Rafale : Paris en "négociation finale" avec Abu Dhabi

 |   |  225  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La France négocie avec les Emirats arabes unis pour un contrat portant sur une soixantaine d'exemplaires de l'avion de combat français conçu par Dassault Aviation. Gérard Longuet, ministre de la Défense, s'est dit confiant ce lundi vis-à-vis de cette vente.

Les Rafale pourraient bientôt se poser aux Emirats. Gérard Longuet, ministre de la Défense, l'a indiqué ce matin sur la chaîne LCI : il y aurait une "très forte" probabilité que le contrat soit conclu. Après trois ans de négociations pour la vente de 63 exemplaires de l'avion conçu par Dassault, la France aurait entamé leur phase "finale".

"C'est une affaire considérable pour ce pays. Quand vous équipez une flotte aérienne, c'est pour quarante ans et donc que l'acheteur pose ses conditions, c'est normal, que l'industriel défende ses intérêts, c'est évident", a affirmé le ministre.

Version améliorée

Ces derniers mois, les discussions portaient sur la volonté des Emirats d'obtenir une version améliorée de l'appareil, qui serait dotée d'un moteur fabriqué par Snecma (groupe Safran) plus puissant, d'une poussée de 9 tonnes. Il cherchait aussi à obtenir une révision du radar, fournit par Thales. Mais les performances de l'avion de chasse lors des combats en Libye auraient rassuré Abu Dhabi. Le Rafale de Dassault Aviation, imaginé dans les années 1980, y a notamment été utilisé par les forces françaises lors de l'opération aérienne de l'Otan.

Paris négocie également avec le Brésil pour vendre cet appareil qui n'a, pour le moment, jamais été vendu à l'étranger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :