Les marques sont devenues dignes de confiance aux yeux des consommateurs

 |   |  1043  mots
Dans l'alimentation, l'importance portée au sourcing des ingrédients est de plus en plus marquées chez les consommateurs.
Dans l'alimentation, l'importance portée au "sourcing" des ingrédients est de plus en plus marquées chez les consommateurs. (Crédits : Burger / Phanie)
Les marques, surtout locales et nationales, seraient redevenues dignes de confiance selon plusieurs études. Mais elles vont devoir apporter des preuves de leurs engagements.

Les partis politiques en bas, les marques locales et nationales en haut : c'est le résultat du classement de l'étude Kantar sur la confiance datant de mars dernier (enquête réalisée en ligne sur un échantillon de 1.020 individus de 18 à 65 ans). À la question : dans quelle mesure diriez-vous que vous avez confiance dans les institutions ?, les scores sont de 15 % pour les partis politiques, 26 % pour les réseaux sociaux et 45 % pour les médias. À l'inverse, les marques françaises (90 %) et régionales/locales (92 %) sont plébiscitées. Pour Jean-Luc Chetrit, directeur général de l'Union des Marques (ex-Union des Annonceurs), « il y a eu une inversion de la confiance. Il y a quelques années, ce sont les marques internationales qui étaient sur le podium et les marques locales beaucoup plus bas. Mais il faut rester humble et prendre ces résultats non comme un satisfecit, mais une incitation à mieux faire ».

D'où vient cette appétence pour les marques locales ? « La première réponse, c'est la proximité. On fait confiance à ce qu'on connaît. La seconde, ce sont les crises de ces dernières années qui ont créé un climat de défiance vis-à-vis des grandes marques », estime Jean-Luc...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2019 à 14:25 :
Un exemple simple mais précis, Nutella, le citoyen allemand a entièrement confiance dans cette marque qui en effet vend bien plus de véritables chocolats et noisettes dans son produit que dans celui qu'il vend en France par exemple pays dans lequel sa popularité s'éffondre. LOgique, prende le consommateur pour un gogo n'est plus dans l'air du temps ou du moins le quitte rapidement.

Je pense que faire travailler les gens autour de chez soi est la première des raisons, ensuite la qualité des produits venant de producteurs que l'on peut plus facilement contrôler soi même ou via des connaissances et ensuite seulement le côté environemental.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :