EADS et BAE Systems vont demander une prolongation des négociations pour fusionner

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon des sources concordantes, les patrons des deux groupes Tom Enders et Ian King vont se rencontrer ce mardi, à la veille de la date limite fixée par les autorités boursières britanniques. Ils vont préparer les conditions d'une demande d'un délai supplémentaire dont l'annonce est prévue mercredi. Ceci en raison des atermoiements de l'Allemagne.

Selon des sources concordantes, EADS et BAE Systems vont demander au panel une prolongation des négociations au-delà du 10 octobre, date limite fixée par la règlementation boursière britannique. Celle-ci précise qu?à partir du moment où les deux groupes ont confirmé être en négociations pour se rapprocher (c?était le 12 septembre après une fuite dans la presse), ils avaient 28 jours pour conclure ou renoncer à leur projet. Pour autant, en cas de besoin, le panel autorise un délai.

Rencontre des patrons ce mardi

Selon plusieurs sources, les patrons d?EADS et BAE Systems, Tom Enders et Ian King  vont se rencontrer ce mardi après-midi pour préparer les conditions de la demande de prolongation. Les administrateurs seront tenus au courant par téléphone. L?objet de la réunion sera de constater que les négociations ont plus de chances de réussir que d?échouer, et de caler la durée du délai demandé. Celle-ci n?est pas encore calée (14 ou 28 jours ; ce dernier scénario tient néanmoins la corde), sachant que plusieurs sources internes espèrent finaliser les discussions d?ici à une semaine. L'annonce sera faite demain.

L'Allemagne incapable de prendre une décision

C?est la position allemande qui pousse à demander cette prolongation. Berlin n?arrive visiblement toujours pas à faire connaître sa position sur une entrée ou pas dans le capital. Ce qui pourrait finir par agacer Daimler qui avait trouvé un accord avec le gouvernement allemand pour lui céder une partie de sa participation.

Cette date du 10 octobre n'était pas une date couperet. Le plus souvent le panel accorde un délai de 28 jours. Une prolongation de 58 jours a même déjà été accordée. En outre, un délai peut être reconduit plusieurs fois. Il y a déjà eu dans le passé un renouvellement d'un délai de 28 jours quatre fois de suite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2012 à 22:45 :
Difficile de savoir si cette fusion sera positive pour EADS. Gardons simplement en tête que ce sera Fr + All contre UK, que EADS est majoritaire, que ce ne seront pas les US qui achèteront BAE.
Vous avez peur de cette fusion ? Imaginez ce qu'en pensent les Anglais... Et je rajouterais que EUX, on ne les entend pas diriger toutes les décisions de BAE, contrairement à nous et nos chers voisins.
Bref, voyons.
a écrit le 09/10/2012 à 12:51 :
Fusion de BAE dans EADS = entrée des gouvernements anglais dans le Marché commun = destruction de EADS, comme ils ont détruit l'Europe. Seule solution : entrée de BAE dans EADS sans condition, sans droit d'immixtion du gouvernement anglais, participation et surveillance par les gouvernements allemand et français renforcées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :