Défense : la France achète 14 avions ravitailleurs à Airbus

 |   |  379  mots
Copyright Reuters
La France passera en 2013 une commande de 14 avions ravitailleurs à Airbus Military (EADS), a annoncé vendredi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors d'une visite à l'usine près de Madrid. Ces appareils renouvelleront une flotte d'air tanker très âgée.

Quatorze avions ravitailleurs à Airbus Military. C'est ce que va acheter la France à partir de 2013, a indiqué vendredi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, lors d'une visite à l'usine de Madrid, en vue de renouveler la flotte d'avions ravitailleurs, dont certains exemplaires - des Boeing - approchent les 50ans d'âge. Ce qui coûte cher en maitenance. La France a décidé "de passer commande de 14 avions ravitailleurs MRTT à partir de 2013", a-t-il déclaré, précisant qu'elle ne paierait pas "tout la même année," mais qu'il s'agissait d'un "cycle de commandes" qui débutera l'an prochain. Le Multi Role Tanker Transport (MRTT) est un A330 d'Airbus modifié en avion-ravitailleur par Airbus Military, la  branche militaire d'Airbus (EADS) basée à Getafe, au sud de Madrid et qui emploie 4.500 personnes.

28 commandes pour quatre clients

L'A330 MRTT, qui peut ravitailler en vol deux avions simultanément, est capable d'emporter à la fois plus de cent tonnes de carburant, 37 tonnes de matériel et jusqu'à 270 passagers. Il a jusqu'à présent été commandé à 28 exemplaires par quatre clients : l'Australie, la Grande-Bretagne, l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis. Airbus l'a également proposé à l'Inde.

Lacunes observés en Libye

En avril, la France, l'Allemagne et les Pays-Bas se sont engagés à collaborer afin de renforcer les capacités européennes dans le ravitaillement en vol des avions militaires, l'une des principales lacunes constatées lors de la guerre en Libye. Ils ont ainsi décidé d'être "les nations cadres" pour mener cette initiative visant à un accroissement d'ici à 2020 des capacités par le partage des ressources existantes ou l'acquisition de nouveaux moyens, comme l'avion de transport européen d'Airbus 330 MRTT. La France avait alors indiqué qu'elle envisageait d'acheter 14 avions-ravitailleurs.

En Libye, les ravitailleurs américains ont joué un rôle majeur

Durant l'opération Protecteur unifié en Libye, les Européens avaient effectué l'essentiel des missions aériennes de bombardement mais 80% des opérations de ravitaillement en vol avaient été assurées par les Etats-Unis, faute de moyens suffisants. Chaque appareil devait en effet être ravitaillé une à deux fois pour voler au dessus de la Libye. L'avionneur européen EADS, dont l'Etat espagnol détient un peu plus de 5 % via la société publique Sepi, emploie au total quelque 7.500 personnes en Espagne.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2012 à 20:15 :
Bonjour oui il été temps de faire le remplacement de ces avion. Quelqu'un a enfin compris que le maintient a niveau de vieux matériel couter bien plus que l'achat d'avion neuf? .
Espérons que le calcule sera effectuer sur la location des gros porteurs russe....Car depuis que nous louons ce type de matériel (régulièrement depuis 10 ans), nous aurions surement eux assez d?argent ou en acheter un ou deux tout neuf qui auraient put voler pendent 30 ans.
Enfin la logique de certain ministère reste d?une opacité certaine?.
Sujet de discussion sur la gestion de l?argent public.
a écrit le 22/10/2012 à 18:43 :
On va donc passer de "80% des opérations de ravitaillement en vol" assurées par les Etats-Unis, à 75 % voire 70 % : Formidable.
Quid d'un deuxième CDG modernisé, qui permettrait, de façon permanente et pas seulement intermittente, comme pour plus de la moitié des missions aériennes assurées en Lybie, pour l'essentiel de se passer de ravitailleurs ?
a écrit le 22/10/2012 à 11:59 :
Voilà une bonne nouvelle.
C'est de l'équipment Européen.
Cela donnera de l'allonge à nos chasseurs et si l'A 400 M venait à tarder on pourriat aussi profiter du coté fret de l'appareil.
On parle de l'importance de la marine pour protéger nos ZEE, c'est vrai, mais la capacité pour noutre AA à pouvoir se déployer ou transporter du matériel dans nos territoires outre marin n'est pas non plus à négliger.
a écrit le 21/10/2012 à 13:36 :
C'est une excellente nouvelle que les armées attendaient depuis longtemps. C'est aussi une excellente nouvelle pour notre industrie de défense européenne. Avec la commande britannique passée l'an dernier, et cette commande française (auxquelles il faut ajouter les commandes passées par les australiens, saoudiens et les émirats), l'appareil pourra mieux s'imposer sur les marchés à l'exportation: de très gros contrats sont à venir, et le 330 MRTT a des atouts que la concurrence américaine n'a pas.
a écrit le 21/10/2012 à 8:16 :
Enfin, depuis le temps que cette commande est repoussée pour raisons "budgétaires".
a écrit le 20/10/2012 à 11:42 :
Nous n'avions pas à bombarder la Libye ni ravitailler quoique ce soit. Ce fut un caprice du prince sarkosy nagy bocsa. C'est bien nos vieux et nos travailleurs qui ont besoin de ravitaillement.
Le pire en exemple dans l'histoire est que la France ne fabrique plus ses bombes, ses balles et plus peut son fusil d'assaut. Tous ces achats ne profitent nullement aux salariés français.

NB la photo représente un avion américain ravitaillant un F15 américain. Bien ironique.
a écrit le 20/10/2012 à 9:21 :
Ca pour foutre en l'air du fric, nous sommes les champions du monde...
Réponse de le 20/10/2012 à 19:44 :
... et pour faire des économies, on pourrait peut-être supprimer l'équipement des flics (autos, armes, uniformes..) et pis comme des militaires et des flics sans armes, ça sert plus à grand chose, on pourra économiser sur leur paie aussi !... et bin on sera le premier pays sans armée ni police !!! ...enfin, pas pour longtemps !! (à non... pardon, la somalie n'a pas d'armée ni de police non plus : y a déjà un exemple !!)
a écrit le 20/10/2012 à 8:33 :
Au sud de Madrid c'est Getafe et non pas Gefafe.
a écrit le 20/10/2012 à 7:06 :
Et l'Espagne? Elle s'était aussi engagée à acheter de ces avions, cela risque de mal se passer avec plus de 50% de chômage des jeunes.
La je suis curieux de voir si la Merkel va insister pour que l'Espagne tienne ses engagements, comme elle l'a fait avec le Grèce et les soumarins commandés par celle-ci en Allemagne. (Alors que la crise de la dette avait déjà eclaté)
Oh! Oh!
Réponse de le 20/10/2012 à 8:21 :
Et la Grèce ? Une piste de formule un.
a écrit le 20/10/2012 à 5:31 :
Malgré la crise sous-entend une dépense inutile; c'est faux, car remplacer d'anciens appareils américains (âgés de 50 ans) par un nombre légèrement supérieur d'avions neufs fabriqués en Europe est signe de bon sens.
D'abord pour rénover et augmenter nos capacités de ravitaillement, puis d'économiser sur le long terme en remplaçant du vieux rénové à grand frais par du neuf. Et enfin faire preuve d'Européanisme tant militaire qu' économique. Après la perte de l'appel d'offre d'Airbus pour le renouvellement des ravitailleurs américains, notre armée de l'Air ne pouvait plus attendre.
A 400 M et A 330 MRTT seront des maillons essentiels pour le demi-siècle à venir.
Réponse de le 20/10/2012 à 9:26 :
Faudra quand même expliquer aux milliers de chômeurs d'un côté à ceux qui vont voir leurs impôts augmenter de l'autre que pendant ce temps on trouver rien de mieux que d'acheter du matériel militaire....
Réponse de le 20/10/2012 à 9:47 :
La question fondamentale est de savoir si la France a besoin de ça en ce moment, alors qu'on a plus un rond !
Moi j'ai MA réponse, laissons tout l'appareil militaire au sol ou à quai, y compris le non remplacement de nos bombinettes, et ce sera 15 à 20 milliards d'euros d'économie sur un an.
Pas difficile ...
Réponse de le 20/10/2012 à 10:48 :
Cher Epicurien, vous devriez vous adonner à votre épicurisme et laisser les questions fondamentales à des personnes raisonnables et responsables. Encore une fois, ce sont des emplois, de la TVA pour l'Etat français, des retours sur investissement en matière de technologies civiles, et une certaine idée de la France dans le monde. Mais peut-être que cela vous dépasse ou vous faites semblant, ou vous travaillez pour des intérêts étrangers. Cordialement
Réponse de le 20/10/2012 à 12:47 :
édifiants certains commentaires ....
Réponse de le 20/10/2012 à 14:01 :
Désolé Totoff, on peut soutenir l'économie de notre pays avec des investissements moins navrants et imbéciles que dans un appareil militaire qui n'a d'autre but que de montrer qu'on en a une plus grosse que l'autre.
La plenète se meurt et on n'est même as foutu de raisonner avec une petite longueur de vue sur notre existence et celle de nos enfants, qu'on condamne à court terme.
Et non je ne pense pas que l'Homme (mais le H majuscule me semble aujourd'hui bien présomptueux) soit sur terre pour s'écharper continuellement avec ses congénères.
Réponse de le 20/10/2012 à 16:15 :
Je partagerai bien votre point de vue, à l'exception de la caricature de l'appareil militaire, mais le monde est ce qu'il est malheureusement. Je préfère donc garantir la paix en possédant une armée bien équipée pour protéger ma famille, mon pays. C'est basique, me direz-vous mais moi je préfère. Et en plus c'est de l'investissement industriel, donc des emplois.Donc c'est tout bénéfice.
Réponse de le 20/10/2012 à 21:57 :
Je répondrais aux idéalistes qu'en abandonnant l'acquisition d'armes et en démobilisant nos armées, les quelques milliards récupérés fondraient comme neige au soleil en une année fiscale.
Après l'euphorie, la gueule de bois au réveil! C'est à dire disparition de l'outil industriel, des inactifs et des chômeurs supplémentaires. Mais cerise sur le gâteau, nous serions encore plus à la merci d'un appétit vorace de quelque puissance malveillante et envieuse.
Que nos amis "les bisounours" continuent à s'exprimer mais qu'ils laissent le reste des citoyens gérer 2000 ans de culture et de patrimoine national. Bon week-end à tous!
Réponse de le 21/10/2012 à 10:19 :
Une armée indépendante est importante pour notre indépendance, idem pour notre dissuasion nucléaire.
Donc oui l'achat de ces avions est important tout comme l'achat de drone.
Le jour ou on sera attaqué, les personnes qui disent qu'ils ne faut plus d'armée seront bien contente d'avoir des avions rafales, des drones predator, et des avions ravitailleurs et surtout l'arme nucléaire.
Réponse de le 21/10/2012 à 23:03 :
Entièrement d'accord avec MAGNUM. Les crédits redistribués aux autres ministères seraient alloués à des postes de dépenses inutiles et retarderaient l'arrivée des véritables réformes de l'éducation, de la justice, et des affaires sociales qui auraient du être patiemment entreprises depuis quarante ans.
Réponse de le 22/10/2012 à 10:45 :
On croit parfois rêver à la lecture de certains commentaires ! On se demande dans quel monde vivent certains internautes ! Ils pensent peut-être que la France est une planète isolée à elle tout seule, détachée des contingences terrestres et hors de portée d'un ennemi potentiel qui, si l'on n'en connaît pas absolument les traits, est bien présent, et pourrait se révéler à tout moment. "Désarmons", "investissons sur les dépenses sociales" et toutes ces balivernes éructées par des fous furieux ou bien des imbéciles heureux proviennent manifestement d'individus qui ne se tiennent absolument pas informés de l'état du monde et du sens de l'Histoire, qui nous portent inexorablement vers une période extrêmement trouble dans les années à venir ; si ce n'est dès à présent. Et puis, de façon plus prosaïque, quel peuple depuis le début de l'humanité s'est désarmé et a réussi néanmoins à survivre ? Réponse : aucun. L'exemple de la débâcle de 1940 aurait dû en faire mûrir certains. Mais même pas !

Si on veut plus de crédit pour les autres postes du budget, c'est en dégraissant le mammouth d'une administration étatique et locale pléthorique avec tous les gâchis et doublons que ça entraîne, plutôt que de se mettre tout nu à attendre qu'un ennemi nous crucifie et nous mette sous sa coupe.

Mais même cela, ces utopistes rousseauistes de l'homme né naturellement bon ne le comprendront jamais !!

Ce sont les mêmes qui ont offert la France aux nazis sur un plateau d'argent, idiots utiles de l'ennemi en puissance.

Leur place est à l'asile. Ou sur les plateaux télé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :