemment quand ces agences ont commencé à regarder la dette US de trop prés, les dirigeants américains ont commencé à hausser le ton et les agences de notation ont fait profil bas. Les dirigeants américain ont réagi exactement comme il le fallait même si, on l'aura compris, le jour où la dette US commencera à être hors de contrôle, les agences de notations préféreront ne pas tirer la sonnette d'alarme.
a écrit le 09/11/2019 à 21:03 :
Normalement marchés actions et marchés de la dette évoluent en sens inverse : soit vous achetez des actions car vous avez confiance en la croissance soit vous achetez de la dette étatique car vous n'avez pas cette confiance. Cette semaine, la bourse bat record sur record et il y a tension sur la dette. La seule chose que l'on peut conclure c'est que la politique monétaire expansionniste ne profite qu'aux financiers et qu'ils ont tellement de liquidités qu'ils peuvent spéculer sur tous les marchés en même temps. Sauf que la fin de cycle arrive et que les taux sont déjà quasi à 0 donc ne pourront plus être utilisés pour relancer l'investissement et donc la croissance. ça va être un massacre lors du retournement...
a écrit le 09/11/2019 à 20:00 :
le temps serait-il proche de l'éclatement des bulles ? gare à la déflagration
a écrit le 09/11/2019 à 10:52 :
"ils ont oublié du même coup les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale""

La logique des financiers n'a ni queue ni tête si ce n'est leur seule cupidité. Dire que ce sont ces gens si peu éclairés qui dirigent le monde...
Réponse de le 09/11/2019 à 14:15 :
C'est marrant comment a partir de la politique menée par macron, il ne devrait pas y avoir doute, le chemin est déjà bien avancé sur la question.

Le modèle éco est celui des us, du coup dire simplement le "marché" de la dette dit qu'il faut des clients !!!

Finalement soit il y a multiple de l'action au regard du CA soit une dette, dans les deux cas cela produit de fait quelque chose !
Réponse de le 10/11/2019 à 18:57 :
On se demande quand même comment on peut trouver normal ce genre de phrase, je me demande bien au final à quoi m'a servi d'avoir fait économie puisque tout change selon le bon vouloir de la finance !

Mais elle sert à quoi cette matière et qu'enseignent ils actuellement !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :