Morgan Stanley accusée de manipulation de cours sur la dette française : une amende de 25 millions d'euros requise par l'AMF

 |   |  339  mots
(Crédits : Benoit Tessier)
Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis une forte amende contre la banque américaine soupçonnée d'avoir gonflé artificiellement le cours de l'OAT française en 2015 en achetant des dérivés pour mieux revendre ses titres par la suite. Si elle est confirmée, l'amende serait un record.

Le Collège de l'autorité des marchés financiers (AMF) a requis vendredi une amende de 25 millions d'euros contre la banque américaine Morgan Stanley, accusée de manipulation de cours sur la dette française en 2015, ce qu'elle "réfute catégoriquement". Le gendarme boursier français reproche au bureau de trading de Morgan Stanley à Londres d'avoir acheté en juin 2015 - en pleine crise de la dette grecque - des contrats à terme sur la dette française (OAT), ainsi que deux contrats à terme sur la dette allemande, afin de faire artificiellement grimper le cours de l'obligation française pour la vendre ensuite à meilleur coût.

Si l'amende requise est confirmée, il s'agira d'un record puisque celle de 35 millions infligée il y a deux ans à Natixis AM pour des prélèvements indus sur certains de ses fonds, qui constituait le montant le plus élevé jamais prononcé par l'AMF, a été ramenée jeudi à 20 millions par le Conseil d'Etat.

"C'est avec consternation que Morgan Stanley a pris connaissance de ces allégations et du montant de la sanction requise par le Collège de l'AMF", a réagi la banque dans un communiqué.

L'AMF considère en effet que Morgan Stanley a "trompé le marché en toute conscience, ceci en passant des ordres volumineux et agressifs à l'achat" sur les trois contrats à terme, "tout en sachant qu'elle ferait ainsi monter le cours des OAT et des OLO (la dette belge, NDLR) et tout en sachant dès le départ qu'elle allait juste après liquider instantanément sa position en OAT et en OLO", a indiqué la représentante du collègue de l'AMF lors d'une séance de la Commission des sanctions de l'institution.

Par cette opération, la banque aurait cherché à limiter les pertes qu'elle anticipait sur la vente de ses OAT, dont la valeur avait fortement baissé après qu'une réunion entre la Grèce et ses créanciers, quelques jours plus tôt, avait relancé les rumeurs sur un risque de "Grexit".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2019 à 3:05 :
Ouaip, l'amande bien grillee....
a écrit le 09/11/2019 à 18:51 :
Tous vas bien , certaine banque manipule le cours de la dette des etat souvrain....
J'espère qu'ils aurons une grosse une tres grise amande...
Apres tous s'est scandaleux, s'est comme cela que l'ons ruine un pays ...
a écrit le 09/11/2019 à 14:59 :
Les élites du trésor français n'apprécient pas du tout qu'un trader anglais ait pu gagner en spéculant sur le marché à terme des obligations du trésor français (OAT). La spéculation est pourtant la base du métier de trader et justifie l’existence même des marchés à terme. Cette action judiciaire montre que ce marché est en fait très peu liquide à Paris et très surveillé par un entre soi. La raison est peut-être de masquer le risque aux gros investisseurs étrangers fidèles comme les chinois.
Réponse de le 11/11/2019 à 10:11 :
...il y a une difference entre speculation et manipulation....en truquant les cartes tu gagne a tous les coups :)
a écrit le 09/11/2019 à 7:53 :
20 millions! hou la la.
Te souvient-il ami, les 6,5 milliards d'euros infligé à BNP Paris Bas ?

Pour le renard le vaste monde est un poulailler, son terrier est aussi appelé USA.
a écrit le 09/11/2019 à 3:39 :
25 patates, pour une bank de cette taille c'est une pourboire.
Comme dirait l'autre, what else ?
a écrit le 08/11/2019 à 23:26 :
Attention , si ça se confirme, ( l’amende)
la France risque des représailles :
Trump va «  taxer » « tous » les produits Français ...
Une crise diplomatique en vue ?
a écrit le 08/11/2019 à 17:25 :
"C'est avec consternation ...." j'aime bien ces américains qui sont toujours outrés qu'on les laisse pas faire : frauder, magouiller, défiscaliser .....business as usual...
a écrit le 08/11/2019 à 16:55 :
un record !! oui disons que j'avais pu constater qu'un patron puissant lui aussi faisait ce genre de chose, mais ayant des ramifications politiques, ils sont intouchables.

Et l'amende était ridicule, du coup espérant que cette amende le soit aussi pour ceux qui ont la nationalité française et des amis politiques français, non?

Cela éviterai au petits porteurs d'avoir des doutes, non?
a écrit le 08/11/2019 à 15:13 :
25 millions c'est ce que chaque actionnaire a placé dans la tirelire de chacun de ses enfants. Vous ne voulez pas quand même déposséder des enfants !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :