2011, année record pour Airbus mais Boeing prépare sa riposte

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Airbus est en passe de terminer un exercice 2011 record avec plus de 1.600 commandes, reléguant Boeing loin derrière, mais l'avionneur américain a les ressources pour aborder 2012 en force.

Comme La Tribune l'annonçait, Airbus a bien pulvérisé le record de commandes d'avions en 2011. A ce jour, l'avionneur européen a enregistré 1.529 commandes fermes cette année, contre 894 pour Boeing. Cela s'explique notamment par l'avance prise par Airbus avec des versions d'avions moins gourmands en carburant dans un contexte de chasse aux coûts. Airbus a d'ailleurs profité cette année de l'engouement pour la nouvelle version de son A320, l'A320neo qui offre 15 à 20% d'économies de carburants grâce à sa remotorisation. Boeing a mis du temps à amorcer sa riposte, pour finalement sortir le 737 MAX, version améliorée du 737, son plus grand succès commercial.

Mais 2012 ne sera pas un bon millésime pour Airbus. L'année qui s'annonce devrait être meilleure pour Boeing que ne le laisse entendre les chiffres bruts de 2011. L'avionneur américain a près de 800 commandes qui restent à confirmer pour le 737 MAX. Mais les deux groupes affûtent surtout leurs lames pour emporter une commande de United Airlines

La question est de savoir si Boeing sera capable d'atteindre 40% de parts de marché sachant qu'elle est actuellement de 37%. Un objectif possible à condition de vendre plus de 180 appareils d'ici la fin de l'année.

S'il a fallu un an de plus à Boeing qu'à Airbus pour lancer la nouvelle version de son avion le plus vendu, le 737, les deux groupes devraient tous les deux bénéficier de la forte croissance de la demande asiatique et du renouvellement de la flotte américaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :