Les levées de fonds des fintech ont progressé de 18,5% en 2020

 |  | 310 mots
Lecture 2 min.
Les jeunes sociétés technologiques de la finance et de l'assurance ont levé 828,2 millions d'euros en 2020
Les jeunes sociétés technologiques de la finance et de l'assurance ont levé 828,2 millions d'euros en 2020 (Crédits : iStock)
Les fintech françaises ont réussi à lever 828,2 millions d'euros en 2020, malgré un ralentissement significatif en début de crise et alors que le marché européen a lui connu un déclin de 7% cette année, selon France FinTech.

Les jeunes sociétés technologiques de la finance et de l'assurance ont levé 828,2 millions d'euros en 2020, soit une progression de 18,5% par rapport à 2019, a révélé mardi une étude de l'association France Fintech.

Cette "belle performance annuelle", selon le communiqué diffusé par l'organisme, est d'autant plus remarquable que le marché européen a connu un déclin de 7% cette année.

Lire aussi : Fintech : la crise du coronavirus vient stopper net les investissements mondiaux

Nombre d'opérations quasi identique

Le nombre d'opérations reste quant à lui presque identique à celui de l'année précédente (63 contre 64 en 2019) et le ticket moyen a augmenté de 20,6%, à 13,1 millions d'euros.

Ces jeunes sociétés technologiques de la finance et de l'assurance, regroupées sous le terme "fintech", ont représenté 15% des levées de fonds du secteur numérique, contre 13% en 2019.

Selon France Fintech, "l'année avait vigoureusement démarré", avant de ralentir "significativement" avec la crise sanitaire et le premier confinement.

Si le déconfinement a permis une légère reprise, l'été et l'automne "ont été marqués par l'attentisme". Ce qui n'a pas empêché l'année de se terminer "comme elle avait débuté, sur une tendance très positive", avec un mois de décembre presque aussi dynamique que celui de janvier.

Deux entreprises ont réussi à lever plus de 100 millions d'euros en 2020: Qonto, une banque en ligne à destination des professionnels (104 millions d'euros levés) et la société de paiement mobile Lydia, qui a levé 112 millions en deux temps (40 millions en janvier et 72 en décembre).

Dataiku, qui fournit à de grandes entreprises des outils d'intelligence artificielle, clôt le trio de tête avec 100 millions de dollars levés en août, soit environ 82 millions d'euros au cours actuel.

Lire aussi : La néobanque pour PME Qonto boucle une levée record de 104 millions d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :