La sévère mise en garde de la Chine contre les cryptomonnaies fait chuter le Bitcoin sous les 40.000 dollars

Les cryptomonnaies "ne sont pas de vraies devises", ont estimé mercredi plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence insistant sur les risques que la "spéculation" fait courir tant aux personnes qu'aux économies mondiales. Ce rappel à l'ordre a fait immédiatement plonger le cours du Bitcoin sous les 40.000 dollars. Il faut dire que, dans ce jeu planétaire des monnaies virtuelles, la Chine s'est placée dans une position stratégique particulière et personne ne prend ses avertissements à la légère.

3 mn

L'Empire du milieu joue un jeu particulier dans la compétition mondiale des monnaies virtuelles: le pays, qui a interdit depuis 2019 tous les paiements en cryptomonnaies, reste non seulement une des places fortes du minage du Bitcoin (le minage et la détention de cryptos à titre individuel y sont encore autorisés), mais encore, il continue d'élaborer sa propre monnaie virtuelle.
L'Empire du milieu joue un jeu particulier dans la compétition mondiale des monnaies virtuelles: le pays, qui a interdit depuis 2019 tous les paiements en cryptomonnaies, reste non seulement une des places fortes du minage du Bitcoin (le minage et la détention de cryptos à titre individuel y sont encore autorisés), mais encore, il continue d'élaborer sa propre monnaie virtuelle. (Crédits : DADO RUVIC)

[Article mis à jour mercredi 19 mai, à 16h20]

Le bitcoin a plongé mercredi sous la barre symbolique des 40.000 dollars, une première en plus de trois mois, après un rappel à l'ordre en Chine contre les cryptomonnaies. Dans la journée, il continuait sa dégringolade, à 35.800 dollars à 16h20, heure de Paris, après s'être arrêté quelques instants à 30.016,83 dollars.

A son plus bas mercredi, l'actif numérique, développé sur le système décentralisé de la blockchain, a vu son prix divisé par deux depuis son record historique du 14 avril, à 64.869,78 dollars, mais reste en hausse par rapport au début de l'année.

Double mouvement

Les cryptomonnaies "ne sont pas de vraies devises", ont estimé mercredi plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence, mettant en garde contre la "spéculation", dans un pays qui prépare pourtant lui-même sa propre monnaie virtuelle.

La Chine a un temps été une des places fortes du bitcoin, la plus répandue des monnaies virtuelles. Elle est aussi le pays où se trouve la majorité des "mineurs", ces internautes qui mettent à disposition leur ordinateur en réseau pour valider et authentifier les transactions opérées sur la chaîne de blocs du bitcoin.

Les paiements en crypto interdits mais pas le minage ni la détention

Pékin a cependant opéré en 2019 un tournant radical en rendant illégaux dans le pays les paiements en cryptomonnaies, accusées d'être un instrument au service "d'activités criminelles".

Le pays asiatique s'inquiétait des risques spéculatifs que faisaient peser les cryptomonnaies sur son système financier ainsi que sur la stabilité sociale.

Les activités de minage de bitcoin et la détention de monnaie virtuelle à titre individuel sont en revanche tolérées.

Au moment où l'intérêt pour les monnaies virtuelles à l'étranger se fait croissant, trois fédérations bancaires ont appelé mardi les établissements financiers "à ne pas accepter [...] ou utiliser de cryptomonnaies" comme moyen de paiement.

"Récemment, les cours des monnaies virtuelles se sont envolés puis effondrés" à l'étranger, tandis que les activités spéculatives "ont bondi", ont-elles relevé dans un communiqué commun.

"Atteinte (...) à l'ordre économique mondial"

Cela "porte gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes et perturbe l'ordre économique mondial", ont fustigé la Fédération nationale de financement sur internet, la Fédération bancaire de Chine et la Fédération de paiement et de compensation.

Si la Chine interdit les transactions en cryptomonnaies, elle accélère néanmoins les préparatifs pour lancer sa propre monnaie virtuelle, qui sera émise et encadrée par la banque centrale.

La monnaie numérique chinoise, futur moyen de paiement électronique sur smartphone amené à remplacer les pièces et les billets, pourrait faire ses débuts en 2022 lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

Lire aussi 2 mnZéro banque, zéro cryptomonnaie : le projet de monnaie numérique du Royaume-Uni

Avant l'Empire du Milieu, c'était Elon Musk qui faisait trembler la cryptomonnaie, opérant un revirement inattendu au sujet de son empreinte carbone.

(avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 15/06/2021 à 15:47
Signaler
Oui

à écrit le 20/05/2021 à 7:06
Signaler
Le spéculation n’est, quoi qu’en soit l’objet, qu’un moyen de perturber le cours normal des choses et de leurs prix réel. Cependant, les criminels les plus actifs, trafiquants d’armes ou de drogues n’ont pas attendu l’avènement des cryptomonnaies ...

à écrit le 20/05/2021 à 1:09
Signaler
le plus douteux c'est Elon Musk... il s'est fait 1 milliard de dollars (bien traditionnels !) en 7 semaines sur le Bitcoin. Il a dû en acheter pas cher. Puis il a fait une annonce tonitruante sur l'avenir du Bitcoin, ce qui a fait monter les cours. I...

à écrit le 20/05/2021 à 1:05
Signaler
le Bitcoin n'est pas une monnaie, mais un produit financier fantasque... Une monnaie doit être un minimum stable : si sa valeur est multipliée par deux demain, je n'ai pas intérêt à le dépenser ; si elle est diminuée par deux demain, le commerçant n'...

à écrit le 19/05/2021 à 15:20
Signaler
Pendant ce temps : Le Bitcoin continue de conquérir les marchés. Un entrepreneur serait sur le point de créer la première communauté au monde entièrement basée sur le Bitcoin, dans une île des Caraïbes, rapportent The Independent et le Daily Expres...

à écrit le 19/05/2021 à 13:49
Signaler
Le bitcoin est principalement la monnaie des trafiquants en tout genre et de quelques extrémistes anti-système. Nul doute que les transactions de bitcoin sont surveillées et exploitées par les organismes de sécurité des pays impliqués. Si le bitco...

à écrit le 19/05/2021 à 12:44
Signaler
et ben ca va retourner d'ou ca vient!

à écrit le 19/05/2021 à 11:21
Signaler
Bravo les chinois. Enfin, quelqu'un met le hola !

à écrit le 19/05/2021 à 11:05
Signaler
J'espère que cette monnaie virtuelle , nouveau moyen de fraude des trafiquants va se retrouver au fond du gouffre.

à écrit le 19/05/2021 à 11:00
Signaler
Tout et son contraire donc, on peut soupçonner Musk d'avoir volontairement fait baisser le cours bien trop élevé de cette monnaie avec sa récente déclaration qui ne tenait pas debout non plus mais dans ce cas là les autorités chinoises préparent visi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.