La Fintech Eloa veut simplifier la distribution de crédits et d’assurances

 |   |  676  mots
Les quatre cofondateurs, de gauche à droite : Frédéric Barclais, Fabienne Laborde, Ludovic Laborde et Jean-Christophe Boccon-Gibod.
Les quatre cofondateurs, de gauche à droite : Frédéric Barclais, Fabienne Laborde, Ludovic Laborde et Jean-Christophe Boccon-Gibod. (Crédits : Eloa)
L'entreprise orléanaise a développé une plateforme collaborative à destination des professionnels du monde automobile, de l'immobilier, des courtiers et des conseillers en gestion de patrimoine. Elle a levé 1,3 million d'euros et compte un millier de clients professionnels.

Trouver le bien immobilier qui correspond à ses attentes, puis démarcher les banques pour obtenir un prêt, ou opter pour les services d'un courtier, obtenir une assurance emprunteur puis choisir une assurance habitation... L'achat d'un bien immobilier et les nombreuses démarches à réaliser auprès de différents acteurs peut rapidement se transformer en un véritable casse-tête avec son lot de stress et de déconvenues.

La start-up orléanaise Eloa, créée en septembre dernier, entend simplifier ce parcours, mais aussi celui lié à l'achat d'un véhicule, à travers une plateforme collaborative. « L'objectif est d'éliminer les différentes ruptures dans le parcours client, de casser les silos, et de permettre à des acteurs non banquiers, ni assureurs, de proposer des offres de crédit et d'assurance », explique Jean-Christophe Boccon-Gibod, cofondateur de la startup, au côté de Ludovic Laborde, Fabienne Laborde et Frédéric Barclais. Cet énarque (de la promotion Senghor comme Macron) cumule une dizaine d'années d'expérience à des postes de direction chez Groupama et BNP Paribas Cardif où il a notamment œuvré à la transformation digitale des activités Conseillers en gestion de patrimoine et courtiers.

Pour les professionnels de l'auto et de l'immo

Eloa ne développe pas une activité B2C, mais B2B2C. Sa plateforme s'adresse aux professionnels du monde automobile, de l'immobilier (agences immobilières, constructeurs de maisons individuelles, promoteurs et administrateurs de biens pour la location) aux courtiers et conseillers en gestion de patrimoine. Elle compte aujourd'hui 1.000 utilisateurs professionnels.

Parmi eux, le groupe de construction Villadim ou encore BHCar, spécialisé dans la vente et l'achat de véhicules d'occasion. « Lorsqu'un commercial de BHCar est en contact avec un client, il peut proposer à ce dernier d'anticiper le financement du véhicule en lui faisant remplir un questionnaire, via la plateforme Eloa, permettant de vérifier son éligibilité à un crédit à la consommation, puis le mettre directement en contact avec l'établissement de crédit », illustre l'entrepreneur.

A très court terme, BHCar aura également la possibilité de proposer directement à son client de souscrire à une assurance automobile sans qu'il ne quitte son site.

Eloa, qui propose ses propres produits d'assurance développés en partenariat avec des réassureurs, entend décliner cette approche pour l'assurance habitation, emprunteur et prévoyance. « Il sera possible de souscrire à une assurance habitation en ligne en moins de 5 minutes », promet l'entrepreneur. Côté crédit, l'objectif est de se positionner sur le crédit immobilier, professionnel, à la consommation ainsi que sur le rachat de crédit.

Première levée de fonds

D'ici la fin de l'année, la jeune pousse espère compter 2.500 utilisateurs professionnels en lien avec quelque 125.000 clients particuliers. Pour atteindre cet objectif, la jeune pousse mise notamment sur une évolution du marché :

« D'ici 18 mois, le crédit immobilier va évoluer d'un point de vue technologique. Jusqu'à présent, les banques avaient peu investi en informatique pour interagir avec les courtiers de crédit. Toutes les transmissions d'informations à la banque s'effectuent encore par emails. Pour des raisons de conformité, ces échanges vont s'automatiser et les courtiers vont utiliser des solutions pour se brancher aux banques. Nous allons nous inscrire dans cette vague », expose Jean-Christophe Boccon-Gibod.

Il précise être en discussion avec des banques et des compagnies d'assurance afin de digitaliser leurs relations avec les courtiers en crédit.

Pour accélérer son développement, Eloa a finalisé une levée de fonds de 1,3 million d'euros auprès d'investisseurs privés et de family offices. L'Assurtech, qui se rémunère sur la base d'un abonnement mensuel couplé à une commission de 20% prélevée sur les produits vendus sur sa plateforme, ne communique pas le montant de son chiffre d'affaires. Elle emploie aujourd'hui 15 collaborateurs et prévoit d'en compter 20 d'ici la fin de l'année. Eloa fait partie du groupe Gaia, qui compte deux autres plateformes : Le-partenaire.fr (spécialisée dans le crédit en ligne) et Devenez-proprio.fr (cagnotte en ligne dédiée à la constitution d'un apport pour un bien immobilier).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :