Coup dur pour le Dreamliner, la FAA lance une enquête sur les Boeing B787

 |  | 397 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
L'Agence fédérale américaine de l'aviation civile (FAA) a annoncé ce vendredi l'ouverture d'une enquête de fond sur la sécurité du nouvel appareil long-courrier de Boeing, après une semaine noire marquée par une série de cinq incidents.

Coup dur pour Boeing. A peine plus d'un an après son entrée en service avec plus de trois ans de retard, le Boeing B787 Dreamliner va faire l'objet d'une enquête des services de l'Agence fédérale américaine de l'aviation civile (FAA). Celle-ci a annoncé ce vendredi l'ouverture d'une enquête de fond sur la sécurité de l'appareil, après une semaine noire marquée par une série de cinq incidents survenus sur le nouveau long-courrier du constructeur aéronautique américain.

Enquête inhabituelle

Cette enquête "complète" portera sur les "systèmes essentiels du Boeing 787, y compris le design, la fabrication et l'assemblage", a indiqué dans un communiqué le département américain des Transports, qui chapeaute la FAA. Il confirmait ainsi des informations du "Wall Street Journal", selon lequel une telle enquête destinée à déterminer la sécurité de systèmes spécifiques à bord d'appareils déjà en service est "inhabituelle".

Parmi les incidents intervenus, c'est surtout le début d'incendie survenu lundi à Boston à bord d'un 787 de Japan Airlines (JAL), après son atterrissage en provenance du Japon qui interpelle le plus. La FAA avait ordonné immédiatement l'inspection immédiate de tous les 787 en service pour vérifier que certaines pièces étaient correctement assemblées.

Deux nouveaux accidents

Ce matin deux nouveaux incidents (une fuite de carburant et une fissure sur le pare-brise du cockpit) sur des appareils d'All Nippon Airways ont été signalés par la compagnie japonaise.

Rien d'exceptionnel pour Boeing

Boeing a réaffirmé sa confiance dans le "Dreamliner", affirmant que les incidents récents n'avaient "rien d'exceptionnel pour un nouvel avion". "Je tiens à répéter que nous accordons une confiance totale au 787 et à son concept", a déclaré le vice-président et ingénieur en chef du programme 787, Mike Sinnett. "Mais comme pour tout nouveau programme, des problèmes surviennent au cours de la première ou des deux premières années d'exploitation", a-t-il ajouté. "Dans une large mesure, le 787 se comporte de la même façon que le 777 au moment de son entrée en service" en 1995.

Depuis sa mise en service commerciale, l'appareil a effectué 50.000 heures de vols et assure plus de 150 vols par jour. L'avion a fait l'objet de la plus complète, robuste et rigoureuse certification, a tenu a précisé Boeing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2013 à 11:18 :
comment comprendre cette inspection?
La FAA est chargée de certifier les avions, et c'est ce qui a été fait pour le 787. Or, voici qu'elle lance une inspection détaillée sur des systèmes électriques...Soit il s'agit de défauts de jeunesses, et dans ce cas, c'est à l' industriel d'y apporter les corrections, soit il y a des zones d'ombres qui nécessitent cette remise à plat tant de la conception que des processus de fabrication, et dans ce cas les avions ne devraient pas être autorisé à voler?
Quoiqu'il en soit, cette affaire semble loin d'être terminée......
D'autre part, avez vous remarqué la présence du Secrétaire d?État aux transports lors de l'annonce de cette inspection......
a écrit le 13/01/2013 à 7:17 :
Ce Dreamliner est un "nightmareliner" depuis le début !!! Ne montez pas dedans, Boeing joue les apprentis sorciers. La FAA a eu le courage de réagir. Bravo !!!
a écrit le 11/01/2013 à 16:15 :
affirmant que les incidents récents n'avaient "rien d'exceptionnel pour un nouvel avion" : un incendie c'est normal? je ne savais pas !
Réponse de le 11/01/2013 à 17:41 :
Oui, non. Carla avait juste mis un peu trop de bois dans le four à pizza...
a écrit le 11/01/2013 à 16:10 :
Si la certification était aussi robuste que leurs stress test bancaires, je t'explique pas le malaise..
Réponse de le 11/01/2013 à 16:50 :
J ai bien rigole grace a votre commentaire...
Réponse de le 13/01/2013 à 10:34 :
Ne pas oublier que dans les statuts de la FAA c'est une agence qui est aussi chargee de defendre les interets de l'industrie US et en particulier de Boeing...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :