Societé Générale pourrait supprimer 20% de ses agences d'ici à 2020

 |   |  490  mots
Outre une réduction du maillage, la direction a également évoqué une évolution des formats d'agence (agences avec automates uniquement, agences moyennes et grandes agences), ainsi que des opérations et du mode de gestion des portefeuilles clients, indique dans un tract FO-Société générale.
Outre une réduction du maillage, la direction a également évoqué une évolution des formats d'agence (agences avec automates uniquement, agences moyennes et grandes agences), ainsi que des opérations et du mode de gestion des portefeuilles clients, indique dans un tract FO-Société générale. (Crédits : reuters.com)
Société Générale prévoit de fermer 400 agences d'ici à 2020, selon des sources syndicales. La banque française, qui n'a pas confirmé ce chiffre, dit optimiser son réseau pour s'adapter aux évolutions de comportement de ses clients.

Un plan de restructuration de grande ampleur pour Société Générale ? La banque française envisage de fermer 400 agences d'ici à 2020, ont indiqué lundi 28 septembre à l'AFP des sources syndicales. Cela représente quasiment 20% de son réseau d'agences.

La cadence des fermetures de guichets va s'accélérer, ont rapporté à l'AFP trois sources syndicales, dont deux ont évoqué le nombre de 400 fermetures d'agences. Néanmoins, "officiellement la décision n'est pas prise", selon Les Echos.

Plusieurs milliers de postes concernés, selon FO

L'ensemble des "caisses espèces" sont vouées à disparaître dans les cinq ans, a précisé à l'AFP Sébastien Busiris, de la fédération FO-banques, qui dénonce "un plan drastique, scandaleux et profondément choquant car rien ne justifie ces fermetures d'agences".

Selon lui, l'annonce a été faite aux représentants du personnel en fin de semaine dernière par le patron des activités banque de détail en France, Laurent Goutard, lors d'une présentation du "plan 2015-2020". Elle s'ajoute aux 420 suppressions de postes d'ici à 2017 déjà annoncées il y a quelques jours.

Aucun détail n'a été donné mais, selon FO, plusieurs milliers de postes sont concernés. Le projet, susceptible d'évoluer, sera présenté en décembre aux représentants du personnel, précise une autre source syndicale.

40 fermetures prévues en 2015

Interrogé par l'AFP, le groupe Société Générale n'a pas souhaité "confirmer de chiffres précis de fermetures d'agences à ce stade" et il a indiqué qu'il communiquerait sur son dispositif d'agences à l'horizon 2020 d'ici la fin de l'année.

"Nous avons déjà commencé progressivement à optimiser le maillage de notre réseau d'agences avec quelques dizaines de fermetures d'agences par an (environ 40 prévues en 2015). La poursuite de la concentration du maillage est prévue essentiellement en milieu urbain et avec une taille moyenne d'agence qui sera plus grande", a-t-il ajouté.

La banque a souligné qu'elle voulait s'adapter aux évolutions de comportements de sa clientèle. Selon elle, la part de ses clients en banque de détail en France se rendant au moins une fois par mois dans une agence est ainsi passée de 57% en 2007 à 42% en 2015.

Evolution des formats d'agence

Outre une réduction du maillage, la direction a également évoqué une évolution des formats d'agence (agences avec automates uniquement, agences moyennes et grandes agences), ainsi que des opérations et du mode de gestion des portefeuilles clients, indique dans un tract FO-Société générale.

La direction mise sur le non-remplacement de 3.000 départs en retraite durant la période pour réaliser cette restructuration, précise FO, qui redoute dès à présent des mobilités forcées car "les salariés partant en retraite ne seront pas spécialement dans les agences concernées" par le plan, souligne M. Busiris.

"D'autres banques risquent de suivre", s'inquiète-t-il en appelant à un grand "débat sur la banque de demain".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2015 à 18:18 :
Dans la mesure ou le gouvernement souhaite supprimer les espèces, il apparait logique que les agences physiques disparaissent. Pour manipuler de la monnaie virtuelle, un accès à Internet suffit ! En France, ca va libérer un paquet de surfaces commerciales !
a écrit le 29/09/2015 à 16:01 :
La banque. Quelle était la finalité de cette organisation ? Rendre liquide et conserver les espèces, émettre des titres, dispenser un peu de crédit et soutenir les entreprises "amies" du pouvoir en place. Pour ce faire la création monétaire lui était attribuée à taux considérablement bas, charge à elle de la replacer plus haut. Avec tout cet avantage son objectif était aussi de créer un maximum de faux emplois pour faire venir, par procuration, les habitants de campagnes vers les villes. La ressource étant celle du boum immobilier. Désormais l'argent est dématérialisé, la population presque toute concentrée en ville et les entreprises "amies" sont devenues des géants qui puisent l'argent le plus souvent à la source, par les bourse ou leur propre banque interne. L'état qui veut aider ses grandes entreprises trouve ainsi le moyen de les aider encore. La banque n'a donc plus de raison de demeurer sous sa forme actuelle. Elle se transforme en autre chose. Chacune issue de la concentration qui a eut lieu se dirigera vers l'un des grands secteurs de l'économie parmi les 66 existants que ses anciens clients n'ont pas encore investi. Devant cette bascule annoncée les excès envers leur déjà ancienne clientèle de particuliers tiennent lieu de bouquet de départ.
a écrit le 29/09/2015 à 15:12 :
Oui , et tous les frais de tenu de compte , les agios de ... Que vous nous faites payer pour rien ! Moi , j'en ai rien a faire de vos frais d'agence et de personnels ... J'utilise PayPal , applepay et bientôt Facebook pour vous échapper ! Vous n'avez aucun rôle social si ce n'est celui de prêter ! Et encore , vous le faites mal ! Et la finance sans visage , elle est a Londres et on ne peut plus rien contre elle ... Il faut vivre avec son temps Mr ... Le banquier de quartier , c'est fini !
Réponse de le 29/09/2015 à 15:50 :
Encore un qui a tout compris à l'économie... Faut retourner à l'école...
Réponse de le 29/09/2015 à 21:53 :
bienvenu dans le monde des egoistes et des profiteurs !!!
Réponse de le 30/09/2015 à 9:30 :
Mr l'intelligent Lechtigu exposé vos arguments au lieu de faire une réponse de bistro
a écrit le 29/09/2015 à 13:54 :
Il va falloir en arriver à des restructurations lourdes pour que les régulateurs et pouvoirs publics comprennent peut être enfin mais bien tardivement qu'on ne peut, sans "dommages collatéraux", empiler les contraintes de tous ordres sur la banque de détail alors que cette dernière doit également gérer la digitalisation et la baisse de fréquentation de ses agences
a écrit le 29/09/2015 à 12:23 :
Ce qui est désolant, c'est que les politiques voient dans les start-up innovantes de la croissance et des nouveaux emplois. Pour 20-50 emplois crées dans une Fintech combien vont disparaître dans les agences? des milliers? La digitalisation est en marche mais elle ne va pas faire que du bien à l'emploi. Des secteurs entier vont disparaître, la Banque des années 2015-20 c'est la sidérurgie des années 80.
a écrit le 29/09/2015 à 12:18 :
J'ai toujours été étonné du nombre d'agences bancaires dans les petits villages en France. Comment peuvent-elles être rentables ?
a écrit le 29/09/2015 à 11:23 :
Ils pourront toujours aller travailler chez Gringotts certains.
Ils ont droit à la reprise qui sent bon la fleur d'oranger à la SG.
Vous la sentez la croissance maintenant ?
Forcez vous un peu.
On se baisse.
Un peu plus.
Encore un peu.
Et bam !
Vous êtes décaissés.
Réponse de le 29/09/2015 à 15:05 :
toutes les banques se valent .
a écrit le 29/09/2015 à 9:08 :
C'est une évidence les agences bancaires locales sont devenues des coquilles qui résonnent creux ; en particulier les agences de la Société Générale n'ont plus de directeurs dignes de ce nom, ils sont sans aucune capacité d'analyse ;

A la société générale les salariés ne sont que des exécutants qui remplissent des cases dans un logiciel, tels des scribouilleurs basics incultes en comptabilité, en commerce ;

De surcroît la société générale fait la une des faits divers depuis près de 20 ans, placer ses économies dans de telle banque est kamikaze.
a écrit le 29/09/2015 à 9:03 :
est ce que la SG touche du CICE? si oui on voit l'efficacité du dispositif pour le maintien ou la création d'emploi!
a écrit le 29/09/2015 à 8:49 :
Moins y a de banques mieux on se Porte !
Réponse de le 29/09/2015 à 11:18 :
Mais quelle honte d'entendre un tel propos... Tu te fondes sur quoi pour réagir de la sorte ? Quand tu entends que les problèmes économiques sont issus du monde de la finance, tu mélanges les pauvres personnels d'agence bancaire et les gros fonds de pensions qui font la pluie et le beau temps !
Moins il y a de propos comme les tiens mieux on se porte !
Réponse de le 29/09/2015 à 21:56 :
et tu iras sur le net mettre ton compte dans une banque etrangère qui ne te garantira rien .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :