Rafale : le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier confiant en Inde

Les négociations du contrat du siècle sur la vente de 126 Rafale se poursuivent sereinement. "En termes d'accords industriels, on a fait plus de la moitié du chemin", a assuré le nouveau PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, à l'AFP.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trapppier, espère conclure cette année la vente de 126 avions de combat Rafale à l'armée de l'air indienne. "L'idéal serait de signer en 2013", a déclaré Eric Trappier à l'AFP lors du salon aéronautique militaire, qui s'est ouvert mercredi à Bangalore. La longueur des négociations, ouvertes après que l'Inde a retenu le Rafale fin janvier 2012 contre son concurrent européen, le Typhoon du consortium Eurofighter, ne l'émeut pas. Selon des informations de "La Tribune", Dassault Aviation vise une signature cet été. Eric Trappier accompagnera le président François Hollande les 14 et 15 février à New Delhi où ce contrat évalué par certains experts à 12 milliards de dollars et d'autres évoquent un contrat de 18 milliards d'euros, sera évoqué mais pas signé. Les contrats d'armement en Inde prennent souvent de longues années à aboutir. "En Inde, on n'a pas la maîtrise du temps, a expliqué un industriel établi de longue date dans le pays. Le ministère de la Défense est chroniquement incapable de dépenser son budget en raison de la lenteur des procédures".

"Plus de la moitié du chemin"

"Ce n'est pas choquant que ça prenne un peu de temps", a expliqué Eric Trappier car ce contrat sera exécuté sur 15 et 20 ans. Après les 18 premiers exemplaires, construits en France, les suivants seront assemblés en Inde. Des accords de licence doivent donc être passés avec des partenaires indiens pour tous les équipements et 20 à 30 sociétés indiennes seront impliquées dans le contrat. "En termes d'accords industriels, on a fait plus de la moitié du chemin", a assuré le nouveau PDG de Dassault Aviation. Eric Trappier, qui a pris ses fonctions en janvier, a confirmé que les négociateurs indiens parlaient déjà de commandes au-delà des 126 premiers appareils. D'après des sources proches des négociations, ils évoquent trois tranches supplémentaires pour porter le total à 189 appareils. "C'est pour prévenir qu'il peut y avoir des lignes d'assemblages longues", a-t-il expliqué. Les Indiens veulent ainsi s'assurer que Dassault continuera à produire et moderniser le Rafale pendant des décennies.

L'Indien Reliance participera au programme

Le maître d'oeuvre de l'assemblage en Inde sera Hindustan Aeronautic Limited (HAL), un conglomérat d'entreprises publiques. Mais l'avionneur français a fait monter dans l'accord le groupe privé Reliance, un des plus gros du pays, avec lequel il a créé une co-entreprise. Reliance entrera ainsi dans le domaine de l'aéronautique militaire, et Dassault aura un partenaire qui lui permette d'opérer légalement en Inde. "HAL va faire beaucoup, Reliance va faire un peu", a indiqué Eric Trappier sans dévoiler la nature de la contribution industrielle de Reliance.

Sérénité de Dassault Aviation

Le patron de Dassault peut se montrer d'autant plus serein sur la conclusion du contrat, le premier du Rafale à l'exportation, que les dirigeants indiens multiplient les signes encourageants. Le ministre de la Défense A.K. Antony, a assuré mercredi qu'il n'était "pas question" que les restrictions budgétaires à venir pour la défense affectent le programme du Rafale. A.K. Antony a assuré que ses subordonnés s'efforçaient d'éviter tout risque de faute professionnelle. "Nous voulons, a-t-il dit, accélérer ce processus et avoir un contrat propre". Dans le même temps, le ministre a indiqué que le contrat finalisé devrait passer par "six ou sept niveaux" de vérifications avant d'être soumis au ministère des Finances et au comité ministériel de sécurité nationale. "Les bons vins français mettent du temps à parvenir à maturité, il en est de même pour les bons contrats", avait déclaré le ministre des Affaires étrangères Salman Khurshid en visite à Paris en janvier.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 08/02/2013 à 16:56
Signaler
On croise les doigts alors....

à écrit le 07/02/2013 à 17:36
Signaler
Par rapport a la meme photo d'hier du meme avion la photo a ete tournee a 85 degres vers le haut. Peut- etre un argument supplementaire pour que les 126 rafale francais soient achetes par l'Inde .Attendons le suite.

à écrit le 07/02/2013 à 17:33
Signaler
et avec une trésorerie de 4 milliard,le contrat du siècle qui devrai êtres signé courant d'année,un nouvel avion (sms) qui est en passe de devenir un des avions privé des plus vendus,la réussite du premier vol du neuron (avion sans pilote furtif) seu...

le 07/02/2013 à 20:56
Signaler
Il est difficile de vous lire...et de vous comprendre. Si vous allez sur les sites des syndicats, sachez que les augmentations pour 2013 devraient être de 4,3% en cas de signature d"'un contrat export

le 08/02/2013 à 13:23
Signaler
Par ailleurs Dassault a toujours beaucoup utilisé la participation et l'intéressement qui sont maintenant beaucoup plus taxé... De plus les projets dont vous parlez ne sont pas encore finalisé ainsi le SMS n'a pas été présenté et encore moins été com...

le 08/02/2013 à 21:06
Signaler
Tout à fait exact, tonton? A noter quand même que l'accord "historique' de la participation chez Dassault Aviation (1/3 = actionnaires, 1/3 = la société et 1/3 = les salariés) a été dénoncé à cause du forfait social du nouveau gouvernement qui le fai...

le 09/02/2013 à 17:17
Signaler
-->CHS L'augmentation des salaires est bien de 1%. L'accord est consultable ici : http://www.cfdt-dassault.net/docs/nao_2013/1359638947.pdf

le 09/02/2013 à 22:13
Signaler
Seule la CFE CGC a signé cet accord avec la Direction pour 2013 et (avec contrat Export) à hauteur de 4,3%...!

le 10/02/2013 à 9:50
Signaler
-->CHS Vous faites de la propagande : Malgré les perspectives exeptionnelles et le montant de trésorerie record, les salaires ne seront augmentés que de 1%. Le chiffre de 4.3% que vous agitez correspond à un pourçentage d' augmentation de la masse ...

le 10/02/2013 à 12:46
Signaler
Karl: je vous rassure, je ne fais aucune propagande! Lisez donc ces accords sur les sites des syndicats! J'ai juste voulu rétablir la réalité des accords signés...3,3% de la masse salariale sera donc le budget réservé aux augmentations individuelles ...

le 10/02/2013 à 12:50
Signaler
En comparaison, que pensez-vous de l'augmentation des fonctionnaires pour 2013 ? Diriez-vous que l'Etat "se remplit les poches pendant que ses fonctionnaires perdent du pouvoir d'achat"? Serait-ce de la "propagande"?

à écrit le 07/02/2013 à 16:29
Signaler
Nous en France on fabrique et on vend des Rafales. Si cette vente doit consister à leur vendre pour que l'essentiel soit fabriqué en Inde je dis NIET

le 08/02/2013 à 7:30
Signaler
De toute manière, si on ne le fait pas, la concurrence le fera. Et puis, l'Inde fabriquera "l'essentiel" que d'une manière progressive, la courbe ne sera pas un Dirac! D'autre part, un 1er export pourrait déverrouiller les autres prospects en attente...

le 08/02/2013 à 16:15
Signaler
L'essentiel sera assemblé en Inde, et non fabriqué.....Saisissez vous la nuance ???

le 08/02/2013 à 19:31
Signaler
C'est comme pour Airbus avec les A320 assemblés en Chine. La fabrication des pièces d'un avion tel que le Rafale demande du savoir-faire, multiplié par le nb de méthodes, on ne fabrique pas de la même manière une aile, un volet, un canard, le nez ou ...

le 08/02/2013 à 21:09
Signaler
James: pour le Brésil, il y aurait aussi un transfert (total) de technologie et la possibilité de le produire, pour le vendre, aux pays d'Amérique du Sud qui seraient intéressés...

à écrit le 07/02/2013 à 14:19
Signaler
remerciez Montebourg avec la fiasco Arcelor-Mittal ;-)

le 08/02/2013 à 13:24
Signaler
Quel est le rapport?

le 08/02/2013 à 21:12
Signaler
noximus parle de quoi la? A-t-il lu cet article? Ou bien s'est-il trompé de rubrique?

le 09/02/2013 à 13:54
Signaler
Je pense que noximus voulait faire référence à l'épisode, fin de l'année dernière je crois, où nos politiques avaient critiqué l'industriel indien Mittal, refrodiissant un peu les relations France-Inde, ce n'arrange pas le contrat Rafale en cours.

à écrit le 07/02/2013 à 13:02
Signaler
Allez les bleus ! On a besoin de ce contrat pour la rentabilite de l investissement de l etat francais et l avenir de notre aeronautique avec toutes les retombees technologiques qui en resultent !

à écrit le 07/02/2013 à 12:58
Signaler
18 milliards d'euros hier, 12 milliards de dollars aujourd'hui (soit 9 milliards d'euros, la moitié d'hier), ou est la vérité?

le 07/02/2013 à 15:32
Signaler
Bonjour, je confirme que, selon des sources condordantes, ce contrat dans sa globalité est évalué à 18 milliards d'euros. Bien à vous. Michel Cabirol

le 07/02/2013 à 16:06
Signaler
Personne ne le sait... Mais les estimations qui reviennent le plus souvent sont de 15 à 20 milliards de dollars donc aucun de ces chiffres.

le 07/02/2013 à 18:21
Signaler
Merci

à écrit le 07/02/2013 à 11:29
Signaler
Le premier pas est tjs difficile et dur mais quand on a réussi. Je crois que ce sera une très belle aventure pour notre Rafale, plein plein des contrat de vendre nos meilleur Rafale^____^

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.