Mégacommande pour le nouvel Airbus A320 remotorisé

 |   |  314  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Début décembre en effet, après des mois de réflexion, Airbus et EADS ont décidé de lancer l'A320 NEO (New Engine Offer), dont la mise en service est prévue pour 2016.

Le président exécutif d'EADS Louis Gallois ne pouvait rêver mieux pour présenter ce mercredi ses voeux à la presse. Mardi soir, Airbus a frappé un grand coup en annonçant sa première commande d'A320 remotorisé, lancé il y a à peine un mois. La compagnie indienne Indigo a signé un protocole d'accord pour l'achat de 150 exemplaires ainsi que 30 A320 « classiques » dotés des moteurs actuels. Un contrat de plus de 14 milliards de dollars au prix catalogue qui, une fois finalisé, sera l'un des plus gros de l'histoire de l'avionneur.

Cette commande est d'autant plus symbolique qu'elle porte sur son dernier projet, l'A320 remotorisé. Début décembre en effet, après des mois de réflexion, Airbus et EADS ont décidé de lancer l'A320 NEO (New Engine Offer), dont la mise en service est prévue pour 2016. Il s'agit pour les compagnies aériennes d'une option qui leur permet d'obtenir une réduction de la consommation de carburant de 15 % (en y ajoutant des sharklets, une courbure à l'extrémité des ailes) par rapport à la version de base en contrepartie d'une hausse du prix de l'avion de 10 %.

Airbus, qui a l'ambition de vendre 4.000 exemplaires de son A320 NEO, table sur « plusieurs centaines de commandes en 2011 », selon son directeur commercial John Leahy. L'objectif d'Airbus consiste à la fois de contrer les ambitions du C919 chinois prévu pour une mise en service en 2016, et à mettre la pression sur le B737 de Boeing. Plus qu'une remotorisation, l'avionneur américain privilégie le lancement d'un nouvel appareil doté de technologies du B787 pour la fin de la décennie.

Chez Airbus on n'y croit pas. L'investissement du constructeur américain serait colossal (10 milliards de dollars pour une performance à peine supérieure à celle de l'A320 NEO. En outre, cet appareil serait dépassé dans les cinq à dix ans avec l'arrivée de nouveaux moteurs largement plus performants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :