Mali : "quand l'Europe de la Défense aura la capacité d'intervenir immédiatement, ce sera dans 150 ans ! " (Le Drian)

 |   |  799  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Dans une interview à "La Voix du Nord" publiée ce jeudi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, tient un discours inédit et choc sur l'Europe de la Défense. "Consulter les 27 pays membres? tout cela est du bla-bla", a-t-il dit. Un discours qui a le mérite de la clarté.

Interrogé par le quotidien régional "La Voix du Nord" sur la faiblesse du soutien européen au Mali, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a un discours étonnamment direct. Sans langue de bois. "Le président du Mali nous a appelé à l'aide le 10 (janvier, ndlr). La décision d'intervenir a été prise par le président (François Hollande, ndlr) le 11 à 12h30, j'y étais. Et nos forces ont commencé à arriver à 17 heures. Que vouliez-vous faire ? Consulter les vingt-sept ? Tout cela, c'est du bla-bla, un discours de l'opposition. La vérité, c'est que nous avons la réactivité militaire et le pouvoir de décision. Quand l'Europe de la Défense aura la capacité d'intervenir immédiatement, ce sera dans 150 ans ! Il faudrait que l'Europe ait un gouvernement unifié, une assemblée européenne et une autorité militaire communes. Je ne sais pas si on verra ça". Un langage de vérité qui devrait satisfaire les militaires inquiets.

Que doit être l'Europe de la Défense ? Selon le ministre, "c'est la mise en commun de certains moyens de défense, c'est l'industrie de défense, un certain nombre d'actions communes. Comme la formation au Mali qui se met en place ou la protection contre la piraterie Atalante. C'est un progrès. Croyez-moi, l'Europe de la Défense est en progrès. Elle ne se fait pas de manière incantatoire. Le président malien a tout simplement écrit à celui avec qui il a une histoire commune et qui pouvait réagir vite. L'Europe de la Défense, ce n'est pas l'Europe militaire. Il faudrait d'abord une Europe politique, ce qui n'est pas à l'agenda. En tout cas, pour le Mali, les Européens sont là, grâce à leurs moyens logistiques, la formation de l'armée malienne. C'est ce qui compte ".

Le Mali influencera-t-il le Livre blanc sur la défense

Questionné pour savoir si le Livre blanc, attendu désormais pour début mars, tiendra compte de l'intervention au Mali, Jean-Yves Le Drian est très clair. "Sûrement. Mais le Livre blanc ne doit pas tenir compte que du Mali. Il doit aussi prendre en compte la situation financière du pays. Mais en terme tactique, le Mali fera partie des éléments de réflexion". Il s'est dit "extrêmement et heureusement surpris par la réactivité de l'armée de terre. En terme de vélo, qui est une de mes passions, je dirais que je trouve l'armée de terre très affûtée. Elle a vraiment mené ça très vite, en trois semaines avec une gestion intelligente de la situation. En amenant plus de monde et de matériel qu'en Afghanistan".

Sur la poursuite de l'opération Serval, le ministre estime qu'il n'y aura pas plus de 4.000 hommes au Mali. "C'est un plafond, d'ailleurs les premiers éléments, notamment ceux venus d'Abidjan, commencent à être relevés (notamment le 1er RHP et le 3e RPIMa). On ne peut que redescendre, par sifflets, par couches successives en passant le relais aux forces maliennes et africaines".

Sur un retrait, Jean-Yves Le Drian est prudent : "c'est toujours très difficile. Nous n'avons pas de réponse dans le temps. Ce que nous savons, c'est que nous avons deux engagements : rétablir l'intégrité du Mali en appui des forces maliennes et africaines et assurer sa souveraineté, le retour de la démocratie. A nous de mettre les forces africaines en situation. Mais ça n'empêche pas éventuellement de retirer des troupes de temps en temps".

Mais pour le ministre, "il serait souhaitable que la MISMA passe sous mandat de l'ONU. Nous ne serions plus alors sous l'article 51 de la charte et il faudrait une nouvelle résolution globale. Je constate que Joe Biden, le vice-président américain de visite à Paris, soutient cette proposition française. Cette mission deviendrait alors une opération de maintien de la paix. Il faudrait donc en redéfinir le cadre. Et la France le souhaite..."

Le Mali, un sujet préparé ?

"Ma première mission était de sortir d'Afghanistan le mieux possible, ce qui a été réalisé. Mais je me suis rendu compte très, très vite de l'importance de la question malienne. Par nos services secrets et différents rapports. Il fallait agir. Ma prise de conscience sur ce sujet s'est faite pendant l'été", a-t-il expliqué à "La Voix du Nord".

Comment le ministre vit-il cette opération ? "Sous tension, c'est vrai. Je ne dirais pas en permanence puisque je dors. Mais il y a toujours des choix à faire, souvent en urgence. En même temps, il faut garder son calme. Rien ne serait pire que l'énervement. Je m'énerve rarement. Mais ça peut être spectaculaire même si je le fais en petit comité".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2013 à 9:41 :
Malhonnête comme article, si la France veut intervenir dans une ancienne colonie que grand bien lui fasse mais si elle ne veut pas elle demande à l'onu et pas à l'Europe, encore moins à l'Allemagne, cela n'a pas suffi à la France d'avoir été envahi par les Allemands en 1940, l'Allemagne n'a plus aucune vocation d'intervenir, qui voudrait intervenir pour le Mali, il s'illusionne le ministre ! du sable des gens colonisés par les Français et bien qu'ils aillent les Français !
Réponse de le 08/02/2013 à 12:06 :
L'Allemagne n'a pas vocation à intervenir (militairement), ça lui coûte trop cher. Elle a seulement vocation à être protégée, gratuitement, pour intervenir économiquement pour gagner des sous.
a écrit le 08/02/2013 à 9:23 :
Le Gouvernement français a proposé en son temps la création de la Communuaté Européenne de Défense (CED).
Tous les parlements nationnaux de l'Europe d'alors l'ont votée.
Le Parlement français l'a refusée.
Faudrait se décider!
a écrit le 08/02/2013 à 6:48 :
du Mali l'Europe s'en fout totalement.Agresser un Pays c'est la politique de la France.C'est
depuis 1 siecle que,pour une ou l'autre raison,la France déploi ses troupe en Afrique ou ail
leurs pour protéger des interéts pas partagés par les autres.Avec 10 millions d'islamistes
dans le Pays c'est assez stupide aller bombarder d'autres islamistes.Le mal est à l'interieur...
Réponse de le 12/02/2013 à 14:05 :
faut pas confondre musulmans et islamistes les premiers sont des gens comme vous et moi qui demandent juste a vivre tranquillement les seconds sont des tarés sanguinaires qui se servent de la religion pour exercer un pouvoir que personne ne leur a donné
a écrit le 07/02/2013 à 21:06 :
Sans parler d'une intervention européenne au Mali, une implication deux ou trois bataillons de la Brigade franco-allemande, qui en 1/4 de siecle n'a pas servie a grand chose, aurait eu du sens.
a écrit le 07/02/2013 à 20:09 :
Tiens, ces propos me font penser que l'Europe est donc une sorte d'Afrique, incapable de d'organiser à tous points de vu.
a écrit le 07/02/2013 à 18:59 :
J'aime bien ce nouveau gouvernement. Ils disent les choses qui doivent être dites, et font les choses qui doivent être faite. "Enfin", oserais je dire ...
a écrit le 07/02/2013 à 18:41 :
Les pays africains ont ils soutenu le Mali? il me semble qu'ils ne manifestent pas un grand enthousiasme pour se lancer dans un tel conflit, pays musulmans ou l'islam est pratiqué, ou l'instabilité politique est flagrante, les conflits ethniques fréquents . C'est pourtant eux et non les européens qui devaient intervenir. Cette intervention de la France risque d'attiser les haines et menace notre sécurité.
a écrit le 07/02/2013 à 16:20 :
L?Europe, c'est le commerce et la finance avec une monnaie commune et un précepte de concurrence exacerbée entre pays (méthode Anglo-saxonne).
150 ans, il est optimiste.... Si encore toute l'Europe nous achetait des Rafale, ça faciliterait les rapprochements. :-)
Mutualiser les moyens militaires, ça aiderait peut-être à dépenser moins, mais tout le monde n'a pas les mêmes moyens militaires, personnels en nombre, "stratégies", ....
a écrit le 07/02/2013 à 16:18 :
L'Europe de la défense est un v?u pieux. A part la France et l'Angleterre, aucun pays européen n'a les moyens d'intervenir hors de son territoire.
a écrit le 07/02/2013 à 15:39 :
La France avait selon le livre blanc précédent 2 objectifs, pouvoir maintenir à la fois une armée projetée en rotation de 5000 hommes quasi indéfiniment( sans doute pour l'Afrique) et une autre projetée de 30000 de manière temporaire( dans une coalition style guerre du golfe de 1991).
C'est cela normalement nos limites, mais il semble que nous soyons bien en dessous à cause de trop grandes coupes budgétaires et d'un début de manque d'effectifs( comme les anglais), pour l'instant nous n'avons vu que la petite force de projection au Mali.
Réponse de le 07/02/2013 à 16:35 :
Parce que le Mali ne nécessitait pas 30 000 hommes. De plus si on se souvient bien, la guerre du golfe c'etait 19000 hommes (entre les différents corps d'armées). Une projection de 30 000 hommes vu les interventions francaises depuis des décennies me parait démesuré.
a écrit le 07/02/2013 à 15:23 :
"Ma première mission était de sortir d'Afghanistan le mieux possible, ce qui a été réalisé."
== Oui, mission réalisée en abandonnant vos alliés en Afghanistan ! Voila la vérité ! Pourquoi voulez-vous qu'ils viennent vous donner un coup de main au mali ? Les aviez-vous consultés avant de vous embarquer dans cette guerre africaine ? Je ne crois pas !
Réponse de le 07/02/2013 à 17:09 :
Vous avez raison et je crois ,mais le gouvernement fait semblant d etre etonné,que les pays actuellement encore en afghanistan font payer à la france son depart precipité !!!car on s est mal comporté vis à vis de nos alliés!!
Réponse de le 07/02/2013 à 18:15 :
que notre gouvernement aurait du consulter les 27 membre de l'U.E. avant de se lancer dans cette guerre du MALI
a écrit le 07/02/2013 à 15:03 :
Et quand les socialistes se décideront à gérer la France comme elle doit l'être se sera aussi dans 150 ans.
Réponse de le 07/02/2013 à 18:19 :
non je suis contre unite de defense commune il faut une concertation mais pas plus quand il y a des evenements
a écrit le 07/02/2013 à 14:37 :
l'Europe n'est sans doute pas très réactive sur le plan militaire. Mais déclarer la guerre sur un coup de tête de l'exécutif, est-ce très démocratique? d'autant que ça arrive vraiment régulièrement (Afghanistan, Libye, Mali...)
Cet exercice est risqué car on a quand même 58 réacteurs nucléaire sur notre territoire qui font des cibles fixes faciles. Est-ce encore notre rôle de jouer au gendarme du monde alors que nos finances sont dans le rouge et que l'on est plus qu'une puissance secondaire?
Réponse de le 12/02/2013 à 14:10 :
et laisser les islamistes s installer au Mali au risque de perturber encore plus le Magreb et destabiliser la region ca aurait été mieux? Pour une fois que capitain Pedalo prend une bonne et courageuse decision on va pas lui envoyer la pierre
a écrit le 07/02/2013 à 14:26 :
En tous cas ça confirme une chose : L'Afghanistan n'a jamais été une priorité ni militaire ni politique pour la France. Elle a été présente pour être aux côtés des USA dans l'après 11/9. La rapidité du déploiement au Mali prouve que la priorité, cette fois était différente. C'est vrai que ça tombe à pic pour le livre blanc de la défense. Cela prouve que les crédits ont été utilisés pour répondre au cahier des charges énoncé par le livre blanc passé, et qu'on peut compter sur les militaires pour respecter leurs engagements. C'est tout à leur honneur.
a écrit le 07/02/2013 à 14:15 :
faire accroire que l' intervention au Mali sauve la France , l' Europe et le Monde du terrorisme est une entourloupe pour demeurés . Le pays est miné de l'intérieur et est en perdition car les prétendues élites n ' ont aucun courage et se repaissent dans la gangue sociétale nuit et jour et même le dimanche .
a écrit le 07/02/2013 à 13:40 :
Et c'est un européen con-vaincu qui vous le dit.
a écrit le 07/02/2013 à 13:37 :
Ah ben ça alors, 150 ans, ça correspond exactement à la prochaine échéance où le budget de l'état français sera équilibré !
a écrit le 07/02/2013 à 13:32 :
Enfin un discours de vérité sur l'Europe, entre le constat de M. Moscovici sur l'Euro fort qui tue notre économie et celui de M. Le Drian sur l?inexistence de la défense européenne, on ne peut que se réjouir du retour aux réalités de la part de nos dirigeants. L?Europe est une illusion, mais aussi un carcan libre échangiste, un boulet financier, une catastrophe pour les peuples. Reste à en tirer des conclusions et les actions qui s'imposent. A suivre...
Réponse de le 07/02/2013 à 15:04 :
Très beau sophisme.
Réponse de le 07/02/2013 à 15:23 :
+ UN !
Réponse de le 08/02/2013 à 12:11 :
@sceptick : C'est vrai, tout devrait être parfait, sinon c'est catastrophique. Si ce n'est pas parfait il faut tout détruire. Très beau raisonnement. Avec ça vous avez de l'avenir comme tribun.
a écrit le 07/02/2013 à 13:18 :
pq intervenir est c quoi la raison pour que l'europe doit aller chez les autres peuple a leurs faire la guerre le TPI existe aussi pour vs tot ou tard vs devez rendre des comptes .puis n'oublier pas la vrais guerre en europe LA MISERE LA FAIM L'INJUSTICE LA DROGUE LE PROXENTISME
a écrit le 07/02/2013 à 13:14 :
Pauvre M le Drian...."Le président du Mali nous a appelé à l'aide le 10 (janvier, ndlr). La décision d'intervenir a été prise par le président (François Hollande, ndlr) le 11 à 12h30" dit-il .....les conflits et problèmes politiques gangrainent la bande sahélienne, (de la Mauritanie à la Somalie) est la plus instable (Mali, Somalie, Soudans (2) Erythrée.....cela veut-il dire qu'à chaque fois qu'un président ou pseudo président appellera la France, nous y répondrons favorablement....;je comprends que les autres pays européens soient longs à la détente....si j'ose dire.....à chacun son "bourbier" et nous français nous sommes toujours preneurs apparemment...;vous êtes un doux rêveur....
a écrit le 07/02/2013 à 13:08 :
truc révélateur de la désunion européenne !
a écrit le 07/02/2013 à 13:07 :
pas besoin de l'europe puisque la france saute dans le premier avion à l'appel du mali et donc les autres pays laissent gérer ! si les drônes avaient une place assise , hollande serait arrivé le premier sur place ! tant il était pressé de coller une droite à sarko ! "rendez-vous compte" sa phrase fétiche ......................
Réponse de le 07/02/2013 à 19:03 :
coute tres cher a notre pays Le président a eu un succes fou parmis la population malienne mais rien n'est fini ..............ça va durer encore des mois et des mois !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :