Wells Fargo : le scandale des comptes fictifs prive huit dirigeants de bonus

 |   |  260  mots
La banque dont le premier actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, abrite 40 millions de comptes bancaires ouverts par les particuliers aux Etats-Unis et octroie un prêt sur cinq dans le pays.
La banque dont le premier actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, abrite 40 millions de comptes bancaires ouverts par les particuliers aux Etats-Unis et octroie un prêt sur cinq dans le pays. (Crédits : reuters.com)
La sanction est fondée sur la responsabilité de l'équipe de direction, a annoncé la banque. La rémunération par action de ces dirigeants sera également réduite de 50%.

La banque américaine Wells Fargo a annoncé mercredi que huit de ses plus hauts dirigeants seraient privés de bonus en cash au titre de 2016 en raison du scandale des comptes fictifs. Pour rappel, l'établissement avait admis fin 2016 avoir ouvert 2 millions de comptes fictifs qui avaient permis à ses employés de toucher des primes indues liées à la vente de produits aux clients. Après la découverte de ces malversations, 5.300 employés avaient été licenciés et Wells Fargo a écopé d'une amende de 185 millions de dollars.

32 millions de dollars "d'économie" pour la banque

Pour tenter de redorer son image, la banque a en parallèle décidé de réduire de 50% les rémunérations par actions de ces huit dirigeants, qui avaient été actées en 2014 et devaient leur être versées en 2016. La sanction est fondée "sur la responsabilisation de l'équipe de direction" et pas sur la mise au jour "d'agissements illégaux", a précisé la banque. Au total, 32 millions de dollars de rémunération échapperont à ces huit dirigeants.

Lire aussi : Le scandale de la banque Wells Fargo "disparaît" sous Trump

Avant d'être contraint en octobre à la démission du fait du scandale, l'ancien PDG de Wells Fargo, John Stumpf, avait lui dû renoncer à 41 millions de dollars de rémunération en stock-options. La banque dont le premier actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, abrite 40 millions de comptes bancaires ouverts par les particuliers aux Etats-Unis et octroie un prêt sur cinq dans le pays.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2017 à 10:15 :
Privé de dessert ! Hé oui ils n'auront à manger que du caviar en entrée, du tournedos Rossini à midi et du fromage !

Quelle cruauté ont ces gens entre eux quand même hein...

L'oligarchie ça suffit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :