Elon Musk quitte Twitter

 |  | 514 mots
Lecture 3 min.
La semaine dernière, Musk, qui voue un mépris aux investisseurs pariant sur la baisse d'actions, s'était impliqué dans l'affaire GameStop, une chaîne de magasins de jeux vidéo dont le titre a récemment flambé et fait trembler des fonds spéculatifs. En un tweet, M. Tusk avait fait décoller le cours de cette société.
La semaine dernière, Musk, qui voue un mépris aux investisseurs pariant sur la baisse d'actions, s'était impliqué dans l'affaire GameStop, une chaîne de magasins de jeux vidéo dont le titre a récemment flambé et fait trembler des fonds spéculatifs. En un tweet, M. Tusk avait fait décoller le cours de cette société. (Crédits : Joe Skipper)
"Plus sur twitter, pour un certain temps", a fait savoir à ses près de 45 millions d'abonnés l'entrepreneur d'origine sud-africaine, fondateur également du fabricant de fusées SpaceX. Il n'a donné aucune raison pour sa subite décision.

[Article publié le 2.02.2021 à 13:09, mis à jour avec cours de Tesla à 13:30]

Le multi-entrepreneur visionnaire et milliardaire Elon Musk a annoncé mardi quitter Twitter "pour un certain temps", après que ses déclarations sur le réseau social ont contribué à alimenter une frénésie boursière faisant monter en flèche les titres de plusieurs compagnies.

Ses tweets ont fait décoller en Bourse des sociétés comme GameStop...

"Plus sur twitter, pour un certain temps", a fait savoir très sobrement à ses près de 45 millions d'abonnés l'entrepreneur d'origine sud-africaine, fondateur également du fabricant de fusées SpaceX. Il n'a donné aucune raison pour sa subite décision.

La semaine dernière, Musk, qui voue un mépris aux investisseurs pariant sur la baisse d'actions, s'était impliqué dans l'affaire GameStop, une chaîne de magasins de jeux vidéo dont le titre a récemment flambé et fait trembler des fonds spéculatifs. En un tweet, M. Tusk avait fait décoller le cours de cette société.

Lire aussi : Affaire GameStop-Melvin Capital : quand Elon Musk s'en mêle !

Quelques heures plus tard, les éloges du fantasque patron sur twitter à propos de Etsy, site spécialisé dans les petits créateurs, avait également fait grimper le cours de son action.

Ce n'était pas la première fois que les tweets d'Elon Musk avaient fait bouger les marchés: en évoquant sur les réseaux sociaux le bitcoin, il avait fait monter le cours de la cryptomonnaie.

Lire aussi : États-Unis: après GameStop, des élus conspuent les fonds spéculatifs, "prédateurs" de Wall Street

Sans oublier au début du mois, le quiproquo sur Signal, appli de messagerie qu'il conseillait pour remplacer Whatsapp, et qui a contribué à faire exploser (+6.350%) à Wall Street le cours d'une obscure société texane de matériel médical Signal Advance.

... mais lui ont aussi causé des problèmes juridiques

Cependant, sa présence sur twitter lui a aussi causé quelques problèmes juridiques par le passé. Il a ainsi été contraint de quitter la présidence du conseil d'administration de Tesla en 2018 après un sérieux accrochage avec la Commission américaine des opérations en bourse, l'accusant d'avoir induit en erreur les investisseurs en tweetant sur un possible retrait de Tesla de la Bourse.

Lire aussi : Tesla : Elon Musk poursuivi par le gendarme de la Bourse américaine

Toujours est-il qu'à Wall Street, ce mardi jour de l'annonce de son retrait de Twitter, le cours de l'action de son entreprise automobile, Tesla, se porte à merveille sur le Nasdaq, progressant de +5,83% vers 13h30.

Avec une fortune estimée à plus de 180 milliards de dollars, Musk, âgé de 49 ans, a dépassé début janvier Jeff Bezos, patron d'Amazon, dans le classement des milliardaires tenu par Bloomberg, profitant de l'envolée en 2020 des actions de son entreprise Tesla, spécialisée dans les voitures électriques et coqueluche des investisseurs.

Lire aussi : Valorisé plus de 800 milliards, Tesla surpasse Facebook et Musk devient l'homme le plus riche du monde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2021 à 4:57 :
"... pour un certain temps", encore un gros coup de pub du porte-parole des transhumanistes-eugenistes.
a écrit le 02/02/2021 à 19:32 :
Il a bien pumpé son action grâce à Twitter et ses suiveurs ... et quelques HF .... en se refinançant quasiment gratuitement ... Pas sûr que les PP l'apprécie autant dans 2 , 3 ans ... Les ETF Techno sont en voie de subprimisation .... J'aime Wall Street et l'UE et ses technocrates feraient bien de réfléchir au modèle de financement américain ... car ils nous font le même coup que pour la bulle tech !!!
a écrit le 02/02/2021 à 18:09 :
Besoin de temps : pour tourner sa main sept fois avant de twitter.
a écrit le 02/02/2021 à 15:23 :
Oui il a peut être été choqué et même écœuré par le traitement infligé par les réseaux sociaux à l'ancien président des USA ? Dans la série "Le caméléon" il y avait un gars un peu fêlé qui disait "je décide qui doit vivre ou mourir" et aujourd'hui avec ces réseaux pseudo sociaux c'est "je décide qui a raison et qui a tord" !
a écrit le 02/02/2021 à 15:08 :
On peut supposer que la finance rance va réagir immédiatemment et puissamment afin d'essayer d'endiguer ce surprenant mouvement qui la montre du doigt et Musk est quand même particulièrement tenu par les banquiers ayant une entreprise tenue à bout de bras par la puissante finance américaine.
a écrit le 02/02/2021 à 13:24 :
J’ai supprimé l’application covid et je pense sincèrement que tous les réseaux et les vaccins ne servent à rien, juste pour doper mais si on doit mourir , ben on meurt.point.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :