Zéro banque, zéro crypto : le projet de monnaie numérique du Royaume-Uni

Effectuer des transactions sans l'intermédiaire des banques, et en évitant le principe des cryptomonnaies: telle est la réflexion lancée aujourd'hui conjointement par la banque centrale britannique (Bank of England, BoE) et le Trésor britannique (HM Treasury) qui envisagent la création d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC) utilisable tant par les particuliers que par les entreprises.

2 mn

La banque d'Angleterre (fronton de gauche) dans la quartier financier de Londres.
La banque d'Angleterre (fronton de gauche) dans la quartier financier de Londres. (Crédits : Reuters)

La Banque d'Angleterre (BoE) et le Trésor britannique ont lancé lundi un groupe de travail pour évaluer la possibilité et l'intérêt de lancer une monnaie numérique britannique, qui permettrait d'effectuer des transactions sans passer par des banques.

"Une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) serait une nouvelle forme de devise, émise par la Banque d'Angleterre et utilisable par les particuliers et les entreprises, qui existerait en même temps que l'argent liquide et les comptes en banque sans les remplacer", explique la BoE dans un communiqué.

Une monnaie numérique qui ne fonctionnerait pas comme les cryptos

La baisse de l'utilisation de l'argent liquide comme moyen de paiement a accéléré pendant la pandémie de Covid-19, et de nombreuses banques centrales à travers le monde étudient des projets de monnaies numériques qui permettraient d'effectuer des échanges en ligne sans passer par des banques.

Contrairement aux cryptomonnaies, émises de façon décentralisée ou par des entreprises et dont la sécurité est principalement assurée par la cryptographie utilisée, les banques centrales garderaient la main sur les CBDC.

Méfiance des banques centrales

Si le bitcoin est rarement utilisé comme moyen de paiement, les institutions se méfient notamment du projet de devise numérique soutenu par Facebook, le Diem (anciennement Libra).

Lire aussi : Libra, Facebook Pay : le géant des réseaux sociaux veut s'imposer dans les paiements

En Chine, le yuan numérique en est déjà aux essais, et les autorités espèrent que ce projet participera au rayonnement international de la devise chinoise, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) a promis de décider dès cet été si elle se lance ou non dans la création d'un euro numérique.

Lire aussi : Des euros numériques? L'idée d'une monnaie électronique émise par la Banque centrale, boostée par la pandémie

Lire aussi : Monnaie numérique: la Banque de France s'entoure d'une dizaine de projets pour tester des usages

Mise en place, besoins des utilisateurs... une feuille de route raisonnée

À travers un forum, le groupe de travail britannique va notamment étudier plusieurs questions que pose la mise en place d'une devise numérique, à savoir "+des scénarios concrets d'utilisation d'une CBDC, les besoins technologiques des utilisateurs, le rôle des acteurs publics et privés dans un tel système, et les implications pour la protection de la vie privée", énumère la BoE.

Le gouverneur de la BoE Andrew Bailey avait déjà affirmé que l'institution "explorait" un tel projet en septembre.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/04/2021 à 16:26
Signaler
Vision futuriste ? Le tout numérique est dangereux, faut miser sur le flexible et l’hybride et tout terrain.

à écrit le 19/04/2021 à 15:17
Signaler
ca va etre torpille par le cousin yank si on peut se passer de dollars dans les echanges, il n'y a plus de moyens de retorsion, et plus personne ne voudra du dollar, vu les deficits et c'en est la fin des etats unis autant le bitcoin qui vaut zero...

à écrit le 19/04/2021 à 15:00
Signaler
Éviter que les monnaies numériques ne soient qu'entre les mains des gens qui ont anéanti la vie sur terre de par leur pathologique humidité est une bonne idée. Cela permettrait également une utilisation plus saine de l'outil argent qui n'a de l'intér...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.