A380 : Airbus rate son objectif 2010

 |   |  211  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pénalisé par les problèmes du motoriste Rolls-Royce, Airbus ne livrera en 2010 que 18 A380, deux de moins qu'espéré. Mais va néanmoins battre son record de livraisons tous types d'avions confondus.

Les problèmes des moteurs Rolls Royce de l'A380 coûtent à Airbus. L'avionneur qui tablait sur vingt livraisons de son superjumbo en 2010, n'en livrera en fait que 18 après avoir espéré, il y a à peine quinze jours en livrer 19.

Si la différence apparaît minime en volume, elle est néanmoins significative en valeur si l'on songe qu'un A380 se vend au prix catalogue 346 millions de dollars dont l'essentiel est payé au moment de la livraison. Autant de centaines de millions qui ne seront pas comptabilisés dans le chiffre d'affaires 2010.

Un exemplaire qui devait être livré à Qantas ne le sera que dans la première quinzaine de janvier. Ces nouveaux décalages sont la conséquence de l'explosion d'un moteur Rolls Royce sur un A380 de la compagnie australienne Qantas début novembre. Le comble est que ces problèmes qui vont impacter les livraisons 2011 également surviennent au moment où l'avionneur européen avait repris le contrôle de sa production en 2010.

Consolation pour Airbus, tous types d'appareils confondus, l'avionneur devrait néanmoins battre un nouveau record de livraisons en 2011, en dépassant les 498 de l'année dernière. "Il est très probable que nous aurons livré plus de 500 avions" en 2010, a indiqué un porte-parole d' Airbus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2010 à 19:18 :
Créer une nouvelle chaine d'assemblage ne serait peut-être pas superflu... Mais vous prenez de mes écrits ce que vous voulez. Rien ne vous oblige à avoir de l'intelligence industrielle.
a écrit le 30/12/2010 à 19:11 :
Bizarrement, j'ai toujours évité de travailler avec les Anglais, trop peu respectueux des délais.
Il semblerait qu'il "couronnent" par l'absence de qualité.

Ne reste plus qu'à invoquer God pour sauver la Queen...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :