Nouvelle joute verbale entre Airbus et Boeing

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Ce jeudi, la Commission européenne a envoyé à l'OMC et aux Etats-Unis son rapport détaillant l'ensemble des mesures qu'elle prendra pour se mettre en conformité avec le jugement de l'OMC dénonçant certaines subventions accordées à Airbus jugées illégales.

Nouvelle joute verbale entre Airbus et Boeing sur l'épineux dossier des subventions à l'aéronautique. Vieux de sept ans lorsque Bruxelles et Washington déposaient plainte respectivement auprès de l'organisation mondiale du commerce (OMC) pour les soutiens apportés à Airbus et Boeing.

Ce jeudi, la commission européenne a envoyé à l'OMC et aux Etats-Unis son rapport détaillant l'ensemble des mesures qu'elle prendra pour se mettre en conformité avec le jugement de l'OMC dénonçant certaines subventions accordées à Airbus jugées illégales. «Dans ce paquet (de mesures), nous traitons toutes les catégories de filiales, toutes les formes d'effets défavorables et tous les modèles d'appareils Airbus sont concernés par les décisions de l'OMC», a indiqué John Clancy, le porte-parole du commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht. Pour autant, aucune précision n'a été fournie sur le contenu du rapport.

L'OMC avait exigé le 1er juin la suppression dans un délai de six mois d'aides financières de l'Union européenne (UE). Bruxelles espère de la part de Washington des recommandations identiques vis-à-vis de Boeing. «Nous appuierons nos prochaines actions sur une évaluation attentive de cette annonce», a répondu un porte-parole américain?

Airbus a mis de l'huile sur le feu. «Seuls quelques changements limités des politiques et pratiques européennes étaient nécessaires pour nous conformer au rapport de l'organe d'appel (de l'ORD)», a déclaré son responsable de la communication, Rainer Ohler. Une déclaration qualifiée de «risible, par un porte-parole de Boeing, étant donné que l'OMC a estimé qu' Airbus avait bénéficié de 18 milliards de dollars d'aides illégales, et que chaque exemple d'aide au lancement d'avion est une subvention illégale».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :