Tesla acceptera le paiement en bitcoins quand ils seront produits "avec 50% d'énergie propre"

Dimanche, le patron de Tesla (et SpaceX) a enfoncé un coin de plus dans la cryptomonnaie la plus emblématique de toutes, en déclarant que son entreprise accepterait de nouveau les paiements en bitcoins seulement quand la devise virtuelle sera moins polluante.

3 mn

(Crédits : Reuters)

Après avoir porté aux nues le bitcoin en mars dernier en autorisant l'achat de ses voitures Tesla 100% électrique avec cette cryptomonnaie, Elon Musk a depuis exprimé à plusieurs reprises ses doutes, affichant sa prise de conscience du bilan carbone très négatif des méthodes actuelles utilisées pour la création desdites cryptomonnaies. Les batteries d'ordinateurs ("fermes") qui permettent de "miner" du bitcoin consomment d'énormes quantités d'énergie électrique, laquelle est encore très majoritairement produite dans le monde à partir d'énergies fossiles (pétrole et charbon).

Selon Musk, le bitcoin durable doit être produit avec 50% d'énergie propre

Dimanche, le patron de Tesla a donc enfoncé un coin de plus dans la cryptomonnaie la plus emblématique de toutes, en déclarant notamment (voir le tweet en fin d'article) que son entreprise accepterait de nouveau les paiements en bitcoin seulement quand la devise virtuelle sera moins polluante.

"Lorsqu'il sera confirmé que les mineurs (de bitcoin) utilisent une quantité raisonnable d'énergie propre (environ 50%) avec une tendance à l'amélioration, Tesla recommencera à autoriser les transactions en bitcoins", a écrit le multi-milliardaire sur son compte Twitter dimanche.

Le constructeur américain avait fait sensation en février quand il avait annoncé que ses clients pourraient payer avec la cryptomonnaie, une option devenue possible fin mars. Son tweet "Vous pouvez maintenant acheter une Tesla en bitcoin" avait alors fait immédiatement décoller de quelque 20% la valeur de la devise virtuelle, l'amenant à un record en avril de 64.870 dollars pour 1 bitcoin.

Mais Elon Musk avait fait volte-face quelques semaines plus tard, en indiquant que les bitcoins n'étaient plus acceptés par souci de préservation de l'environnement.

D'un tweet, il avait alors fait chuter le cours du bitcoin qui finissait par toucher un plus bas à presque 46.000 dollars :

"Tesla a suspendu les achats de voitures avec des bitcoins. Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions (de gaz à effet de serre) de tous les combustibles."

La revue scientifique Nature a récemment publié une étude montrant que les "mines" de bitcoins en Chine, qui alimentent près de 80% du commerce mondial de cryptomonnaies et fonctionnent en partie grâce à des centrales à charbon, risquent de compromettre les objectifs climatiques du pays.

| Lire: Polluer avec Elon Musk et les « mineurs » de bitcoin chinois

Elon Musk accusé de manipuler les cours du bitcoin

L'homme d'affaires réagissait dimanche à un article évoquant la possibilité qu'avec ses tweets, qui font régulièrement bouger la valeur du bitcoin dans un sens ou dans l'autre, il manipule les cours du marché au bénéfice de son entreprise.

"C'est inexact", a rétorqué Elon Musk sur Twitter. "Tesla a vendu seulement environ 10% de ses bitcoins afin de confirmer que (la devise) pouvait être vendue facilement sans faire bouger le marché".

Lire aussi 4 mnComment le Bitcoin a survécu à son flash-crash (Elon Musk, à nouveau deus ex machina)

Tesla avait annoncé début février avoir investi 1,5 milliard de dollars de son ample trésorerie en bitcoins, et en a depuis revendu une partie.

(avec AFP)

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 15/06/2021 à 10:05
Signaler
Détruire inutilement de l'énergie "propre" (peut on vraiment produire proprement de l'énergie?),est de toute façon absurde.

à écrit le 14/06/2021 à 21:17
Signaler
Space X est le plus gros pollueur de la terre et de l’espace . Ces bobos veulent supprimer les voitures à Diesel mais ils ignorent ce que consomment les fusées et l’impact sur la terre et les humains . Le message : les riches ont droit de polluer e...

à écrit le 14/06/2021 à 20:34
Signaler
Je propose qu'Elon ne vende ses voitures qu'aux pays qui ont au moins 50% d'électricité "propre".... Si on verra s'il en vend autant qu'aujourd'hui.

le 15/06/2021 à 1:57
Signaler
Pour information Tesla n'a pas besoin de vendre de voiture pour gagner de l'argent et même en perd beaucoup pour en produire. Le business plan de Tesla c'est vendre des droits à polluer à ses concurrents produisant des véhicules thermiques dont ...

à écrit le 14/06/2021 à 20:13
Signaler
Encore une manipulation financière d'Elon Musk qui ne définit pas ce qu'est une énergie propre tandis que toute activité humaine est source de déchets y compris ses tweets spéculatifs... La SEC devrait sérieusement s'occuper de son cas et celui ...

à écrit le 14/06/2021 à 14:03
Signaler
Il faut "miner" le bitcoin en France, on a de l'électricité à faible impact carbone, mais ce qu'il faut voir c'est plutôt l'énergie totale dépensée, en pure énergie verte c'est quand même un "gouffre", ce truc. Certaines cartes graphiques seront brid...

à écrit le 14/06/2021 à 10:26
Signaler
c'est reparti pour un petit coup de manipulation de cours

à écrit le 14/06/2021 à 8:49
Signaler
Et donc 50% d'énergie polluante ce qui reste gigantesque quand on connait l'incroyable quantité d'énergie pour produire cette monnaie. Bref Musk parle...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.