Une fusée privée bientôt dans l'espace

 |   |  479  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Même si le décollage prévu ce matin a été annulé, pour la première fois une société privée, Space X, va envoyer une fusée s'amarrer à la station spatiale internationale. Un contrat de 1,6 milliard de dollars a été conclu avec la Nasa pour 12 vols.

 Finalement, La société américaine SpaceX a préféré annuler le décollage de sa fusée Falcon 9 prévu ce matin. Il n'en reste pas moins que dans un très proche avenir, cette société privée parait prête à lancer une  fusée Falcon 9  (48 mètres de haut) avec sa capsule Dragon non-habitée pour le premier vol d'une entité privée vers la Station spatiale internationale qui pourrait marquer le début d'une nouvelle ère pour le transport dans l'espace. 

Space X une société privée

Il s'agira du troisième vol d'essai de cette fusée déjà lancée avec succès à deux reprises dont la première fois en juin 2010 et ensuite en décembre 2010. Elle avait alors mis sur orbite la capsule Dragon qui était ensuite revenue sans encombre sur terre, une première pour un vaisseau spatial privé. En cas d'impossibilité samedi, SpaceX pourra faire une autre tentative le 22 mai.  "Il ne fait aucun doute que ce sera un vol historique en cas de succès de l'amarrage de Dragon à l'ISS", a jugé vendredi devant la presse Gwynne Shotwell, directrice générale de SpaceX, la toute jeune société créée et dirigée par le milliardaire Elon Musk 40 ans qui a fait fortune dans l'internet.

Un partenariat avec la Nasa et un contrat de 1,6 milliard de dollars

"Il n'y a que quatre nations ou groupe de nations qui se sont jusqu'à présent amarrés à l'ISS à savoir, l'Europe, la Russie, les Etats-Unis et le Japon". Pour sa part,  la Nasa, a signé un partenariat avec SpaceX et lui a octroyé un contrat de 1,6 milliard de dollars pour douze missions de livraison de fret à la Station en quatre ans. Si tout va bien l'amarrage à l'ISS, qui évolue à 350 km d'altitude, interviendra 75 heures après le lancement après que Dragon aura effectué une série de manoeuvres et de tests dont un survol sous la Station à 2,5 km de distance. Pour cette première mission de démonstration Dragon livrera 521 kilos de fret dont des aliments et des matériels de laboratoire à l'ISS et raménera sur terre 660 kg de déchets et autres vieux équipements. Elle se désamarrera de l'ISS environ deux semaines après pour entamer son retour sur la Terre en amerrissant dans le Pacifique au large de la Californie. La Nasa parie lourd sur le succès de SpaceX car elle compte sur le secteur privé avec qui elle a formé des partenariats pour prendre la relève des trois navettes spatiales dont la dernière a volé en juillet 2011, et transporter dès cette année et à moindre coût du fret à l'ISS, et ultérieurement des astronautes vers 2015. En attendant les Etats-Unis dépendent des Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à l'ISS au prix de 63 millions de dollars le siège.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :