A cause des microfissures Qatar Airways menace de décaler l'entrée des A380 dans sa flotte

 |   |  223  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le PDG de la compagnie du Golfe veut que la lumière soit faite sur la résolution des problèmes des microfissures du géant des airs.

Le PDG de Qatar Airways Akbar al-Baker, reste fidèle à ses pratiques. Quand il observe un couac dans un programme d?avions, il n?hésite pas à l?étaler sur la place publique au grand dam d?Airbus et de Boeing. En novembre dernier, en pleine négociation avec Airbus sur une commande de 50 A320 Neo et 5 A380 il avait même déclaré publiquement qu?il avait "l'impression qu'Airbus était toujours en train d'apprendre à faire des avions".

Première livraison prévue en octobre  2013

Après avoir maintes fois critiqué le B787 ou l?A350, le patron de la compagnie du Golfe dénonce aujourd?hui le manque de visibilité, à ses yeux, concernant la résolution du problème des microfissures découvertes en fin d?année sur les ailes de plusieurs A380. Au point de menacer de reporter les livraisons des géants des airs. "Nous allons devoir différer les livraisons d'A380 jusqu'à ce que la lumière soit faite", a en effet déclaré Akbar al-Baker. Le premier des 10 exemplaires commandés par la compagnie du Golfe doit être livré en octobre 2013.

Ces microfissures empoisonnent la vie d?Airbus qui a été contraint de ralentir le rythme de production de 2,7 à 2,3 appareils par mois. Selon des analystes, la provision de 105 millions d?euros passée par EADS est insuffisante.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2012 à 16:53 :
Je sais que ça ne se fait pas mais il faudrait dire à ce monsieur qu'un avionneur compte tenu de la complexité des avions est en perpétuel apprentissage et qu'il se nourrit de ses problèmes pour toujours améliorer la sécurité dans ses avions.
a écrit le 01/05/2012 à 9:40 :
Assez d'accord. Pour une première livraison en octobre 2013, il a le temps de ruer dans les brancards. Cela cache autre chose.
a écrit le 01/05/2012 à 2:42 :
ne se rend pas compte qu'a force, c'est lassant ses coup d'éclats publiques.
Comme dit Jules, Airbus a une solution pour les 2 types de fissures, mais est ce que Akbar n'essaye pas plutôt de faire porter le chapeau sur l'A380 au lieu du retard du nouvelle aéroport de Doha qui ne sera pas prêt a temps en fin d'année pour accueillir l'A380? hum... soyez honnête Mr Al-Baker !
a écrit le 01/05/2012 à 0:59 :
Qui patiente un peu il pourra en acheter aux chinois
a écrit le 30/04/2012 à 17:13 :
Ca fait vraiment marchant de tapis devenus riche qui se la pete. Il doit etre inbuvable.
Réponse de le 01/05/2012 à 7:09 :
Déclarer qu'Airbus est toujours en train d'apprendre à faire des avions est relativement vexant. Investir plusieurs milliards dans un avion qui à des fissures n'est pas tout à fait rassurant. 1 partout , et la balle au centre! Mais vous avez mis le doigt sur la réalité: lorsqu'un représentant de la compagnie aérienne de l'un des endroits les plus fortunés de la planète accuse, on écoute et on se tait. Car ne l'oubliez-pas: c'est grâce aux clients qu'Airbus vend des avions.
a écrit le 30/04/2012 à 17:01 :
Visiblement le PDG de Qatar Airways n'est pas au courant...
a écrit le 30/04/2012 à 16:43 :
Un article pour rien... Les problèmes de micro-fissures ont été corrigés !! Il y a même un brevet qui découle de cette correction...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :