AIG prêt à vendre ILFC (le plus gros loueur d'avions du monde) à des capitaux chinois

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
un consortium mené par le groupe chinois New China Trust est en discussion avec l'assureur américain pour lui racheter ILFC, valorisée à 5,5 milliards de dollars. Ce serait la plus grosse acquisition d'une entreprise américaine par des investisseurs chinois.

Selon l'agence Bloomberg, un consortium mené par le groupe chinois New China Trust est en discussion avec l'assureur américain AIG pour lui racheter sa filiale de location d'avions ILFC, la plus grosse entreprise du secteur. AIG a confirmé dans un communiqué ces « discussions pour vendre 90%" de sa filiale qu'il considère comme non stratégique. Le groupe d'investisseurs comprend aussi l'assureur New China Life Insurance, les fonds P3 Investments, China Aviation Industrial Fund, ainsi que la branche d'investissement de la première banque chinoise, ICBC International.

200 commandes fermes

Achetée en 1990 par AIG, ILFC est valorisée à 5,5 milliards de dollars, selon un proche du dossier cité par Bloomberg. Aussi, si elle aboutissait, cette acquisition constituerait la plus importante jamais réalisée aux Etats-Unis par un groupe chinois. Elle dépasserait la prise de participation de China Investment Corp. dans Blackstone en 2007 (3 milliards de dollars). ILFC a en commande plus de 200 appareils, majoritairement auprès d'Airbus et de Boeing. Le loueur est l'un des plus gros acheteurs d'avions du monde.

Aussi importante soit-elle cette acquisition resterait moins importante que celle de la division avions de la Royal Bank of Scotland par un consortium mené par le groupe financier Sumitomo Mitsui pour 7,3 milliards de dollars. C'était en janvier et Il s'agit toujours de la plus grosse acquisition dans ce secteur.

Avec une part de marché de 30% (avec plus de 175 avions placés auprès de 16 compagnies aériennes) ILFC est le premier loueur d'avions en Chine.
ILFC

AIG avait déjà envisagé de vendre ILFC au moment où l'assureur américain a commencé à rembourser les 182,3 milliards de prêts au Trésor américain.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2012 à 21:27 :
d'un côté, c'est le premier client mondial des 2 constructeurs, mais d'un autre côté, ILFC ne peut acheter que ce que les clients sont prêts à louer ... et pas forcément des avions chinois : ILFC n'est jamais qu'un financeur d'avions !!! Rien empêcherait Airbus et Boeing de mettre en place leur propre société-maison de location d'avions, voire une société commune !! ... peut-être que l'europe aurait ENFIN une carte à jouer pour le développement de son industrie !!! et pour une fois, l'Allemagne, la France, l'Espagne et le Royaume-uni pourraient avoir un intérêt commun à aider l'export de l'industrie aeronautique européenne !!!
a écrit le 08/12/2012 à 4:38 :
Très mauvaise nouvelle pour Airbus et Boeing si les Chinois mettent la main sur ILFC. Ils tieindront alors les cordons de la bourse. Le Comac arrivant et l'alliance Chine-Russie sur les rails pour concurrencer Airbus-Boeing.
a écrit le 07/12/2012 à 22:31 :
Danger pour Airbus et EADS : ILFC est leur premier client. Si les Chinois le contrôlent, il sera difficile de les empêcher de forcer les commandes des futurs C de Comac, dont le coût sera automatiquement abaissé. Gare !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :