Société Générale : un nouveau plan d'économies malgré un bénéfice en hausse

 |   |  284  mots
Entre avril et juin, si le résultat de Société Générale a bénéficié d'éléments comptables à hauteur de 312 millions d'euros, il a également été tiré par la progression de l'activité, notamment dans la banque de détail en France et dans la banque de financement et d'investissement.
Entre avril et juin, si le résultat de Société Générale a bénéficié d'éléments comptables à hauteur de 312 millions d'euros, il a également été tiré par la progression de l'activité, notamment dans la banque de détail en France et dans la banque de financement et d'investissement. (Crédits : Reuters)
Société Générale a enregistré une hausse de 25% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 1,35 milliard d'euros, en dépit de ses pertes en Russie. Elle prévoit néanmoins d'économiser 850 millions d'euros d'ici à 2017.

En dépit d'une provision pour litige de 200 millions d'euros au deuxième trimestre, portant le total de la provision collective pour litige de la banque à 1,3 milliard d'euros, Société Générale peut se frotter les mains. La banque a enregistré une hausse de 25,2% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 1,35 milliard d'euros, selon ses résultats publiés mercredi 5 août, ce qui est largement supérieur aux attentes.

Entre avril et juin, si le résultat a bénéficié d'éléments comptables à hauteur de 312 millions d'euros, il a également été tiré par la progression de l'activité, notamment dans la banque de détail en France et dans la banque de financement et d'investissement.

45 millions d'euros de pertes en Russie

Seule ombre au tableau, le pôle banque de détail et services financiers internationaux affiche une baisse de 6,6% de son bénéfice net à 312 millions d'euros, pénalisé par la Russie. Les activité russes de Société Générale affichent une perte de 45 millions d'euros ce trimestre, réduite cependant de moitié par rapport au premier trimestre. Le groupe, qui estime que ses affaires en Russie reviennent à la normale, indique avoir supprimé 1.200 postes dans le pays entre avril et juin.

Le groupe bancaire, qui a réalisé 97% du plan d'économies qu'il s'était fixé en 2013 (soit 870 millions d'euros) annonce par ailleurs un nouveau plan de 850 millions d'euros d'ici 2017. Dans un environnement réglementaire qui promet d'être toujours plus strict en Europe, la deuxième banque française cotée prend de l'avance et constitue des réserves au cas où un retournement de cycle viendrait perturber son activité commerciale.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2015 à 16:34 :
Début 2016, des frais de tenue de compte vont apparaitre. 24€/an, ça devrait aider à "booster" les comptes généraux. A l'époque FranceTelecom, quand l'abonnement des lignes fixes avait augmenté de 10F (à son époque, j'avais un poste gris à cadran), ça faisait un milliard de plus par an d'un claquement de doigts.
Réponse de le 05/08/2015 à 20:08 :
Excellent:l'action Générale ne peut que monter dans ces conditions!
a écrit le 05/08/2015 à 12:18 :
La destruction habituelle, on gagne mais on en veut toujours plus, en oubliant que les economies générées vont forcément in fine se retrouver chez ses clients...
a écrit le 05/08/2015 à 11:40 :
la hausse des résultats doit alors être des économies et non des bénéfices d'exploitation.
a écrit le 05/08/2015 à 11:20 :
Je croyais que toute entreprise versant des dividendes ne pouvait licencier? Me serais je fait berner?
a écrit le 05/08/2015 à 9:36 :
J'adore hausse des résultats et plan d'économies 😎😎😎
a écrit le 05/08/2015 à 8:45 :
Voilà qui va être bon pour les stocks option des dirigeants et le dividende des actionnaires on en redemande!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :