Salon de Farnborough : deuxième round

 |   |  1179  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La suite du match Boeing-Airbus se joue aujourd'hui alors qu'aucun constructeur ne s'est clairement démarqué hier. Seule certitude, ce salon de Farnborough se présente comme un millésime rassurant pour tous les avionneurs. La reprise est au rendez-vous. Le niveau des commandes est déjà deux fois plus important qu'il y a un an au Bourget. Suivez en direct, les commandes signées par les compagnies aériennes, les loueurs d'avions et les Etats.

Mardi 20 juillet

LAN Chile a signé un protocole d'accord avec Airbus pour l'achat de cinquante A 320. Cette commande représente 3,1milliards d'euros (4 milliards de dollars).

Le russe Soukhoï a reçu une commande d'environ 293 millions d'euros pour douze Superjet 100 de la part d'Orient Thai Airlines.

Boeing décroche une commande de soixante B737, dont six en option, avec le loueur d'avions Air Lease Corp détenue par Steven Udvar-Hazy. Le score du constructeur américain augmente ainsi encore de 3,6 milliards d'euros, options incluse, (4,6 miliards de dollars).

Le numéro un mondial dans la construction d'avions d'affaire, le canadien Bombardier, déclare avoir décroché une nouvelle commande de 4 appareils pour son modèle Global Express XRS. Près de 166 millions d'euros (213 millions de dollars) à la clé, d'après le prix catalogue. Le client est russe mais Bombardier ne donne pas de nom.

Le chef du Service fédéral russe pour la coopération militaro-technique, Alexandre Fomine, annonce la signature de contrats avec le Vietnam et l'Algérie. Il vend 20 avions de chasse Soukhoï en Asie et de 16 chasseurs SU-30MKA au Maghreb.

Le ministère de la défense italien annonce une diminution de 25 unités de la commande d'avions de combat Eurofighter suite au plan d'austérité adopté par son gouvernement. Il en commandera 96 au lieu de 121 et entend ainsi réaliser une économie de 2 milliards d'euros. Ces appareils sont construits par le consortium Finmeccanica regroupant le britannique BAE Systems, EADS-Deutschland, EADSCASA (Espagne) et Alenia Aerospazio (Italie).

Hong Kong Airlines annonce la signature d'un protocole d'accord avec Airbus pour l'achat de 25 long-courriers : quinze A350 et dix A330-200. Ce contrat représenterait 4,4 milliards d'euros (5,7 milliards de dollars).

Le constructeur ATR, codétenu par le groupe européen EADS et l'italien Finmeccanica, annonce avoir reçu une commande de 20 ATR 72-600 avec une option pour vingt unités supplémentaires par Azul Linhas. La première compagnie aérienne d'Amérique Latine compte sur cette commande de 450 millions d'euros options comprises, pour développer son réseau national.

Bombardier décroche une commande de 214 millions d'euros (277 millions de dollars) pour six avions d'affaire - quatre avions Global Express et deux Challenger 605s- avec la compagnie aérienne de luxe suisse VistaJet Holding.

Boeing reçoit une commande de douze B 737 de nouvelle génération de la part du loueur irlandais Avalon. Un contrat de 713 millions d'euros (921 millions de dollars). Cette commande avait déjà été comptabilisée dans le bilan commercial de Boeing mais le nom du client n'avait pas été dévoilé. L'entreprise Avalon est un "tout nouveau client" pour Boeing. Elle a vu le jour officiellement en mai dernier en levant pour 1,4 milliard de dollars de financements.

Embraer a le vent en poupe. Steve Udvar-Hazy, pionnier dans la location d'avions, annonce avoir passé une commande de 20 Jets E190, dont 5 en option, auprès du brésilien. Cela représenterait pour son entreprise Air Lease Corporation (ALC) un coût total d'environ 619 millions d'euros (800 millions de dollars).

Boeing annonce une commande de trois longs courriers B787 Dreamliner passée par la compagnie Royal Jordanian Airlines alors que l'appareil effectuait hier au salon son premier vol européen. Le montant de la commande n'a pas été révélé, mais d'après le prix catalogue, indicatif, elle s'élèverait à 385 millions d'euros (500 millions de dollars).

Le troisième plus grand constructeur aéronautique mondial, le brésilien Embraer reçoit une commande ferme de 35 jets pour un montant de 1 milliard d'euros (1,3 milliards de dollars) de la part de la jeune compagnie Flybe, qu'Air France a choisie pour se développer au Royaume-Uni. La commande pourrait s'élever à 140 appareils, la compagnie britannique ayant posé une option pour 65 exemplaires supplémentaires de la même gamme et pour 40 autres appareils. Si ces options se concrétisent, la commande se hissera à 3,9 milliards d'euros (5 milliards de dollars).

Par ailleurs, le constructeur d'avions turbopropulseurs ATR a profité de ce salon pour annoncer avoir enregistré 42 commandes et livré 26 appareils au premier semestre.

Lundi 19 juillet

A la fin du premier jour du salon de Farnborough, le match est quasi nul entre Boeing et Airbus. L'avionneur européen décroche 122 commandes pour un total d'environ 8,9 milliards d'euros alors que son rival américain annonce 85 commandes représentant environ 10 milliards de d'euros.

La plus grosse commande reçue ce lundi par Airbus émane du loueur d'avion américain Gecas (filiale de General Electric) : 60 avions de la famille A 320, soit, au prix catalogue, selon Reuters, 3,7 milliards d'euros (4,88 milliards de dollars). Air Lease Corporation (ALC) a de son côté passé commande pour 51 avions moyen courrier (20 A321 et 31 A320) pour un montant total de 3,4 milliards d'euros (4,43 milliards de dollars). Enfin le constructeur européen a également officialisé la commande par Aeroflot de onze A330-300, pour 1,8 milliards d'euros (2,3 milliards de dollars). C'est, au passage, la première fois que la compagnie russe passe directement commande à Airbus.

Pour Boeing, la plus grosse commande émane d'Emirates. Elle porte sur trente B 777-300 et équivaut, au tarif catalogue, à 7 milliards d'euros (9,1 milliards de dollars). Gecas a également signé pour 40 B 737-800. Ce contrat représente 2,3 milliards d'euros (3 milliards de dollars).

De son côté GE Aviation a décroché son premier contrat ce lundi. Emirates lui a passé une commande s'élevant à 2,3 milliards d'euros (3 milliards de Dollars). Le contrat porte sur des moteurs GE90 pour 30 Boeing 777 qui devraient être livrés à partir de fin 2011, mais aussi sur des services d'entretien.

La compagnie Norwegian Air, a passé une commande de quinze B737-800 d'une valeur de 900 millions d'euros (1,15 milliards de dollars).

Quant à Soukhoï, il annonce avoir finalisé ce lundi une commande de 30 Superjet 100 avec la compagnie aérienne indonésienne Kartika Airlines. A la clé, 733 millions d'euros (951 millions de dollars).

La constructeur brésilien Embraer annonce la vente de 5 jets supplémentaires à Azul Holdings Inc, la transaction représente 162 millions d'euros (211 millions de dollars) au prix catalogue.

Côté moteurs, le britannique Rolls-Royce annonce avoir remporté ce lundi une série de contrats d'une valeur totale estimée à près de 695 millions d'euros.

La commande la plus importante de la journée a été passée par la compagnie aérienne russe Aeroflot qui a choisi le moteur Trent 700 pour équiper onze A330-300. Un coût ce 501 millions d'euros (650 millions de dollars). Le britannique décroche ce contrat au nez et à la barbe de ses concurrents américains Pratt & Whitney et GE, qui fabriquent tous deux des moteurs adaptés à ce modèle d'avions.

Rolls-Royce a reçu par ailleurs un contrat de près de 77 millions d'euros (100 millions de dollars) pour équiper de moteurs V2500 dix appareils A 320 de la compagnie aérienne Yemenia. Ce moteur sera fabriqué par le consortium International Aero Engines (IAE) détenu aussi par ses concurrents Pratt & Whitney (Etats-Unis), JAEC (Japon) et MTU Aero Engines (Allemagne) mais Rolls-Royce en assurera la maintenance à long terme.
Ce même moteur a aussi fait l'objet d'une commande de 100 millions d'euros (130 millions de dollars) de la part de la compagnie chinoise China Southern Airlines qui veut équiper 20 A 320.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :